Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sacré Trail des Collines

Publié le par yanshkov

Pour ce premier jour du printemps j'ai décidé d'aller courir le Sacré trail des Collines organisé par le CMI de Tullins . J'hésitais un peu avec le Trail de Lodève mais la reconnaissance du parcours et la rencontre avec les sympathiques organisateurs lors d'un week-end de janvier m'a convaincu d'aller faire un p'tit tour du côté du Monastère de Parménie où se tient le départ et l'arrivée .

 

Encore une fois je fais route avec ma chérie et mon pote Fred et nous arrivons une petite heure avant le départ prévu à 9h . Nous sommes garés assez loin du Monastère car les places de parking y sont restreintes mais j'étais prévenu et le petit kilomètre tout en monté pour rejoindre l'aire de départ permet de s'échauffer un peu . Je retrouve pas mal de connaissances parmi les coureurs et les organisateurs et j'échange quelques mots par-ci par-là avec chacun . Puis je retire mon dossard où est inscrit 1 . C'est vrai que je fais parti des prétendants au podium mais il y en a d'autres qui le mériteraient aussi bien que moi ce dossard, je pense à Renaud Rouanet (Team Lafuma/2ème de la CCC 2008) ou Sébastien Cornette (Team Inov-8/ex-membre de l'équipe de france de duathlon) . En tout cas je me prépare tranquillement en toute décontraction .

 

decontracte-copie-2.jpg

 

Il doit faire 7 ou 8°C mais je pars en short et manches courtes car on aura vite fait de se réchauffer . Par contre le ciel est couvert et c'est un peu dommage car la vue sur la Chartreuse et sur les Alpes est masquée .

 

Nous faisons une minute de silence en hommage à Bernard Vial-Molly, membre du CMI trop tôt disparu avant que le départ ne soit donné . 

 

C'est parti pour 35km et une succession de 9 côtes avec à chaque fois entre 150 et 200m+ ! Pour voir le parcours c'est ICI

 

depart-par-Benoit.jpg

 

Une petite boucle dans la forêt permet au peloton de s'étirer puis de repasser devant le monastère avant d'attaquer la première descente . 

 

devant-le-monastere.JPG

 

depart-par-Benoit.jpg

 

Je suis en 15-20ème position mais la plupart des gars devant partent pour le petit parcours de 17km alors pas d'inquiétude . Je suis au côté d'Olivier Chautemps (excellent marathonien que j'avais rencontré lors de la reco de janvier) et Renaud Rouanet . 

 

avec-Olivier-et-Renaud.JPG

entre Olivier (156) et Renaud Rouanet en rouge 

 

Je gagne quelques places dans la partie descendante mais j'ai malgré tout un peu de mal à me lâcher sur la boue et les galets glissants . Rouanet me double, impressionnant de facilité et prend très vite le large . En bas je dois être à presque 200m du coureur de Lafuma et à une centaine de mètres d'Olivier . Malgré tout je refais mon retard sur le plat qui suit et revient sur Renaud, Olivier et un autre gars que je ne connais pas (Jean Soules du Royans Raid Aventure) au pied de la première côte . Celui-ci accélère et reprend un peu d'avance . Je décide de monter à ma main sachant que je ne sais pas quelle distance il court et surprise, Renaud ne suit pas . Le terrain est gras mais courable, rien à voir avec la boue des Cabornis de la semaine dernière . En haut Olivier est à mes côtés et c'est ensemble que l'on dévale le pré pentu puis le chemin qui suit . Quelques centaines de mètres goudronnés et plats permettent de récupérer un peu avant la 2ème côte . Un petit coucou en passant à Franck qui nous avait accueilli chez lui pour une soirée pizza lors du week-end reco et c'est reparti pour une nouvelle grimpette .

 

Je reste dans le sillage d'Olivier dans la première partie pas très raide qui consiste à remonter le long d'un ruisseau puis il me laisse passer devant au moment où le balisage s'élève droit dans la pente au coeur de la forêt . Là, j'opte pour la marche car c'est un peu glissant et surtout il ne faut pas se griller trop tôt . Rouanet revient et nous passe comme un chamois . Il a l'air plus à l'aise et relance en courant dès que la pente s'adoucit ce qui lui permet de reprendre un peu d'avance . Mais nous l'avons toujours en visu et au 1er ravito alors qu'un autre coureur (Charles Sroczunski) nous à rejoint, nous revenons sur lui.

