Beaujolais Villages Trail

Publié le par yanshkov

affiche.jpg

 

Enfin un trail long dans le Beaujolais !! On en causait depuis quelques années au coin du feu mais personne encore ne s'était lancé dans son organisation . Il y a bien depuis 3 ans le Trail Beaujolais en début de saison au Perréon organisé par le CAF mais sur une distance relativement courte . Il manquait vraiment un gros événement trail dans une région pourtant regorgeant de chemins, de côtes, de forêts, de vignes, de crêtes ...

 

Alors quand j'apprends au cours de l'année 2010 qu'une association (Courir en Beaujolais Villages) vient d'être crée et qu'elle organisera en 2011 le premier Beaujolais Villages Trail, je note illico la date dans mon agenda ! Je connais la plupart des organisateurs et

je sais qu'ils vont nous pondre un parcours magnifique, un trail par des traileurs pour des traileurs comme on a coutume de dire ! Et puis même si je n'habite plus le Beaujolais, j'y suis quand même un peu dans mon jardin . J'y ai sillonné les routes en long en large et en travers durant ma carrière cycliste et j'y roule encore très fréquemment ! En ce qui concerne les chemins, j'y vais malheureusement moins souvent car il est plus pratique pour moi de gambader dans les Monts d'Or à proximité de la maison .

 

En mai 2010, je fais une reco partielle en compagnie de mes copains Vincent Sauzon et David Uliana (membres actifs de l'association) lors d'une mémorable sortie . Ils me font découvrir des endroits somptueux et notamment des passages sur des crêtes de toute beauté . Et début février 2011 je participe à une nouvelle sortie organisée par David sur une grande partie du tracé . 

 

Cette première édition est donc mon premier objectif 2011 . Placé une semaine après l'Ultra Montée du Salève, je décide (difficilement) de ne pas remettre mon titre en jeu en Haute-Savoie et de concentrer mes efforts sur le BVTrail . 

 

Dimanche matin les voyants sont au vert : je suis affûté (60,9kg), les entraînements ont été bons, les dernières séances VMA sont bien passées (notamment un 10 fois 400m en 1'11" récup 1' les doigts dans le nez !!), je n'ai pas le moindre pépin physique et l'envie est là ! En plus le ciel est sans nuage et la température idéale . Je suis un peu stressé quand même, en tout cas beaucoup plus que d'habitude . Faut dire que je suis présenté comme le favori n°1 dans la presse locale, mais aussi par les gens que je croise au départ ("alors tu gagnes ??") et au moment du retrait du dossard ... D'ailleurs j'en oublie d'accrocher la puce à ma chaussure et je m'en rends compte qu'à trente secondes du départ !! Je le signale à David qui règle très vite l'affaire !

 

Au départ je retrouve pas mal de connaissances, les copains de Cap Chulemo mais aussi Laurent Tissot, Bruno Lorens ... On n'a pas trop le temps de discuter car le départ va être donné dans quelques secondes .... Bonne course tout le monde, on se retrouve tout à l'heure !!

 

depart-copie-1.JPG

 

8h, c'est parti !  

 

depart-suite.jpg 

Nous traversons la rue principale de Saint Etienne-des-Oullières totalement fermée à la circulation pour l'occasion . Je me cale rapidement dans les 5 premiers et le rythme imposé par les gars de tête est assez cool . Ca change des départs donnés en commun avec les courses de distances inférieures et c'est plus facile pour gérer le début de course . A la sortie du village nous sommes 6 ou 7 à avoir pris quelques longueurs d'avance sur le reste des participants . Cependant je sens que je n'ai pas de très bonnes jambes pour le moment et j'espère alors que cela s'arrange au fil des kilomètres ... Nous laissons le goudron pour un chemin entre les vignes qui nous emmène au village perché de St Etienne la Varenne que nous apercevons pas très loin . Quelques gars décrochent dans la petite bosse nous conduisant là haut si bien que nous ne sommes plus que 3 en tête après seulement 3 kilomètres !! Je reconnais à mes côtés Didier Verchère (5ème au Trail des Collines 2011 et 11ème de la Saintélyon 2010) mais je ne connais par contre pas le second coureur au maillot vert qui nous accompagne (Stéphane Maure (Team Outdoor)) . Pour le moment je reste concentré, on aura bien le temps de faire connaissance plus tard !

