Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Reprise au Montazimut

Publié le par yanshkov

L'heure de la reprise a sonné en ce week-end franchement estival ! Après deux semaines où je me suis contenté de quelques aller-retours en vélo pour aller bosser (285km), j'ai rechaussé avec beaucoup de plaisir mes chaussures de running . Samedi j'ai fait un peu moins de 7km en 30' après avoir fait une séance de gainage et des séries de montées d'escaliers à cloche-pied et à sauts de grenouille . Et aujourd'hui dimanche, grande première, Course d'Orientation en run&bike avec PH un collègue des Passe-montagne .



Le principe est simple a priori : un VTT pour 2, une carte avec 17 petits cercles indiquant des balises ainsi que les coordonnées de 3 autres balises à ajouter sur la carte . Le but est de trouver le maximum de balises, de poinçonner notre carte de route et bien sûr de mettre le moins de temps possible . Les balises non trouvées se traduisent par des pénalités en temps et le fait de ne pas trouver au moins une des balises à tracer sur la carte est disqualificatif .

Le top départ est donné à 9h50 du foyer rural de Montanay . Nous prenons donc connaissance de la carte et erreur, nous ne prenons pas le temps de trouver les 3 balises à tracer sur la carte, pensant que nous aurons le temps de le faire en route ! PH part à pied et je l'accompagne en vélo, cela me permet de m'échauffer un peu même si le coeur ne monte pas trop . Le soleil est au rendez-vous mais il y a par contre un fort vent du Sud et pour le coureur à pied qui doit lutter face au vent, ce n'est pas l'idéal . J'essaie d'abriter PH derrière moi . Nous évoluons en terrain connu, sur les chemins du Trail Givré et les premières balises sont trouvées aisément si bien qu'après un peu moins de 40' nous avons validé 8 bornes . J'ai pris le relais à pied après 3km et environ un quart d'heure puis repris le vélo 3km plus loin . Par rapport à la carte, nous sommes au niveau des balises les plus au Sud et nous avons emprunté des single-tracks bosselés le long d'un petit court d'eau . Nous merdons un peu pour atteindre notre 9ème borne, la n°14 sur la carte .Nous mettons les pieds dans l'eau en traversant la petite rivière et essayons de trouver en face un raccourci en hors-piste . Mais ce n'est pas la bonne solution et après avoir tourné quelques minutes nous retrouvons notre chemin . Je dois pousser le vélo dans une bosse bien raide mais là encore je ne suis pas surpris car c'est une des côtes du Trail de Montanay . En haut sur une portion de route, la balise n°14 nous attend . Plus que 12 dont 3 à tracer et 4 complètement au Nord, de l'autre côté de Montanay !

Nous prenons le temps de chercher à l'aide des coordonnées une des balises inconnues : Azimut 202° et distance du foyer rural 1590m . On sort la boussole (reçue hier en cadeau pour mes 29 ans !), faisons vite-fait un petit calcul de tête et plaçons (grossièrement) le point sur la carte . Il se trouve dans un secteur où nous devons trouver 4 autres balises . Une longue partie goudronnée nous y emmène et arrivés à la balise n° 7 (la 10ème pour nous, vous suivez ?) je file le VTT à PH et repart en courant . C'est assez valonné et les pointeuses se trouvent souvent tout en haut de côtes ! Pas grave, je fais un peu chauffer les cuisses . Finalement même si nous devons consulter la carte très régulièrement et donc nous arrêter quelques secondes, les 4 balises sont atteintes sans (trop de) problème ... Par contre la fameuse à tracer, nous ne l'avons jamais trouvée . Nous avons pris pourtant le temps de refaire les calculs, de la repositionner sur la carte et fait beaucoup de va et vient , souvent en laissant le vélo et en partant tous les 2 à pied, rien n'y a fait ! Pourtant il faut au moins qu'on en trouve une parmi les 3 si l'on veut être classés ... D'un commun accord nous abandonnons nos recherches et en traçons une autre sur la carte . Plus facile, azimut 180° soit plein sud, 1860m du point de départ soit 12.5cm sur la carte . Putain, on y est déjà passé par là-bas, on aurait dû prendre le temps avant de s'élancer ce matin de la pointer sur la carte !!! On n'a pas le choix, c'est reparti ! PH commence à avoir un peu les jambes dures mais il prend courageusement le relais à pied afin que je me repose sur le vélo . Nous retrouvons le plateau exposé fortement au vent, encore plus fort que tout à l'heure ! Trouver  l'indispensable balise est là encore un grand moment . Nous voyons (à peu près) sur la carte où elle se situe mais sur le terrain c'est une autre affaire . Le VTT est à nouveau posé au bord du sentier et nous partons crapahuter ça et là . L'endroit est plein de bosses style moto-cross mais sur 200m ou 300m de longueur ! Ah, pour travailler le rythme, il n'y a rien de tel ! C'est au bout de longues minutes d'infructueuses recherches que nous décidons d'utiliser un peu mieux la carte et de prendre en compte les indications à l'aide de la légende . Et oui, nous gros bourins que nous sommes, nous ne prenions en compte que les routes, chemins et autres sentiers dessinés sur la carte !!! Du coup en deux temps trois mouvements je trouve enfin la balise, à côté de la mangeoire évidemment indiquée sur la carte par une petite flèche !!! Pour notre défense, la balise normalement accrochée en hauteur afin d'être vu du chemin se trouvait au sol, sans doute décrochée par le vent . Explosion de joie dans l'équipe, nous serons classés ! Par contre, il nous reste 4 cases sur notre carte de route à valider et les balises correspondantes se trouvent à environ 3km à vol d'oiseau .