 

avec-Charles-au-ravito.JPG

 dans le sillage de Charles Sroczynski

 

Je chope un bout de banane au vol et emboite le pas de Renaud tandis que Charles et Olivier s'arrêtent quelques instants . On nous informe qu'avant nous, 2 coureurs sont partis sur le grand parcours et ont 3 minutes d'avance !! Wahou, on a même pas encore fait 9 km et les écarts sont conséquents .

 

On entame la descente suivante tambour battant, moi en tête mais très vite Renaud me demande si ça me dérange qu'il me passe devant . Je lui réponds évidemment que ........ oui ça me dérange !! Humour bien sûr, je m'écarte et le laisse passer mais cette fois-ci je m'accroche . On passe à côté de ma chérie qui me dit qu'il y a qu'un seul coureur devant mais qu'il s'est trompé de parcours . Du  coup je ne sais plus trop à quelle place nous sommes mais on verra plus tard . Nous traversons le petit hameau de Girin en discutant un peu afin de faire connaissance . Je lui dis qu'il m'impressionne en descente ce à quoi il me répond qu'il faut bien qu'il profite de ces kilos en trop !! 

 

Kilos ou pas, il me lâche à nouveau dans la côte menant au Camp de César ... Tout le début se fait en courant et je perds mètre par mètre le contact . Olivier et l'autre gars me doublent à leur tour juste avant un passage plus raide où on se met tous à marcher . Et surprise Jean Soules qui était avec nous au début de course mais avait disparu recolle et me laisse sur place . En haut le profil est beaucoup plus roulant et mes compagnons ne sont vraiment pas loin  . J'arrive à bien relancer et m'aperçoit très vite que je refais mon retard . Je recolle à nouveau au groupe de poursuite après la courte descente sur la Forteresse .

 

derriere-Soules.JPG

derrière Jean Soules

 

Ma chérie me file un bidon plein et c'est au sein d'un groupe de 6 coureurs (un autre gars est parvenu à revenir aussi) que nous attaquons la 4ème côte de la matinée .

 

un-6eme-larron.JPG

Stéphane Bacconnier recolle à notre groupe 

 

Charles fait le tempo dès le pied et je me cale dans sa foulée . Surprise Bacconnier mais surtout Rouanet ne parviennent pas à suivre . Moi je me sens de mieux en mieux même si une fois de plus je perds quelques mètres avant d'atteindre un long passage à découvert sur les crêtes . L'allure est vraiment soutenue dans ce groupe mais je ne lâche pas et je fais l'effort dans le long faux plat descendant suivant pour rejoindre les 3 autres . Nous sommes au 20ème km et je me dis que cela va être dur d'aller chercher un podium car l'homme de tête (je me doute qu'il s'agit de Sébastien Cornette mais sans certitude) navigue avec 6 minutes d'avance sur nous (!!!) et mes compagnons de route semblent costauds .

 

Murielle en parfaite assistante est à nouveau au rendez-vous au pied de la 5ème ascension (Pré Magdenon) . On voit les tenues fluo des bénévoles tout en haut et je me dis qu'il va falloir être fort pour rester avec le groupe . Mais alors que l'on attaque les premiers pourcentages, Jean Soules se met à marcher alors que nous continuons à trottiner . Il est irrémédiablement lâché tandis que je me sens de mieux en mieux . Physiquement et moralement je suis en train de reprendre l'ascendant .

 

Nous arrivons donc à trois au ravito du Col Lachard . Une banane et une gorgée de coca pour ma part et je ne traîne pas . Charles et Olivier font de même et nous reprenons ensemble notre bonhomme de chemin . Les kilomètres qui arrivent sont plus roulants et les petites côtes beaucoup plus courtes . Charles mène le groupe et je passe de temps en temps devant . On nous annonce le premier toujours 6 minutes devant, il fait vraiment un gros numéro celui-là !! En me retournant je constate qu'Olivier n'arrive plus à suivre l'allure . Lui qui était si costaud semble désormais accuser le coup et ce n'est plus qu'à 2 que nous nous lançons à l'attaque des derniers kilomètres . Je demande à Charles comment il s'appelle (et oui parce qu'en fait jusqu'à là j'ignore qui il est) et on fait rapidement les présentations . On a des connaissances en commun et je lui raconte que la soeur de mon beau-frère est une copine de son ex-femme et qu'ils se sont déjà croisé avec ma soeur ....... enfin bref, que j'ai déjà entendu parlé de lui ! Charles s'excuse de ne pas trop me répondre mais je n'avais même pas vu que nous étions en train de gravir une nouvelle côte !! Il accuse aussi un peu le coup et moi je sens que j'ai les jambes pour aller chercher la deuxième place . J'encourage Charles et nous passons ensemble au Col de Châtain où ma chérie me ravitaille avec un bidon eau-coca .