 

trio-de-tete.JPG 

Nous laissons ensuite les vignobles et attaquons la première grosse côte du trail qui doit nous emmener au Trou du Loup, au sommet d'une crête . Les sensations moyennes de début de course se confirment et je cède une vingtaine de secondes à mes 2 compagnons . Didier semble costaud et Stéphane suit quelques longueurs derrière . J'alterne entre beaucoup de marche et un peu de course mais je ne panique pas . Nous sommes partis depuis seulement 30 minutes et la route est encore longue . Sur la crête je retrouve Sylvain, un collègue de boulot venu nous faire la trace sur quelques kilomètres en VTT . Nous courons sur cette crête pendant un petit kilomètre avant de plonger sur la gauche dans une descente très raide et bien technique . Je négocie ce passage sans problème et en bas l'écart avec Verchère et Maure est toujours d'une vingtaine de secondes ...

 

Maure-a-la-source.JPG

 

Un ravito en eau est prévu au lieu-dit la Source mais apparemment nous sommes en avance puisqu'à part Murielle, ma Maman et André il n'y a personne !! Pas grave, j'ai encore assez de boisson sur moi . 

 

La suite du parcours est essentiellement en faux plat montant . J'espère refaire mon retard sur cette partie mais pas moyen d'accélérer, je n'ai décidément pas les jambes des grands jours . Malgré tout, l'écart avec le duo de tête que je garde dans le viseur reste le même .

 

Arrive une côte courte mais très raide . Je ne suis pas surpris et opte dès le pied pour la marche rapide . En haut la relance sur le single est un peu difficile mais je reprends la course . Je débouche au lieu-dit la Sablière (13km) où se tient un gros ravitaillement . Didier et Stéphane s'y sont arrêtés quelques secondes et repartent au moment où j'arrive . Je décide alors de leur emboîter le pas, le prochain ravito n'étant pas très loin . Psychologiquement le fait de recoller me booste mais ne me rend pas des jambes de feu pour autant !! Et alors qu'il faut encore grimper pour atteindre une nouvelle crête, je cède à nouveau du terrain sur les 2 lascars qui commencent à me faire belle impression ... Enfin il reste plus de 30km à parcourir et il peut encore s'en passer des choses . David Uliana m'encourage et me motive au sommet et je bascule dans une descente sur une large piste où j'aperçois tout au fond les silhouettes des 2 hommes de tête . En bas, le parcours tourne en épingle sur la droite et je négocie le virage en dérapage non contrôlé !! Je me retrouve au sol mais me relève très vite ... Pas de mal si ce n'est un peu de peau en moins sur la paume de la main gauche !! Il m'en faut plus pour me décourager et j'oublie très vite ce malheureux épisode . 

 

A nouveau un petit kilomètre assez roulant avant de plonger sur la gauche dans une descente hors-piste . Là c'est du pur trail ! Plus de chemins, seulement de la rubalise pour indiquer la direction à suivre à travers les arbres . Je me lâche totalement dans cette descente très technique si bien que tout en bas je recolle aux deux hommes de tête juste avant d'entamer la longue montée vers le Col de la Croix Rosier (17km/ravito). 

 

Le début de l'ascension n'est pas très raide et je peux cette fois courir . Les sensations s'améliorent pour moi et c'est pas pour me déplaire !! Un peu plus loin la pente se durcit et je repasse en mode marche . Verchère est juste devant moi et semble moins impérial qu'en début de course . Par contre Maure a l'air encore facile et court beaucoup plus que nous . Je débouche sur la crête qui doit nous conduire à la Croix Rosier dans le sillage de Verchère mais Maure s'est à nouveau échappé . A 500m du ravito André m'attend perché sur un rocher et s'engage dans la descente menant au col pour prévenir Murielle de mon arrivée . J'ai doublé Didier et je fais une descente rapide . Ma chérie me donne un bidon plein et j'attrape une banane sur la table du ravito . Malheureusement pas de coca ici, dommage j'en avais bien envie ... Je dis à ma mère de voir si il y en a sur le prochain ravito et d'en acheter le cas échéant . 

 

pas-de-coca-copie-2.JPG

 

Je repars sur mon rythme et double 2 gars qui me demandent si je me suis trompé !! Euh non les gars c'est vous qui vous êtes plantés et avez raccourci le parcours (ce qu'ils confirmeront fair-play à l'arrivée) !! Pendant quelques kilomètres le tracé est assez roulant, au coeur de la forêt et je commence à me sentir mieux . 2 heures de course c'est ce qu'il me fallait pour me chauffer !! Nous passons au Col de la Croix Marchampt où mon assistance a eu le temps de venir (c'est le rallye de Charbonnières pour eux !!) .

