Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Petit bilan de la Sky Race des Ecrins

Publié le par yanshkov

t-shirt-finisher.JPG

 

En principe exhiber un t-shirt finisher d'une épreuve de 45km n'est pas trop dans mes habitudes ! Mais là, je dois dire que je suis assez content d'être allé au bout de la Sky Race des Ecrins et ses 3000m+ (et donc 3000m- !!) .

 

Au départ dimanche matin de l'Argentière la Bessée, l'objectif était de faire une sortie longue et de retrouver confiance en moi, notamment dans les descentes qui sont vraiment mon point faible depuis ma seconde entorse de la cheville faite au mois de juin .

 

De ce point de vue, le bilan est assez positif . Je ne descends pas comme un cabri (loin de là) mais je perds beaucoup moins de temps qu'il y a 3 semaines et la cheville semble un peu plus solide chaque jour qui passe . 

 

Autre satisfaction, c'est l'état des jambes à l'arrivée . Pas de courbatures ni de crampes !! Pourtant il faisait bien chaud pendant la course mais je n'ai pas fait d'erreur en alternant régulièrement barres et gels liquides + banane au passage sur les ravitos et en buvant tout aussi fréquemment . 

 

arrivee-copie-5.JPG

 

Je finis l'épreuve à une modeste 31ème place en 6h16'44", très loin de Dawa Sherpa qui survole le parcours en 5h04'34" . J'ai fait pratiquement toute la course au côté de Delphine Roux qui s'impose chez les filles, dans son sillage dans les ascensions et devant sur les parties descendantes et plus roulantes .

 

Car c'est bien quand ça grimpe que je ne suis pas terrible . J'ai du mal à imprimer un rythme soutenu dans les forts pourcentages . Heureusement dès qu'il faut courir  ou allonger la foulée, sur les parties planes ou en pentes douces, ça va mieux !

 

A un peu plus de 5 semaines de la TDS, cette course m'aura fait du bien physiquement et mentalement . Même si l'objectif initial de faire un top 10 semble quand même bien compromis vu la forme du moment et les cadors engagés, je ne suis pas encore complètement résigné !! J'ai encore quelques semaines pour progresser et notamment des week-ends en montagne pour faire du D+ .

 

Pour finir, un grand bravo à Patrick Michel et toute son équipe organisatrice .  C'est Sky Race des Ecrins 2012 est sans doute l'un des plus beaux trails auquels j'ai participé (désolé je n'ai pas emporté l'appareil photo avec moi) . Je mettrai en ligne dès que possible la vidéo de l'épreuve avec notamment des vues d'hélicoptère qui doivent être magnifiques .

 

CLASSEMENTS SKY RACE   

 

 

premiere-cote.JPG

Publié dans courses

Partager cet article

Repost 0

Reprise aux 2 Alpes Raidlight Trail

Publié le par yanshkov

3 semaines après mon entorse de la cheville, me voilà de retour sur les chemins . Bien que la cheville soit encore un peu sensible et raide, je sens que je suis apte à pouvoir reprendre dès ce week-end . Un petit passage entre les mains de Rémy, gourou ostéopathe, me rassure un peu plus et c'est donc assez confiant que Murielle et moi prenons la route des 2 Alpes samedi matin .

 

verticale-du-diable.jpg

 

Au programme du jour, la Verticale du Diable, une montée sèche de 7km et 1900m+ . Au niveau de la cheville ça ne devrait pas être trop traumatisant ! Je retrouve pas mal de copains à Venosc, point de départ de la grimpée . Raymond, Arnaud, Franck, Marie-Line, Clément, Augustin et Alexandra, collègues de Raidlight, Guitoune, Juju, les Elfes Aurélien et Sylvain, Paulo Romestin et j'en passe ...

 

avec-guitoune.jpg

 

Un micro échauffement le long du Vénéon Torr me rassure un peu plus, pas de douleur quand je cours . Le départ est donné à 12h et ça part très vite ! Il fait très chaud et les pulsations montent rapidement au plus près de la zone rouge . Pas d'affolement, le but du week-end et de faire du volume et du dénivelé, sans trop me détruire . Je prends mon rythme de croisière très loin des premiers qui s'envolent . Mon rythme est plus celui que je devrais avoir sur un ultra que sur une montée sèche mais c'est bien ce rythme que je dois adopter ce week-end .