 

au col Chatain

 

Puis après une descente très raide dans un pré puis sur un chemin où nous croisons Christian Poigny qui nous encourage fortement, nous arrivons à l'Eslinard où se tient le dernier ravito . Je ne m'arrête pas, j'ai ce qu'il faut pour faire les 4 derniers kilomètres . Je connais bien le final pour l'avoir fait lors de la reco et je sais que l'avant dernière côte n'est pas facile . J'aborde en marche rapide les gros pourcentages du pied ce qui ne m'empêche pas de commencer à doubler les nombreux marcheurs . Sur le haut, Charles n'est pas très loin derrière mais je relance l'allure sur les crêtes et reprends inexorablement de l'avance .

 

Je négocie prudemment la dernière descente car ça serait bête de se blesser maintenant et en bas je retrouve la route du Col de Parménie . Je double Marie-Line Astier, copine du Team et qui fait serre-file sur le 17km et elle m'annonce que le premier est très fatigué et qu'il n'avance plus . Mais je ne vois personne, ni devant, ni derrière d'ailleurs . J'aborde l'ultime difficulté décontracté et je trottine jusqu'à rejoindre le dernier mur tracé droit dans le pentu . Ca glisse un peu et je m'aide de la corde installée là . Je double encore des marcheurs qui me félicitent au passage puis j'arrive dans la prairie juste derrière le monastère . 

 

proche de l'arrivée

 

Encore quelques centaines de mètres et j'aperçois l'arrivée . Je croise Bernard, le président du CMI et je le félicite pour cette belle organisation : "Bravo président !!" puis je coupe la ligne d'arrivée où un gamin me remet un p'tit sac de noix, cadeau pour tous les finishers ! 

 

Je termine très satisfait à la 2ème place, finalement à 3 minutes du vainqueur Sébastien Cornette, un duathlète de très haut niveau reconverti depuis peu au trail et membre du Team Inov-8 . Je tente de le trouver pour échanger quelques mots mais victime d'une méchante hypoglycémie, il est parti se reposer !! 

 

Les arrivées se succèdent et on se félicite entre coureurs . Les visages sont marqués par l'effort et tout le monde est content d'en finir tant le parcours était exigeant (35km et presque 1700m+) .

 

arrivee-Charles-copie-1.jpg

 

le-top-7.JPG 

Après la bière, la douche chaude et un bon repas en compagnie entre autres de Martine Volay qui s'impose chez les filles, c'est l'heure du podium et des récompenses !

 

podium-copie-1.jpg

 

Personnellement je suis vraiment satisfait de ma course car je ne me suis jamais mis dans le rouge tout en étant toujours à la limite et je n'ai pas craqué contrairement aux autres . Musculairement j'ai eu des courbatures pendant les jours suivants mais c'est assez normal vu le profil et l'avancement dans la saison .

 

courbe.JPG

 

Place maintenant au Beaujolais Village Trail qui aura lieu le 17 avril . C'est le gros objectif de cette première partie de saison et en ce sens j'ai décidé de ne pas remettre mon titre en jeu à l'Ultra Montée du Salève qui se déroule la semaine d'avant ...

Publié dans récits 2011

Partager cet article

Repost 0

Sacré Trail des Collines à chaud

Publié le par yanshkov

Une belle journée de trail comme je les aime du côté du monastère de Parménie au-dessus de Tullins . Une excellente organisation menée de main de maître par toute l'équipe du CMI, rien à redire ! Et puis des retrouvailles avec pleins de copains !!