 

devant-verchere.JPG

 

Leurs encouragements me boostent même si je sens que la première place va être difficile à aller chercher . L'écart avec Stéphane Maure semble être de plus de 2 minutes d'après les informations que l'on me donne . Il ne faut pas se démobiliser pour autant et je fais attention à bien m'alimenter d'autant que la boucle vers le Mont Soubran, point culminant du trail avec ses 894m nous attend . Je ne connais pas cet endroit et je découvre mètre par mètre le chemin menant vers la croix plantée au sommet . Au plus fort de la pente, alors qu'il faut s'aider des mains pour grimper, je lâche définitivement Verchère ... Une fois en haut une très longue partie descendante se présente, tantôt sur de larges pistes, tantôt sur des petits singles plus techniques . Je me concentre sur ma respiration afin d'éviter d'attraper un point de côté (ce qui m'arrive souvent en descente où j'ai tendance à faire de l'apnée !!) . La chaleur commence à se faire sentir, il est un peu plus de 10h30 . Je me retourne de temps en temps mais il n'y a plus personne derrière . Je repasse au pied du Mont Soubran et croise Bernard de Cap Chulemo qui va attaquer à son tour la boucle vers le sommet . Je lui fais signe de la main avant de plonger sur Marchampt où se tient un ravito . 

 

descente-vers-Marchampt.jpg

 

Dans la descente je reçois les encouragements de Vincent Sauzon, qui a beaucoup bosser pour que le BVTrail ait lieu . Il me motive et me dit que c'est encore jouable, que devant il commence à fatiguer un peu ... Mais j'ai beau regarder au loin, je n'aperçois pas le maillot vert de l'homme de tête .

 

arrivee-a-Marchampt.JPG

 

J'arrive à Marchampt après une longue descente . Les jambes vont encore bien, pas de gênes particulières, pas de prémices de crampes, le pied quoi ! Murielle me donne un bidon plein (moitié coca moitié eau) et je prends à nouveau une banane sur la table de ravito . Ma mère essaie de me motiver en me disant que le premier tape des pieds !! Je ne traîne pas et commence à me préparer psychologiquement à ce qui va suivre ... Une longue montée suivie d'un long passage sur la crête avec de bons coups de cul . Il reste encore 17km et pas les plus faciles . Murielle et ma mère ont le temps de rejoindre le pied de la côte en voiture où m'attendent aussi André et les parents de Murielle . Je les retrouve après 2 petits kilomètres sur une petite route goudronnée . Ma chérie m'y tend une petite bouteille d'eau que je me verse sur la tête . Ca fait du bien avant de commencer l'ascension !

 

après cherfeux

 

Je connais cette côte que j'avais faite en reconnaissance . Elle n'est pas très raide et se passe normalement tout en courant . Mais avec 30km dans les jambes c'est moins évident . Je cours sur une grande partie de l'ascension mais opte par moment pour la marche rapide . Un de mes défauts (en tout cas je pense que c'en est un sur ce genre de trail pas encore trop long) c'est de trop gérer . A ce moment-là je ne crois plus trop à la première place et peut-être que si j'avais aperçu Stéphane quelques lacets plus haut je serais monté plus vite ... En tout cas Stéphane m'avouera à l'arrivée que les encouragements criés par Murielle à mon passage au pied de la côte lui ont donné une indication sur l'écart le séparant de moi . Apparemment cet écart n'était pas très grand et l'a motivé pour courir jusqu'au sommet .

 

Sur le haut je retrouve la crête qui doit nous emmener au ravito de la Sablière où nous sommes déjà passés ce matin . Je ne vois personne ni devant ni derrière, la 2ème place semble acquise alors qu'il ne reste que quelques petits raidards à grimper . J'arrive au ravito et prends quelques instants pour remplir mon bidon et grignoter quelques abricots secs . On m'annonce 4 ou 5 minutes de retard sur Stéphane .

 

Désormais je commence à doubler des participants du 21km puisque le final est commun . En les passant je leur dis que l'on est bientôt arrivés !! Connaissant très bien le final je ne suis pas surpris par les forts pourcentages de certaines côtes heureusement assez courtes . Je marche mais ma vitesse ascentionnelle est encore assez bonne (1300m/h) . En débouchant sur une clairière au niveau de la ferme Sainte Marie, je vois au loin un concurrent vêtu en vert en train de regarder dans ma direction avant de disparaître . Je demande à la bénévole qui ravitaille en eau s'il s'agit de l'homme de tête et elle me confirme que oui . C'est sûr y'a plus 4 minutes d'écart ! Je m'asperge le visage avec un petit verre d'eau fraîche et repars illico . Je commence à me dire que tout n'est peut être pas perdu et que Stéphane est peut-être en train de connaître une petite défaillance ... J'entame la partie finale gonflé à bloc et négocie très bien la dernière descente technique en continuant de doubler les participants du 21km . Désolé de passer si vite !!