 

Les 800 premiers mètres positifs jusqu'aux 2 Alpes passent bien, malgré la chaleur qui assèche . Je bois et m'arrose régulièrement et prends le temps de remplir le bidon au premier ravitaillement . La traversée de la station se fait en courant avant d'attaquer la seconde partie, dré dans le pentu !!! C'est beaucoup plus raide qu'au début et nous prenons rapidement de la hauteur . Rachel Bontaz, première nana, me passe, je reste dans le sillage un moment et perds un peu de terrain un peu plus haut .

 

kmv.JPG

 

Plusieurs coureurs me doublent et me laissent sur place, faut dire que je me laisse un peu endormir à ce moment là et que je manque de gnac . Je relance sur les derniers mètres de course histoire de finir sur une bonne note et atteins le sommet après 1h49'49", à presque 30' de Mathéo Jacquemoud qui s'impose devant le fondeur Maurice Manificat et Augustin Guibert, une fois de plus au top !

 

CLASSEMENT

 

avec-juju.jpg

Je redescends en compagnie de Guitoune et Juju quelques centaines de mètres plus bas pour prendre le Jandri Express (pas si express que ça !!) . Nous nous entassons une vingtaine dans la benne qui nous redescend aux 2 Alpes où nous attend Murielle .

 

jandri.JPG

 

Puis direction le camping du Vernis, à Bourg d'Oisans, où la piscine chauffée me permet de bien récupérer . Juju et ses 2 amours Sophie et Lise nous y retrouvent un peu plus tard . Les jambes ne sont pas trop entamées mais par contre j'ai l'impression d'être bien déshydraté . Je bois et rebois (eau, st yorre, jus de pomme) afin de bien récupérer .

 

La nuit sous la tente (sans tapis de sol, oubliés à la maison) est courte, l'orage qui éclate vers les 2h du mat m'empêche de fermer l'oeil ... Je dors par intermittence et à 5h50 je sors de la tente, me préparer sous la pluie et un ciel bien chargé .

 

avec-nono.JPG

Avec Arnaud, vainqueur ici en 2011

 

A 8h nous sommes une centaine près à partir à l'assaut des 34km et 2500m+ autour de la station . Je retrouve l'ami Arnaud Brémond, Martive Volay ou encore ma collègue de Team Cécile Lefebre qui ont tous fait l'impasse sur l'épreuve de la veille . 

 

Les conditions climatiques sur les hauteurs ne sont a priori pas folichonnes et les organisateurs décident de "zapper" les sommets et de nous faire emprunter un itinéraire bis . Si j'avais été en grande forme, j'aurais probablement été décu mais je dois bien avouer que quelques kilomètres en moins ne sont pas pour me déplaire ...

 

Le départ est donné, ça part tranquillement sur 300m puis Lionel Bonnel met un grand coup d'accélérateur . Il doit reprendre du temps sur Augustin s'il veut gagner le général sur les 2 épreuves .

 

depart-copie-5.JPG

 

Je m'accroche aux première positions et une petite bosse dans un pré me rassure sur l'état de mes jambes . Malheureusement je suis incapable de suivre le rythme dans la descente qui suit, complètement bloqué . C'est la première descente depuis l'entorse et je ne suis pas rassuré . Pas mal de coureurs me doublent sans que je m'accroche . Je reste concentré, de toute façon, je m'y attendais un peu . Par contre je ne m'attendais pas à ce que les gars de tête se trompent de route à la sortie de la station . Je me retrouve alors en 3ème position sans trop le vouloir ...Je perds très vite toutes les places gagnées dans la descente très raide et sinueuse vers Cuculet . Je ne prends aucun risque, il faut que je termine le trail avec une cheville en meilleure état qu'au départ !! Au pied de la première longue ascension, je m'arrête pour un petit pipi avant de reprendre ma route . Les quelques coureurs égarés en début de course me repassent et j'encourage Augustin à ne rien lacher . Il semble serein et terriblement fort, j'essaie d'accrocher quelques instants mais il va trop vite !

 

Je prends ensuite mon rythme de croisière, alternant marche avec les batons et relance en trottinant de temps en temps . En levant la tête j'aperçois Juju quelques lacets plus haut et Guitoune pas très loin non plus . Je suis pas trop mal et je redouble quelques concurrents . La crête que nous atteignons en haut est très exposé au vent mais c'est supportable à cette altitude de 1800m . Cyril Cointre aux photos et au repos ce week-end et Thimothée Nalet à la caméra sont là pour immortaliser le passage .