 Je repars à pied et bien aidé par le vent, je cours autour de 15-16km/h, les pulses bien calées autour de 175 bpm . Cela fait plus de deux heures que nous sommes partis . Nous retraversons Montanay sans s'arrêter et partons à la recherche des balises . Une première est pointée facilement, par contre les 3 autres, c'est un nouveau grand moment . Nous sommes le long d'un petit cours d'eau avec sur notre gauche une forêt très dense à flanc de côteau . Nous laissons le VTT en bas des côtes et allons chercher à pied les balises placées en haut . La deuxième n'est pas trop difficile mais est éprouvante physiquement . Nous essayons de redescendre au plus vite et je suis d'ailleurs assez content de moi dans cet exercice ( les nouvelles chaussures peut être ? ) . Allez plus que 2 ! Et là nous mettons encore un peu de temps à les trouver mais à force d'arpenter le bois et de tourner dans tous les sens la carte, nous venons à bout des 2 dernières balises ! Il n'y a plus qu'à rejoindre le foyer rural . Je m'occupe du final à pied, PH commençant à sentir des crampes .... Je donne tout, le coeur monte à 189 bpm mais faut dire que je suis autour de 18km/h . PH sur le VTT m'encourage et c'est après un peu moins de 3h que nous en terminons avec notre première CO . Au total 27km et 800m+ . 

Les 2 balises non trouvées nous coûtent 30' de pénalités (ça rigole pas la CO) et nous privent de la victoire . Pas grave, il n'y avait que 3 équipes en run&bike, les autres étant tous en VTT . L'important est le plaisir que nous avons eu avec PH sur ce qui était pour nous deux notre première CO . Bien sûr il y a de très nombreux points à améliorer, tant au niveau lecture de carte que de stratégie à mettre en oeuvre sur ce type d'épreuve mais nous étions venus pour découvrir, apprendre et se faire plaisir . C'est réussi !

Côté physique, super entraînement, bien rythmé avec de nombreuses montées-descentes . J'ai fais 144bpm sur les 3h et suis presque quasi monté au max dans le final . Sur l'ensemble du parcours j'ai dû courir entre 15 et 16km avec des sensations assez bonnes pour une reprise . De bonne augure pour la suite, je suis hyper motivé !!! 

En ce qui concerne la CO je vais jeter un oeil sur le calendrier et peut-être, suivant mon programme, en refaire une autre au cours de l'année . C'est j'en suis persuadé bénéfique pour les trails, c'est du travail sans s'en rendre compte, sans avoir le nez scotché au chrono et au cardio . Et jeudi, je remets ça à Trévoux, à l'occasion d'une CO Off organisée par l'ami FX . Quand on y a pris goût ...

Publié dans courses

Partager cet article

Repost 0

Analyse et perspectives

Publié le par yanshkov

Petit retour sur le Trail des Cabornis : Après 3 jours de bonnes courbatures (dur dur les descentes d'escaliers), j'ai retrouvé des jambes "normales" . Malgré cela, j'ai préféré rester au repos cette fin de semaine pour ne prendre aucun risque au niveau tendineux et recharger au maximum les batteries . Seulement 2 aller-retours au boulot en vélo mercredi et jeudi pour faire tourner un peu les gambettes .

J'ai eu le temps aussi d'analyser ma "performance" sur mon premier trail et d'analyser les points positifs et négatifs .