 

En bas je retrouve les vignes et la vue totalement dégagée . Il y a du monde qui court mais je ne vois pas le maillot vert de Stéphane . J'allonge la foulée du mieux que je peux mais je commence à trouver le temps un peu long au milieu des ceps . On n'aurait pas pu tracer tout droit en direction du clocher de St Etienne-les-Oullières plutôt que de faire du cross à travers la vigne ?? A la Varenne Jarno Eberlin membre de l'organisation m'encourage en me criant que je suis à moins de 2 minutes . Hélas il ne reste que 4 kilomètres et plus de grosses difficultés à franchir . Tant pis je finirai 2ème de cette première édition, content malgré tout d'arriver sans bobo et pas trop fracassé ...  

 

a-500m-de-l-arrivee.JPG

 

A 500m de l'arrivée la famille est là ainsi que mon ami Rémy en train de faire bronzette dans l'herbe . Il me fait signe qu'il finit lui aussi 2ème sur le 21km et je lui dit en passant qu'une fois de plus la course n'est pas assez longue pour moi !!

 

Un petit tour derrière la cave de St Etienne et j'arrive dans l'aire d'arrivée où il y a la foule des grands jours en 4h12'24" . Stéphane Maure m'y attend et on se félicite chaleureusement .

 

avec-Maure.JPG

 

Au micro du speaker mes premières pensées vont vers Odile notre amie de l'association Cap Chulemo qui s'est faite renversée par un camion en début de semaine alors qu'elle circulait en vélo et qui s'en sort avec de nombreuses fractures et une longue période de rééducation ... Courage Odile ! 

 

Didier Verchère en termine à son tour et conserve sa place sur le podium mais à plus de vingt minutes ! Bravo Didier, la fin a dû te paraître bien longue ... Puis les arrivées se succèdent et je connais tellement de monde que je ne vois pas passer le temps jusqu'à la remise des prix se déroulant à 14h30 !!

 

podium-copie-2.jpg

 

Il est ensuite temps d'aller manger avec ma chérie et de retrouver au resto où est servi le repas d'après course Stéphane et sa compagne Sophie vainqueur elle aussi mais sur le 21km . On fait plus ample connaissance et c'est sympa de pouvoir discuter car on n'a pas trop eu le temps ce matin !!

 

Voilà, fin de ma première partie de saison (un petit bilan à venir ...) . Place à un peu de repos pour mieux aborder les futurs ultras ...

 

CLASSEMENTS

 

RECIT DE STEPHANE MAURE

Publié dans courses

Commenter cet article

0dile 30/05/2011 18:20



Merci Yahn pour ta chaleureuse intention lors de la reprise de ton prix grandement mérité, tu as vraiment un sacré potentiel et je te félicite (avec retard) pour cette performance. Tes récits
sont toujours très vivants à lire et très intéressants, continue pour le plaisir de les lire.


Quant à moi la patience est toujours de rigueur et j'ai hâte de pouvoir reprendre au moins la marche dans un premier temps, puis la course si tout va bien.


Amicalement


Odile


 



Laurent 02/05/2011 21:30



Bravo pour ta course, tu te vengeras fin Aout.



Benoît 01/05/2011 09:20



Bravo pour ce début de saison 


Bien que n'ayant pas toujours le temps de feuilleter les blog des coureurs, je te suis de temps en temps, et je vois que tu es bien en forme...


Il n'en va pas de même pour moi : déjà 6 mois de tendinite rotulienne... et ce n'est pas fini... Mon principal objectif de l'année est la TDS... mais il serait temps que je me prépare... Si tout
va bien, on fait encore un bon de chemin ensemble ?!!


A bientôt !



m-real 28/04/2011 10:00



Félicitation et au plaisir de se voir enfin à Chamonix.


xav



didier69 24/04/2011 09:34



félicitations pour cette deuxième place ; un cr qui fait envie comme d'habitude ! D'autant plus que ce devait être mon objectif de printemps mais qu'une blessure m'a obligée d'abdiquer ; vivement
2012 !