 

2.JPG

 

Je reviens sur Guillaume peut avant de basculer sur une courte descente sur une large piste . J'arrive à bien allonger la foulée et je ne perds donc pas trop de temps sur les gars qui me précèdent et que j'apercois pas très loin devant .  Je suis bien décidé à les rattraper et j'attaque la montée vers la station de téléphérique la Séa en trottinant . Mais c'est dur de garder le rythme sur cette large piste et je dois me résoudre à marcher de temps en temps . Pas grave, je reviens sur quelques coureurs et grignotte mon retard sur Juju qui se trouve 1'30" devant moi .

 

A la station, nous plongeons directement sur les 2 Alpes . Je suis très attentif à ma pose de pied et essaie d'être le plus relaché possible . Je ne vais pas très vite et bien évidemment Guitoune me rattrape et me dépose en quelques instants . En bas, nous retrouvons le parcours emprunté ce matin en début de course . Je négocie la descente herbeuse un peu mieux que lors du premier passage et arrive au ravitaillement du 15ème après environ 1h45 de course . Christian alias Badgone m'informe que la suite du parcours a aussi été modifiée et qu'il ne me reste qu'1h10 de course (c'est précis mais ça fera en fait 1h30 pour moi ...) .

 

ravito-copie-1.JPG

 

Je remplis un bidon et attrape une demi-banane que je mange en marchant dans la petite bosse qui suit . Murielle se trouve en haut et m'encourage à mon passage . Je la rassure sur mon état et lui dit que tout va bien . 

 

La suite du parcours est assez roulant et ça fait du bien de pouvoir courir un peu . Je reviens rapidement sur Guillaume et ses jambes en mousse (c'est lui qui le dit !!) mais il me distance à nouveau dans la descente assez piégeuse vers les Travers . A ce moment là, j'ignore tout du parcours et de ce qui nous attend mais vu comme on descend, il va bien falloir remonter à un moment ou un autre . Et effectivement, juste après un petit ravitaillement où je ne m'arrête pas, le balisage indique qu'il faut remonter sur la gauche en plein coeur de la forêt . Une nouvelle fois je reviens sur Guillaume . On discute un petit peu, faut dire qu'on ne va pas très vite ... Je relance un au moment où nous arrivons sur le GR50 et que la pente est beaucoup plus douce mais Guitoune ne suit pas .

 

Je retrouve l'ami Raymond près de la Bergerie qui pointe le passage des coureurs . Il m'encourage au passage et m'indique une belle descente à venir . Effectivement cette descente est propre et sans difficulté et je retrouve petit à petit des sensations correctes . D'ailleurs, alors que je m'attends à être doublé une n-ième fois par Guillaume, celui-ci ne revient pas .

 

yanshkov-copie-1.JPG

 

En bas de la descente, nous retrouvons le parcours emprunté il y a quelques kilomètres, mais en sens inverse . J'encourage les quelques coureurs que je croise . La fin du parcours n'est pas très difficile mais je manque cruellement de force dans les longs faux plat montant . Alors que je devrais courir, je suis obligé de marcher par moment . La motivation n'y est pas mais l'ambiance et les encouragements sur le dernier ravitaillement à moins de 2 km de l'arrivée me reboostent . J'ai un gars en point de mire et je me fixe comme objectif de le rattraper afin de finir sur une bonne note . Malgré la fatigue, je relance comme je peux et me rapproche rapidement . La dernière mini descente se passe bien mais l'arrivée est trop proche et je ne parviens pas à revenir sur mon prédécesseur .

 

arrivee-copie-4.JPG

 

Je franchis la ligne d'arrivée en 3h16'27" après 28km et 1700m+, à une anecdotique 12ème place et bien loin de Lionel Bonnel et Augustin Guibert qui se partagent la première place . 

CLASSEMENT

 

Malgré tout le bilan est positif après 3 semaines sans courir . Il va y avoir du boulot pour retrouver la forme et il ne faut plus que je ne me blesse avant la TDS, dans tout juste un mois . Mais je suis rassuré et motivé pour la suite .

 

A noter qu'il y a eu pas mal de souci au niveau du balisage et que beaucoup de coureurs se sont perdus . Personnellement je n'ai eu aucun problème à ce niveau là et ai même trouvé le parcours très bien indiqué ! Alors bravo aux organisateurs qui ont su improviser face aux conditions climatiques et nous ont offert un bien beau week-end . Je reviendrai !

 

Rendez vous à la Sky Race des Ecrins le 22 Juillet prochain ! 48km et 3000m+, va falloir être en forme ...

Publié dans courses

Partager cet article

Repost 0