Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Trail des gorges de l'ardèche à chaud

Publié le par yanshkov

Et de trois !!!

 

Je remporte dimanche matin le trail des gorges de l'ardèche après 41km et 1500m+ en 3h50 sur un parcours alternant passages hyper techniques et d'autres plus roulants .

 

Une course où j'ai pris encore un plaisir énorme sur un parcours tout aussi énorme . Je devance Bastien Bravais (Endurance Shop Valence) et mon copain Sebastien Capel . Mon ami Rémy Viala aurait pu m'accompagner sur le podium mais une entorse à la cheville a eu raison de lui . Dommage c'est la seule fausse note de la journée ...

 

trail-gorges-ardeche.jpg

 

CR complet dans la semaine, comme d'hab !!!

 

RESULTATS

 

Le CR de Bastien

Partager cet article

Repost 0

Trail du Nivolet Revard

Publié le par yanshkov

Depuis le début de saison j'appréhende les épreuves différemment de l'année dernière . Je me suis fixé des objectifs prioritaires où le but est de faire un temps ou un très bon classement et des épreuves "secondaires" en préparation des objectifs . Le Nivolet-Revard fait partie de cette deuxième catégorie . Le but du jour est d'essayer de bien gérer les 49km et 2600m+ et si possible de ne pas finir trop cramé . Je compte aussi faire un essai en partant avec une ceinture porte-bidon et un bidon de 750ml ainsi qu'un sac à dos léger sans poche à eau mais où je glisserai un second bidon . Côté diététique je dois tester les barres Mulebar . Mais le plus important est aussi de passer un bon moment avec les copains !!

 

Après un réveil matinal à 4h30, Murielle et moi faisons la route sous une pluie battante et arrivons à Voglans sur le coup de 7h . Dans la salle des fêtes je retrouve Mamanpat et Bicshow ainsi que Juju et Pascalou . Je me prépare tranquillement dans un coin, à côté de Monsieur Werner Schweizer, toujours fringuant malgré ses 70 ans bien passés !! Même si le temps est mauvais, j'opte pour un short, un maillot court Raidlight en bambou (le top du top, je reviens dessus prochainement dans un article), une casquette et je range le coupe-vent dans le sac .

 

avec-juju.jpg

avec Juju  

 

15 minutes avant le départ je rejoins le sas qui commence à bien se remplir . Il y a un petit air de transhumance ce matin !! La pluie semble cesser maintenant et la météo ne s'annonce pas si pourrie ... Après les habituelles recommandations dites en français puis en italien, le speaker commence le compte à rebours : 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 ..... c'est parti !

 

Il nous faut quelques instants pour passer sous l'étroite arche de départ et on doit même marcher quelques mètres avant de reprendre la course . C'est parti à fond devant et le peloton est très étiré . Bien que décidé à ne pas partir trop vite, je remonte quand même sur l'avant et viens me placer aux environs de la 50ème place, juste derrière Maud Giraud et Laurence Klein qui se marque déjà à la culotte . Ca monte sévère dès la sortie du village, sur une large route goudronnée, et on prend très vite 100m+ . Les jambes ne sont pas terribles mais je me dis que ça doit être l'effet départ à froid et un oeil sur le cardio me rassure, je ne suis pas dans le rouge . Les 5 premiers kilomètres sont très roulants, sur des petites routes et des chemins de campagne où il faut slalomer entre les flaques . Vraiment pas l'impression de partir pour une course en montagne d'autant que le brouillard cache les sommets environnants ! Je reste en compagnie des 2 premières filles, leur allure me convient bien et je sais que si je garde le contact, je peux faire une belle course . En plus je salive à l'idée d'assister à une belle bagarre entre ces championnes . Quelques coureurs nous doublent, dont Serge Barthez (Team Altec) et Dawa Sherpa, et prennent quelques mètres d'avance . Mais à la faveur d'un petit coup de cul, je reviens à leur côté sans trop le vouloir et je distance le duo de nanas . Les jambes semblent revenir ...

 

entre-Barthez-et-Dawa.JPG

 

On attaque alors un single en sous-bois, très agréable en montagnes russes . Je suis dans un petit groupe bien sympa puisqu'il y a là Dawa, Serge Barthez, Damien Margueron (Team Altec), mon copain des vosges Aurélien Colin mais aussi Laurence Klein qui est revenue . Nous avançons sur un bon rythme qui me va bien pour le moment . Un peu plus loin, la pente se durcit et je décide de passer en marchant ce qui me fait perdre le contact avec Dawa et Aurélien . Par contre Laurence Klein n'est plus là, tout comme Serge Barthez qui ne doit pas être au top aujourd'hui ... Je relance dès que la pente est moins raide et aperçoit Vincent Delebarre juste devant . Je reste un petit moment à ses côtés et nous passons ensemble devant l'objectif de Pascal (Photogone) . Je lui lance que cette photo il pourra me l'offrir !!! Puis sans vraiment accélérer, je lâche Vincent ...

 

photogone.jpg

"et Pascal t'aurais pu prendre Delebarre à mes côtés quand même !!" 