Les + : Une bonne gestion alimentaire, pas de baisse de vigilance durant les 3h40 de course , j'ai vraiment trouver le top en matière de ravito avec les produits Maxim . J'ai ainsi ingurgité sur les 34km du trail 1,5L de boisson énergétique, 1 dose de gel toutes les 30 minutes soit 2 gels au total ainsi qu'un comprimé de Sporténine toutes les heures . Un petit extra avec 2 petits verres de Coca avant la dernière heure . 
            
            Pas de douleur particulière au genou ou à la cheville .
            
            Le plaisir de courir (et marcher) pendant toute la durée du trail . Je n'ai pas vu le temps passé alors que sur certaines courses beaucoup plus courtes il m'arrive souvent de compter les kilomètres restants à faire . Là, pas du tout ! 

Les - : Des difficultés à relancer après les grosses montées .

           Un gros manque de confiance dans les descentes ayant pour conséquence une grosse perte de temps . Je me suis fais pas mal doublé dans les dénivelés négatifs et il est à noter que j'ai effectué la dernière descente en presque 18' , dans le temps du record de la ..................... montée !  

           Une absence de "gnac" et d'esprit guerrier . Le fait d'être un peu diminué au départ y est probablement pour quelque chose mais je me suis rapidement contenter de faire ma course, sans chercher à m'accrocher aux basques de mes compagnons . J'ai marché en des endroits où je dois normalement passer en courant ... 

Mon camel-back : il s'agissait d'une ceinture avec la réserve d'eau dans une poche qui se positionne au niveau du bas du dos . C'est pratique, pas encombrant mais je ne l'avais testé que sur courte distance et il s'est avéré qu'après plus de 2h30 j'ai commencé à avoir mal sur les os du bassin en raison du frottement . A n'utiliser que sur du court ! Et puis je me suis aussi un peu fait chambrer car à un moment j'ai mal raccroché le tuyau et sur les photos on a l'impression que j'ai une longue queue dans le dos ( les mauvaises langues ont parlé d'une perfusion ... )

Les mois qui viennent vont donc être axés sur l'amélioration des points négatifs avec :  Travail de renforcement musculaire (gainage, exercice de la chaise,renforcement des chevilles, vélo en force ...) et séances spécifiques en descente .
            
            Séances en côte mais sur dénivelé beaucoup moins gros qu'auparavant .
            
               Séances de fartleck très tonique .

             Du foncier en vélo . Les séances à pied ne dépasseront rarement 1h30 afin de préserver les tendons . Par contre je compte faire pas mal d'entraînements à pied enchaînés à l'heure de vélo qui me permet de rentrer du boulot . 

Prochain "gros" trail : en début d'année il était décidé que je ferai le trail de Faverges, un trail de type montagne, avec 2 courses préparatoires typées elles aussi montagne (longues montées et longues descentes) . J'ai décidé de modifier ce programme et de préparer un trail plus dans le style des Cabornis mais aussi des Templiers . J'ai opté pour le Trail des 3 Dents, le 1er Juin dans le Pilat : 40km et 1500m+, pas trop loin de la maison . Et des paysages qui devraient être de toutes beautés en cette saison .  

Courses préparatoires : afin de compléter l'entraînement et d'arriver en forme le jour J quelques courses préparatoires : 

                27/04/08 Trail de la Côtière à Beynost (16km et 566m+) : ça devrait être rapide et me permettre de travailler la "gnac" ! 

                  4/05/08 Duathlon vert de Guéreins : de retour 4 ans après, sur un format très court, 3.6km à pied puis 18km de VTT et enfin 3km à pied . C'est un objectif du club et j'espère être à la hauteur . L'occasion aussi de retrouver mon pote triathlète Yannick et de se tirer la bourre ... 

                  8/05/08 Trail du Pont du Gard (24km et 1000m+) : quelques jours de vacances à l'occasion de la Pentecôte . Une course d'un peu plus de 2h qui sera l'occasion de voir du pays ! 

Je vais reprendre les footings en fin de semaine et recommencer le spécifique 2ème semaine d'Avril . Avant cela je participe le 6 avril à la Cyclosportive la Bisou dans le Revermont, avec mes copains cyclistes de Saint Etienne (Max, Bibi et Matthieu) . 135km, des jolies bosses, je sens que je vais bien en chier, 3 ans après ma dernière course de vélo . Ce sera tout de même l'occasion de belles retrouvailles ! 