 

Côté course que du bon pour moi ! C'est le printemps, le bob est ressorti, les douleurs aux fessiers se sont évaporées et j'obtiens une bonne 2ème place après une grosse bagarre durant les 20 premiers kilomètres . Derrière l'intouchable Sébastien Cornette du Team Invo-8 (quoique je lui reprends 3 minutes dans le final), un joli groupe de 6 s'est mené la vie dure  mais à l'usure j'ai eu le dernier mot . Je boucle les 35km et 1600m+ en 3h01'34" .

 

podium.jpg

 

RESULTATS

 

CR et photos à venir dans la semaine ...

Publié dans courses

Partager cet article

Repost 0

Trail des Cabornis (tout petit format)

Publié le par yanshkov

 logoTrail-copie-2.JPG

 

Les dernières nouvelles que je donnais sur le blog n'étaient pas géniales avec une bonne baisse de motivation, une petite gêne au niveau fessiers et des sensations bien moyennes à la sortie d'un trop long hiver à mon goût ... Mais une bonne gastro couplée à une semaine totale (du 28 février au 6 mars) sans activité physique m'aura permis de récupérer et de perdre 2 petits kilos superflus . Et le printemps est enfin arrivé même si officiellement c'est le 20 mars !

 

Alors hier après-midi alors que je suis de retour d'un long entraînement en vélo (4h et 110km avec des cols) je décide de m'inscrire sur le tout petit format du Trail des Cabornis qui se déroule le lendemain à domicile . Moi qui rêve de chaleur et de soleil je sais que je ne vais pas être gâté mais faut croire que la motivation revient et l'envie d'accrocher un dossard est là . Et puis ça fera un bon test avant les prochaines échéances .

 

Le départ est donné à 9h30 du centre-ville de Chasselay . Les coureurs du 40 et du 20km sont partis une demi-heure avant et en les voyant passer j'ai presque envie de me joindre à eux . Mais il y a d'autres objectifs plus tard, mieux vaut ne pas brûler les étapes.

 

IMAG0015.JPG

avec ledav  

 

Je m'échauffe quelques minutes avec David que je suis content de retrouver et nous rejoignons la ligne à quelques minutes du départ . La pluie qui tombe depuis hier en fin d'après-midi est toujours présente et le terrain s'annonce hyper gras ... J'ai donc opté pour un maillot manches courtes, un 3/4 Raidlight R-Dry pour rester au sec et au niveau des chaussures les Speed Cross Salomon .

 

depart.JPG

 

Le départ est très rapide dans les ruelles de Chasselay, faut dire que nous n'avons que 11km et 600m+ (en fait il y en aura 500m+) . Je me cale en 10ème position puis remonte sur l'avant à la faveur d'une petite côte si bien que j'attaque les premiers chemins en 2ème position . Comme prévu il y a beaucoup de boue mais je suis assez à l'aise malgré tout . La première côte arrive et je perds quelques mètres sur le premier et me fais doubler par Fabien Tanguy (team running conseil) . Je reste à mon rythme sans m'affoler car je sais qu'il y a plus loin une montée assez longue pour rejoindre la Croix Rampau . Marc Picout, un autre coureur de Running-Conseil me rejoint et j'accroche cette fois sa foulée juste avant de redescendre vers Saint Germain au Mont d'Or . Je négocie assez bien la descente technique et le bout de plat qui suit si bien que nous nous regroupons à 5 en tête de la course après quelques kilomètres . 

 

Et là une belle côte se présente sur notre droite . Avec la pluie et le passage de centaines de coureurs avant nous, c'est une véritable patinoire de boue . Fabien Tanguy qui mène la danse est obligé de marcher et mes compagnons de route d'en faire de même contrairement à moi qui négocie en petites foulées ce passage (merci les speed cross et les kilos en moins !!) . Je prends quelques mètres d'avance et le moral est au beau fixe . J'ai un avantage réel sur mes concurrents, à moi d'en faire bon usage . Une descente sur goudron dans Saint Germain me permet de récupérer un peu avant d'entamer la longue montée vers le point culminant de l'épreuve (Cx Rampau) .