 

Le 1er ravito (12 km) est atteint après une petite descente . Ca fait un peu plus d'1h10 que nous sommes partis, je ne m'arrête pas et gagne ainsi quelques places . J'attaque alors la grosse ascension du parcours, la montée au Chalet du Sire . J'ai un joli point de mire tout rouge devant moi en la personne d'Aurélien . Je grignote mètre par mètre mon retard sur lui dans cette bosse qui me rappelle un peu la montée du Salève !! Les 600m+ sont avalés en à peine 30' et je me sens assez bien . Je recolle à Aurel juste au sommet où de nombreux spectateurs nous encouragent malgré les 5°C et la bruine . Nous négocions avec prudence la partie en alpage très boueuse et glissante avant de plonger dans une petite descente tout aussi glissante . Je prends un bout de barres Mulebare pomme-cannelle .

 

mulebar-strudel.jpg

 

Au goût c'est assez sympa mais il faut mâcher un long moment car c'est assez compact . Je chope alors un petit point dans la descente mais il disparait une fois le morceau de barre avalé et la reprise de la respiration . Nous revenons ensuite sur Seb Gauthier, mon ancien partenaire de duathlon à Mâcon et on discute un peu . Quelques coureurs reviennent aussi de l'arrière, faut dire que nous ne prenons pas trop de risque et je sais qu'il faut en garder sous la semelle pour finir correctement la course . Aurelien m'indique que dans les Vosges quand c'est boueux comme ça, on dit que ça schlitte ! Finalement la partie "schlittage" en sous-bois est pas trop mal négociée et nous attaquons ensuite une nouvelle côte assez difficile que nous passons en marchant et en coupant dans l'herbe pour éviter le chemin trop glissant . Arrive alors le passage inédit dans une cheminée . Ce sont les Boebion père et fils qui ont eu cette idée sympa et par le plus grand des hasards, c'est juste derrière Christophe, que je viens de rattraper, et sous l'objectif de Daniel que j'y arrive . Des barreaux et des câbles ont été installés pour passer comme dans une via ferrata .

 

bobchou.jpg

 

La relance après ce petit moment d'escalade est dure pour les jambes mais après quelques centaines de mètres ça repart comme avant ! Je passe en compagnie de Christophe à la Croix du Nivolet .

 

cx-du-nivolet.jpg

 

Le brouillard s'est levé et quelques taches de ciel bleu apparaissent . Mais pas trop le temps de profiter de la vue, la descente vers la Feclaz est déjà là . Christophe, pas complètement remis d'une récente blessure est décroché et je suis en compagnie de quelques coureurs dont Aurel et Damien Margueron . Nous trouvons de la neige au plus fort de la descente et le passage est délicat . Malgré mon poids plume, je m'enfonce jusqu'au genou par endroit . Décidément, c'est pas trop mon truc la neige !!! 

 

 Nous arrivons au ravito de la Feclaz après un peu plus de 2h30 de course pour 24km et 1800m+ .

 

a-la-Feclaz.JPG

 

 Je retrouve Murielle qui fait une superbe assistance . Echange de bidon, petite gorgée de coca et je repars presque aussitôt . Je suis encore assez bien et sans accélérer je laisse mes compagnons de route . Je sais que la partie qui arrive est assez roulante et qu'il ne faut pas mollir, tout en en gardant quand même car nous ne sommes qu'à mi course . Le parcours (parfaitement balisé d'ailleurs !) emprunte les pistes de ski de fond, une route forestière recouverte de neige verglacée et le GR 96 . Je reviens sur quelques concurrents dont Sébastien qui s'était fait la belle avant le passage de l'Echelle . Je double aussi Manu Gault (Team Asics) et pour entamer la conversation je lui passe le bonjour du lémurien (niko darmaillacq) . Manu me souhaite bonne fin de course et me laisse filer ...

 

au-revard.jpg

 

J'arrive au Revard où m'attend Murielle . Elle est surprise de me voir si frais mais c'est vrai que je me sens bien malgré les 3 heures de course dans les jambes . Petit tour du site, fameux passage devant le belvédère surplombant Aix les Bains (une fois de plus me voici dans un décor vu maintes et maintes fois dans les magazines de trail) et nouveau passage devant Murielle .

 

nivolet-revard-2010-089.jpg

 

Elle m'accompagne quelques mètres avant de me laisser plonger dans une courte descente très glissante . Ensuite nous retrouvons un single très sympa en léger dévers et bien boueux . Les chaussures pleines de boue semblent peser bien lourd tout d'un coup ! Malgré cela j'arrive à bien courir et sans le moindre signe annonciateur de crampes !! Petit passage dans un alpage avant d'attaquer une longue descente . Un coureur vient de me rejoindre et je prends son sillage . Pendant une grosse vingtaine de minutes c'est une succession de lacets, d'abord un peu techniques dans les rochers puis plus roulants en sous-bois . Je m'applique à bien respirer et cela semble efficace puisqu'aucun point de côté ne vient me perturber . Avec mon compagnon de route nous rattrapons encore un concurrent qui gentiment nous laisse passer ! Nous arrivons tous les deux ensemble au Mentens (38 km) où se tient le dernier ravito solide de la journée . Murielle, en parfaite assistante est là . Je change de bidon et bois quelques gorgées de coca avant de repartir . Je n'aurai pas trop profité des ravitos sur ce Nivolet-Revard !! Ca devrait être en option lors de l'inscription !! 