Aujourd'hui, petit rando avec Murielle, 10km et un passage au Mont Thou, sous la neige pour le plus grand plaisir des enfants et de leurs parents . Pour nous, l'occasion d'y boire notre café, habituellement pris devant le journal télévisé de 13h ....
IMG_0970.jpg  

asics-trail-attack.JPGDernier point, sur les conseils de Nico Darmaillacq, j'ai troqué mes Salomon XA Pro 3D pour les dernières Asics Gel Trail Attack . J'espère ainsi retrouver plus de confort, de tonicité et d'amorti . A suivre ...
 

 

Publié dans programme

Partager cet article

Repost 0

Trail des Cabornis

Publié le par yanshkov

1.JPGDans mon lit 6h50  Le réveil sonne enfin ! Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit, entre quintes de toux, coup de chaud et coup de froid . J'ai du faire le parcours du trail au moins 15 fois pour essayer de trouver le sommeil . Romain est déjà sous la douche, je me lève tout doux . On a presque une heure trente afin de se préparer et de partir rejoindre en guise d'échauffement le village départ de St Romain, à 3,5km seulement de la maison .

Sur la ligne de départ 9h  Le départ est imminent, nous nous sommes positionnés en première ligne afin de mieux savourer le moment . J'ouvre grands les yeux et me sens tout petit au milieu de toutes ces stars du trail . Il y a là Jérome Trottet et Vincent Delebarre ainsi que Karine Herry . Ca fait un sacré nombre de premières places aux Templiers et à l'UTMB tout ça . Moi je savoure mon bonheur d'être là , après une année 2007 de galère . Je ne me sens pas trop stressé même si le cardio annonce déjà 130 bpm ! Juste heureux .... 

Chemin du Pinay 9h14  Première côte du jour, les jambes vont bien mais je me sens fiévreux, des gouttes de sueur dégoulinent le long de ma tempe . Je monte à ma main, au côté de David Uliana et juste devant Vincent Delebarre en pleine conversation ! Romain me suit pas trop loin avec Juju Lantuejoul . Devant, une quinzaine de mecs sont partis rapidement mais je ne m'en occupe pas .

St Romain 9h37  La première petite boucle est terminée, déjà 6km de fait ...5.JPG J'ai dû m'arrêter par deux fois, pour ramasser un gel énergétique qui avait sauté de ma poche . Pas longtemps, 2 ou 3 secondes mais ça casse bien le rythme surtout que la première fois ce fut lorsque Delebarre décida d'accélérer un peu dans une descente . 5 ou 6 coureurs dont Romain et Juju ont suivi, j'ai réussi à  recoller presque immédiatement mais lorsque le chemin s'est remis à grimper, je me suis fait décramponner . Pas grave, je suis toujours au côté de David U., une référence sur les trails longs et j'applique à la lettre ses consignes : "Reste tranquille pendant 1h30 ..." .

Les Torelles 9h52 Voilà la deuxième grosse côte du parcours qui nous emmène au dessus de Couzon, au milieu de ruines instables, sur un chemin monotrace de pierres sèches . Je comprends mieux pourquoi lors de la reconnaissance je n'avais pas trouvé l'endroit où nous devions passer . On fait du hors-piste, il faut parfois mettre les mains pour grimper et être très attentif afin de ne pas se prendre une branche en pleine tête . C'est un peu avant d'arriver au pied d'un véritable mur, heureusement encordé de chaque côté, que je suis rejoins par un petit bout de femme, à l'aise comme un chamois, crapahutant légèrement, en trouvant le moyen de commenter . undefinedJe suis impressionné par cette fille, qui disparait devant moi aussi vite qu'elle est apparue ..... (il s'agit de Céline Lafaye, 26 ans, spécialiste de course de montagne qui prend la 7ème place au milieu de mecs sur le 21km ! ) . Au sommet, j'essaie d'esquisser un sourire pour Photogone qui m'encourage par un sympathique : "Allez mon grand !" . Je lui dis que je suis fiévreux et il me répond : "Et t'es là ?!? " . Et oui, je n'aurai loupé ça pour rien au monde ...

Le Mas des Chèvres 10h21
12km de parcouru et déjà presque 900m+ . Je suis rassuré, sur la crête qui nous emmène à la porte de séparation, j'ai réussi à relancer un peu mon allure, après avoir beaucoup marché dans l'ascension . J'arrive ainsi au ravito sur un bon rythme et je ne prends pas le temps de prendre quoi que ce soit, de toute façon j'ai tout sur moi ! Je suis euphorique tout d'un coup, je tourne à droite, passe à la poêle de Carotte (!!!) et m'engage dans la vertigineuse descente vers Poleymieux . Je la craignais celle-là mais finalement c'est la seule descente du parcours où j'arriverai à me lâcher totalement et reprendre des gars . En tout cas je n'ai pas réfléchis une seconde et je me retrouve sur le grand parcours , plus que 24km ... 