 

passage-cx-rampau.JPG

 

Je commence à doubler les derniers du 20km . Faut dire que tout le monde marche tandis que je continue à négocier le dénivelé positif en courant . Je me retourne de temps en temps pour constater que Fabien n'est pas très loin et qu'il faut que je creuse l'écart pour me mettre à l'abri avant le final . La partie qui suit le passage à la Croix Rampau est très roulante et j'allonge la foulée du mieux que je peux . Je me retourne une dernière fois mais je n'aperçois pas de poursuivants . Je sens que c'est gagné, plus qu'à bien négocier la dernière descente technique où les cordes tendues ne sont pas superflues . Je fais la descente à bloc et passe la ligne d'arrivée en 54'45"  pour 10,9km et 500m+ .

 

arrivé content 

Fabien Tanguy arrive une petite trentaine de secondes après moi, heureusement que je n'ai pas relaché la pression dans le final .

 

avec-cathy.JPG

au côté de Cathy Dubois qui gagne chez les filles le jour de son anniversaire ! 

 

Très heureux de gagner une course à domicile et rassuré par l'état de forme avant les prochaines épreuves . La gêne au niveau fessiers est toujours présente mais n'est pas handicapante et ne s'accentue pas, à surveiller quand même ...

 

Prochain rendez-vous dimanche sur le 35km du Trail des Collines à Tullins ....

 

podium-2.jpg une belle pierre dorée, un magnum de vin, de la bière single-track ... 

 

RESULTATS

Publié dans récits 2011

Partager cet article

Repost 0

Vivement le printemps ...

Publié le par yanshkov

le chat

 

Des nouvelles à quelques jours du printemps qui arrive enfin

 

Pour tout dire c'est pas la grosse forme depuis le Pilat Winter Raidlgiht Trail couru fin janvier . Une gêne au niveau des fessiers, des courbatures anormales,des sensations très moyennes et une grosse baisse de motivation pour sortir s'entraîner et pour clôre le tout, une bonne gastro qui est en train de me mettre à plat depuis mardi ... 

 

Quelques explications de cette méforme

 

J'ai voulu innover cette saison en coupant très tôt mi-septembre et en reprenant en novembre par un travail VMA . Mais finalement je ne suis pas persuadé que ce soit ce qui me convient le mieux . Je devrais logiquement être en forme  mais les séances de nuit dans le froid glacial ont peut être (légèrement) augmenté ma p'tite VMA mais elles m'ont aussi bien fatigué ... Les hivers précédents, malgré moi puisque c'était souvent la conséquence de petites blessures, je passais mon temps à me ressourcer et à me reposer, attendant les beaux jours pour reprendre tranquillou la course à pied . Surtout j'attendais d'avoir de bonnes sensations pour reprendre un travail de vitesse en VMA . Cet hiver (le plus froid de ces 30 dernières années quand même)  j'ai commencé ce travail bille en tête, sans période préalable de reprise . Grosse erreur à mon avis !!! L'hiver prochain sera en tout les cas abordé différemment .... Du trail jusqu'à fin octobre, une bonne hibernation de 2 mois et une reprise tranquillou courant janvier . Probablement mieux pour mon petit organisme !

 

Alors maintenant ?

 

Pour le moment l'objectif est de ne pas continuer dans cette spirale de mauvaises sensations et de démotivation . J'observe donc une coupure d'une dizaine de jours pour bien me reposer,avec aussi un nouveau passage dans les mains de Rémy (mon ostéopathe) . Avec les températures en hausse et le soleil présent plus longtemps au cours de la journée, je devrai retrouver des sensations . Si tout va bien, je serai au départ du Sacré Trail des Collines le 20 mars prochain (premier jour du printemps), une belle épreuve organisée par les copains du CMI de Tullins .

 

avec-juju-et-remy.JPG

  Avec Juju et Rémy lors de notre sortie rattrapage improvisée  dans le Massif du Pilat . Ce jour -là, bloqués dans les bouchons, nous n'avons pas pu rejoindre le Bourget en Huile pour le Trail de Belledonne que nous devions courir . Vu l'état des jambes ce fut probablement mieux ainsi ...  

 

Et pour anticiper un peu la fin de l'hiver je vous conseille de faire un tour sur les blogs de mes copains Niko et Pilou qui reviennent tout juste du Cameroun où ils ont vécu une aventure hors du commun ... à partager sans retenue !!

 

Course du Mont Cameroun 2011 par Niko

 

Course du Mont Cameroun 2011 par Pilou

Publié dans esprit-trail

Partager cet article

Repost 0