 

La suite du parcours est très roulante mais avec quelques courtes bosses . J'engage alors la conversation et alors que j'évoque le Trail de la Dent du Chat couru en 2008 non loin de là sous des trombes d'eau, l'autre me dit que c'est lui qui avait gagné . Dites moi pas que c'est pas vrai !!!! Je suis en compagnie de Franck Gorry, vainqueur aussi du Nivolet en 2004 . Tout en continuant de papoter, on rattrape encore quelques gars qui ne peuvent s'accrocher . D'après une bénévole, nous devons être aux alentours de la 35ème place . Nous retrouvons ensuite une route goudronnée qui nous permet de traverser en descente Méry . A la sortie du village nous retrouvons des chemins de campagne semblables à ceux empruntés au départ ce matin . Je décide d'allonger un peu la foulée et surprise Franck n'accroche pas . Je l'encourage un peu mais il est décroché . Au loin j'aperçois des coureurs et je me fixe l'objectif d'aller les chercher avant l'arrivée . Je dois avoir 45km dans les gambettes mais je me sens bien, c'est le pied ! Je rejoins 2 mecs que je double dans la dernière côte et sur le haut, il y a encore un gars pas trop loin devant . Il se retourne régulièrement mais je sens que je peux le rattraper . Et c'est ce que je parviens à faire juste au début de la descente sur Voglans . Il s'agit d'Alain Guimet, encore un très bon coureur et je l'encourage en passant .

 

juste-avant-l-arrivee.jpg

 

Puis je déroule jusqu'à la ligne d'arrivée que je passe à la 30ème place en 4h49'41" .

 

nivolet-revard-2010-115.jpg 

Quelques instants après, Franck arrive à son tour .

 

nivolet-revard-2010-119.jpg

 

 Je discute un moment avec Cyril Cointre, responsable du Team Raidlight puis après avoir croqué quelques Tucs je vais prendre ma douche . Là-bas, il n'y a que des cadors : Eric Clavery, Ludo Pommeret, Aurélien Brun, Gilles Guichard, François D'Haene .... C'est peut-être en voyant les mecs qui se douchent avec toi que l'on peut dire si l'on a fait une bonne course !!!!  En tout cas je suis vraiment satisfait de ma course . Je finis bien plus frais qu'au Ventoux et j'ai pourtant réduit mon écart sur le vainqueur D'Haene (1h au Ventoux contre 37' ici alors que la course était plus longue ...) . Satisfait aussi de ne pas choper de crampes pour la première fois de ma vie sur une telle distance . La gestion de l'effort et de l'alimentation commence à être bien maîtrisée . Reste à essayer d'autres parfums de la gamme Mulebar . Malgré son côté compact j'ai trouvé le goût assez bon  et je n'ai pas eu de problème d'assimilation . De plus ces barres sont bios et issues du commerce équitable alors si je peux courir utile ! Convaincu aussi par le duo ceinture porte-bidon et sac à dos . Je peux ainsi transporter 2 fois 750ml de boisson et changer ou recharger plus facilement lors des ravitos . Et pas de problème de fuite également . 

 

La journée se continue  par un repas fort apprécié en compagnie de Murielle, Juju et Aurélien . Au menu salade, soupe, tartiflette et tarte aux pommes ... 

 

tartiflette.JPG  

Et je passe ensuite l'après-midi à discuter . Avec Bicshow, Mamanpat, Jean Michel, Ratatouille, Pascalou, Dawa et je rencontre enfin Taz le diable et son acolyte Arthurbaldur, les copains bloggeurs . Ca passe bien trop vite ...

 

Place à une semaine de récupération avant de reprendre l'entraînement avec toujours en ligne de mire l'Ultra du Beaufortain ...

 

RESULTATS DU 49KM

Publié dans récits 2010

Partager cet article

Repost 0

Trail du Nivolet-Revard à chaud

Publié le par yanshkov

escalier-du-revard.jpg

 

49km de pur plaisir du côté du Revard et de la Croix du Nivolet !! Malgré la pluie, le brouillard et un terrain difficile avec de la boue et encore un peu de neige par endroit je réalise une de mes meilleures courses depuis mes débuts en trail il y a un peu plus de 2 ans . Ce n'est pas mon classement (30ème d'une épreuve très relevée (manche bonus du Trail Tour National)) que je retiens mais la gestion de la course avec aucun coup de mou durant 4h49, aucune crampe et un final rapide où j'ai pu grapiller régulièrement des places . L'objectif de finir "frais" est atteint et c'est de bonne augure avant l'Ultra Beaufortain en juillet . Satisfait aussi de ne finir qu'à 37 minutes du vainqueur François D'Haene alors que j'étais à 1h au Ventoux  ! 

 

CR complet à venir dans la semaine ...

Publié dans courses

Partager cet article

Repost 0