Bois de la Côte 10h38
  Au début de l'ascension vers la Croix Rampau, une voix sortie tout droit d'un buisson m'interpelle : "Eh Yann !!!" . C'est Romain en train de satisfaire une envie pressante . Ca fait plaisir de le revoir, je croyais que j'étais à dache ! Il me rassure en m'informant que David U. n'est pas très loin devant . Nous sommes dans un groupe de 5 ou 6 , serpentant au milieu du single track menant vers la table d'orientation . Romain à l'air facile et a pris le commandement . Moi je suis moyen, j'ai l'impression parfois que je vais verser et m'endormir, je m'alimente pourtant consiencieusement mais il faut que je me rende à l'évidence, je ne peux pas suivre le groupe . Au sommet, Murielle m'attend et m'encourage, ça me motive mais je lui annonce que je vais continuer peinard, comme je peux  . Dans la descente sur St Germain, je vois mon Romain s'éloigner rapidement tandis que je suis complètement scotché, dans l'impossibilité de dévaler la pente comme je le souhaiterai ...

Forêt de Chasselay 11h16  Ce secteur, j'avais pris soin de le reconnaitre à l'aide de la trace disponible sur le site de l'organisation .2.JPG Fait exprès ou pas, je n'en sais rien mais le fait est que ça n'a plus rien à voir . Franchissement de ruisseaux, passage avec corde, descentes vertigineuses, montées où il faut s'accrocher aux branches ou racines des arbres, c'est hyper technique et physique . Alors que je suis le nez collé à la pente essayant tant bien que mal de prendre de la hauteur, je ressens un début de crampes au niveau des adducteurs droits . Je me concentre sur ma respiration, boit un coup et continue l'ascension . Cela sera la seule alerte .... 

Montplan 11h37  Cette partie entre Chasselay et Limonest est beaucoup plus roulante, j'y suis venu quelques fois faire du seuil . Là je suis plutôt autour de 170bpm . Ca commence à être un peu dur et j'alterne marche et course alors que je devrais normalement pouvoir tout faire en trottinant . Un gars revient sur moi, c'est Thierry Debrun, le président du club de Tri de Villefranche et spécialiste de longues distances . Nous avons pas mal de connaissances en commun et avons parfois pris le départ des mêmes courses mais c'est la première fois que nous avons l'occasion de discuter . Nous ne nous en privons pas d'ailleurs, malgré les efforts à fournir . Il me demande si le ravito est bientôt . Je n'y pensais même plus à ce ravito . Un coup d'oeil au GPS pour me rendre compte que dans 500m nous aurons fait 26 bornes et qu'une table pleine de victuailles nous tendra les bras ! Moi c'est d'un grand Coca bien frais dont je rêve ... 

6.JPGMont Verdun 12h10  Après avoir ingurgité deux verres de Coca et un petit bout de banane, je repars en compagnie de Thierry, à l'assaut du final, via le Mont Verdun, à travers les prés . D'abord tout droit dans la pente, je monte les mains sur les cuisses, le corps basculé vers l'avant . Puis à flanc de coteaux sur une petite trace rappelant celles que l'on trouve en haute-montagne . J'essaie un peu de relancer, mais c'est difficile . A la vue de Photogone droit devant moi à la sortie du pré, je trottine histoire de faire bonne figure ...

Mont Thou 12h32 Que de surprise dans ce final . Là encore rien à voir avec ce qui était prévu sur la carte . Du Mont Verdun nous redescendons direction Poleymieux à travers les bois et je me demande bien par où est-ce que nous allons rejoindre l'arrivée . Je comprends rapidement que nous allons avoir le droit à encore quelques belles côtes . Gagné, le balisage s'élève sur la droite, au milieu d'un champ de ronces, grossièrement fauché pour l'occasion . Thierry, resté dans mon sillage dans la descente, prend le commandement et m'oblige à relancer un peu l'allure . Nous alternons toujours marche et course et je dois dire que les jambes répondent toujours malgré les heures d'efforts . Malgré tout, 2 mecs sortis de nul part nous doublent, juste avant une toute petite descente .3.JPG Et là, devant nous, que vois-je ? Des silhouettes de coureurs en train de grimper tout droit dans le pré, en direction de la boule du Mont Thou . A ça, on peut pas faire plus direct pour monter là-haut : 200m et 75m+ avec un final peut être bien à 30% . Au sommet, Arnaud, un des organisateurs est venu nous encourager . Merci ! 

St Romain 12h50  J'en termine avec les 34km et 1950m+ après une longue descente, réplique exacte de la grimpée Led Lenser du mois de Novembre mais en sens inverse . J'ai trouvé le temps un peu long sur ces 3 derniers kilomètres, étant dans l'incapacité de suivre Thierry . Bizarre ce blocage en descente mais pas grave, je rejoins l'arrivée en 3h43 à la 38ème place . Je retrouve Philomène venue avec ses parents encourager tonton (c'est moi) . Du haut de ces 8 mois, j'ai dû lui faire un peu peur avec mon teint bien pâle .  Allez la prochaine fois je tacherai de faire mieux !

analyses et bilan la semaine prochaine ... 

Publié dans courses

Partager cet article

Repost 0

Trail des Cabornis (à chaud)

Publié le par yanshkov

passage-cx-rampau.JPGQuelques nouvelles du Trail des Cabornis qui était pour moi une première sur 34km et presque 2000m+ . Je ne peux pas dire que j'ai beaucoup souffert mais j'étais assez diminué par le virus chopé en début de semaine . Sensations d'avoir envie de dormir par moment, grosses bouffées de chaleur, quelques bonnes quintes de toux, des pulsations qui montent un peu haut .... Mais malgré tout ça j'ai pris du plaisir sur un parcours "énorme" !!! Des côtes de fous, des passages qui semblaient avoir été crées juste pour la course, j'ai découvert pleins de nouveaux coins sympas . J'ai fait illusion pendant la première partie de course en étant autour de la 20ème place mais ma forme du moment ne m'a pas permis d'y rester et je termine à la 38ème place en 3h43 . Pour une première c'est pas si mal et étant donné qu'à aucun moment je ne me suis demandé ce que je foutais dans une telle galère, c'est un trail réussi ! 






Le compte-rendu complet au cours de la semaine ...

Publié dans courses

Partager cet article

Repost 0

Le plus dur sera de participer ...

Publié le par yanshkov

undefinedQuelle approche chaotique du Trail des Cabornis ! Dans l'inventaire des trucs qui pouvaient m'arriver avant dimanche matin j'avais oublié que je pouvais me choper un virus ! Depuis mardi je sentais un début de rhume s'installer mais les oscillococcinum ont évité le pire . Par contre depuis j'ai un méchant mal de crâne et une petite toux grasse avec cette nuit (presque blanche) de la fièvre . En cette fin de journée la fièvre a disparu mais pas le mal de tête alors mon médecin m'a prescrit un traitement de choc (mais que des cachets autorisés par le saint ministère!) . J'espère que le mal va passer d'ici demain car c'est très très très très très chiant .... 

En tout cas les ambitions sont encore revues à la baisse et le seul fait de finir (pas trop mal) sera déjà une bien belle réussite pour mon premier grand trail . D'autant que la liste des traileurs de renom présent dimanche matin s'est allongée avec la venue de Patrick Boinon, Fabien Tanguy (le vainqueur de 2007) et .................................................. Karine Herry ! 

Publié dans santé

Partager cet article

Repost 0

Prépa Trail des Cabornis : dernière ligne droite, entre envie et doutes ...

Publié le par yanshkov

Vivement dimanche !! Il me tarde vraiment maintenant d'être au départ du Trail des Cabornis . Si je ne tape pas mon tibia contre une rembarde de sécurité (petit clin d'oeil au breton Christophe Malardé à qui je souhaite un rapide rétablissement) ou si je ne me (re)sectionne pas le tendon d'achille en passant la jambe dans une table en verre, il n'y a pas de raison de ne pas être dimanche matin à St Romain avec un dossard ... Ca fait tellement longtemps que je rêve de participer à un trail de cette envergure !! 

assiette.jpgCependant si l'envie est là, les doutes et les interrogations ne sont pas loin ! Avec un entraînement bien perturbé par l'entorse de la cheville, il est logique que je me pose des questions : ai je fais assez de sorties longues ? Assez de VMA ? De dénivelé ? Serai-je en forme le jour J ? Et est-ce que ma cheville ne va pas me jouer des tours ... ? Après le trail de Monistrol qui s'est assez bien passé pour moi, j'ai eu trois jours avec des méchantes courbatures aux mollets et hier lors d'un petit footing de 12km, ils se sont assez vite durcis . Bizarre, ça ne me faisait pas ça ces derniers temps .... Peut être est-ce la conséquence du travail sur l'assiette d'équilibre que j'effectue chez la kiné et qui brûle bien mon petit mollet ! En effet j'ai remarqué que c'était surtout à gauche que c'était contracté . Jusqu'à présent je ne faisais qu'une à deux séances par semaine mais vu que j'ai investi dans une assiette en bois, je peux faire du renforcement une à deux fois par jour . Mes chevilles et mes mollets devraient très vite en ressentir les bénéfices .... 

Depuis 2 semaines, j'ai l'impression que je n'ai pas beaucoup couru . Il y a eu la gêne au pied gauche qui a fait que je n'ai rien fait la semaine dernière, et les courbatures cette semaine . Qu'importe le travail a été fait au préalable et j'espère que cela suffira ... Je me suis quand même rassuré ce matin avec une sortie vélo de 3h30 avec le club de Gleizé, et j'ai pu m'apercevoir dans le petit col du Truges que la forme était là, je ne me suis pas fais prié pour secouer le peloton et ne garder qu'un seul coureur dans la roue ... 

Pour la semaine qui vient, pas de vélo, la météo étant catastrophique jusqu'à jeudi . Et il faut que je garde des jambes de traileur ! Pour cela 2 footings de 30' avec quelques sprints sur 250m . Et 20' samedi avec 2 ou 3 accélérations .

delebarre-copie-1.jpgCôté course, avec ce qui va tomber du ciel, le terrain va être particulièrement gras et boueux . Je connais des passages qui vont être délicats à franchir ! En ce qui concerne le plateau au départ, il y a du lourd et la victoire devrait se jouer entre Vincent Delebarre, vainqueur de l'UTMB et grand spécialiste de l'ultra, Sébastien Talotti, 2ème de la CCC en 2007, Aurélien Brun, vainqueur à Faverges en 2007 ou encore Franck Bussière sur le podium des Cabornis l'année dernière . Pour les places d'honneurs, Bruno Despinasse, Florian Racinet, Fabien Flacher, David Uliana ou encore Julien Lantuejoul ne devraient pas être trop loin . Liste bien sûr non exhaustive .... Pour ma part un Top 10 serait une très grosse performance pour mon premier trail de cette envergure, et j'espère mettre entre 3h30 et 4h pour boucler les 35km et 2100m+ ... Pour cela j'envisage un départ hyper prudent afin de courir ( et marcher ) à l'aise jusqu'à la Croix Rampau, vers la mi-course . Après on verra bien si je peux accélérer un peu ... 

Allez, plus qu'une semaine à faire attention à la bouffe (je suis à 63kg soit 2kg de moins qu'au Raidlight fin janvier), aux heures de sommeil et à chouchouter mes petits pieds !

Publié dans entraînement

Partager cet article

Repost 0

Défi Vellave

Publié le par yanshkov

affiche.jpgQuelle drôle de semaine vient de se terminer pour moi . Après le gros entraînement spécifique trail du week-end dernier, j'ai eu beaucoup de mal à récupérer . Pas trop physiquement même si les aller-retours au boulot en vélo de lundi et mardi se sont fait tranquillou . C'est plus au niveau de la cheville que j'ai crains le pire . Je l'ai trouvé particulièrement raide avec en plus une petite douleur diffuse dans tout le pied gauche . La séance de massage d'ultrasons de jeudi m'a fait un peu de bien mais la kiné m'a fortement déconseillé de courir dimanche, en tout cas pas du trop long . Le problème c'est que je suis engagé sur le 22km du Trail de Monistrol . Un petit mail aux organisateurs et je bascule sur le Mini-trail de 13km . Mais vendredi et samedi les sensations ne sont pas vraiment terribles, même si j'arrive à faire un petit footing de 25' . L'objectif étant le Trail des Cabornis dans 15 jours je décide samedi soir avant de m'endormir de ne prendre aucun risque et de ne pas courir dimanche . Cependant j'ai prévu d'y aller avec mon copain Fred et je mets le réveil à 6h ... Après un bon gros petit-déjeuner (sic) de tartines de beurre-miel trempées dans le chocolat chaud nous voilà partis direction Monistrol sur Loire . Il fait un temps magnifique ce matin, c'est le printemps ... Arrivé sur place, je vais tout de même retirer mon dossard et surtout le maillot offert à tous les participants . Je jette un oeil sur les cartes avec le tracé du parcours pour voir si je peux aller à un endroit voir passer les concurrents . Mais j'ai pas trop envie de prendre la voiture, on a déjà fait 100 bornes pour venir . Par contre en lisant la fiche road book je m'aperçois qu'il y a des ostéopathes à disposition près de l'aire de départ . Ca pourrait être intéressant d'avoir l'avis d'un spécialiste concernant ma cheville . Je laisse alors Fred se préparer pour le 22km et je file consulter . Je tombe sur un mec super sympa, coureur lui-même et je lui explique mon cas (l'entorse il y a 5 semaines et la gêne depuis le week-end dernier) . Il m'osculte le pied, me rassure au niveau de l'entorse qui cicatrise normalement puisqu'il faut un peu plus d'un mois et demi pour que les ligaments retrouvent leur niveau d'avant . Par contre il observe bien une raideur expliquée par un blocage au niveau de la jonction entre le calcanéum et l'astragle, des os du pied (un truc comme ça je crois) . Par une manipulation et un petit craquement il me remet tout ça en place . Tu peux courir qu'il me dit ! 
Il me reste 30' avant le départ et je n'ai pas de short, seulement mon jean !!! Me voilà en quête d'une tenue, qu'un gars garé à côté de ma voiture me prête gentiment . Un corsaire taille XL, moi qui me suis bien affuté ces dernières semaines et qui porte plutôt du M voir du S ! Pas grave, je vais bien serrer le noeud . Par chance je suis venu avec mes Salomon au pied . Le temps de trottiner un peu et me voilà sur la ligne de départ , totalement relax et le moral retrouvé . Je reconnais Bruno Changeat , un cycliste stéphanois avec qui j'ai pas mal couru et reconverti lui aussi (un de plus) à la course à pied . On discute un moment tous les deux .

IMG_0418.jpgCoup de pistolet, c'est parti . Une bonne descente puis un (trop) long faux plat descendant sur le goudron constituent les 2 premiers kilomètres . Un mec est parti très vite suivi de 3 autres . Je reste dans un petit groupe en retrait . Je n'ai pas le Polar donc aucune indication sur ma fréquence cardiaque . Ca sera tout à la sensation aujourd'hui ! . Dès les premiers chemins je prends la tête du groupe et sur les premières petites côtes je pars seul et reviens assez facilement sur le trio derrière l'homme de tête . Je ne reste pas longtemps avec et je rejoins le premier au sommet d'une côte . J'ai pas mal de jus en ce début de course, normal car je n'ai pas couru de la semaine mais très vite je suis un peu moins bien . On s'engage dans un single-track et je reste derrière le maillot bleu clair de mon compagnon de fugue, ça va bien assez vite .  Il me distance un peu en descente mais je reviens dès que ça remonte . Mais je ne fais pas le yoyo trop longtemps et sur une côte assez raide où je passe en marchant, il me distance irrémédiablement . En fait j'ai pas la tête à me battre pour la victoire, le podium serait déjà bien sympa . Vers le 6ème km nous retrouvons les gars du 22km , en tout cas les premiers, pour une fin commune . Cela permet de courir avec d'autres mecs et de se motiver un peu . Dans les côtes je ne suis pas plus rapide mais dès qu'il faut relancer je ne suis pas trop mal .
Après le ravito où je chope un gobelet d'eau fraiche il y a une descente sympa dans un sous-bois avec une succession de petits virages . Elle me permet de me rassurer encore un peu plus quant à l'état de la cheville . Sur une des dernières côtes, un gars revient sur moi et je reconnais son maillot vu lors des premiers kilomètres, il fait la même distance que moi . Je jette un oeil derrière et n'aperçois personne d'autre du 13km . Allez, j'assure le podium et je déroule les derniers kilomètres sur chemins stables et plutôt descendants . 
Une boucle dans Monistrol et je franchis l'arche d'arrivée après 54', très applaudi par une foule nombreuse, en 3ème position, à quelques secondes du 2ème et à un peu plus d'une minute du vainqueur . Un petit interview express au micro et je file revoir l'ostéo . 

undefinedIl constate qu'il y a à nouveau un  blocage et me remet une seconde fois tout en place . Je le questionne sur ce qu'il faut que je fasse maintenant et il me conseille de "bouffer" du plateau, l'appareil que j'utilise chez le kiné et qui me permet de renforcer la cheville . C'est vrai que je n'en fais qu'hebdomadairement alors qu'il faudrait en faire tous les jours . Je vois ma kiné mardi et je lui demanderai de m'en dégôter un . Je verrai aussi mon ostéo mercredi en consultation . Côté entraînement, plus de cailloux et de terrains instables jusqu'au Trail des Cabornis si je veux être au départ . 

Voilà c'est le moral gonflé à bloc que je quitte la Haute-loire, avec des produits du terroir plein les poches . 

Bravo aux organisateurs pour leur très belle épreuve et à Fred pour sa 24ème place sur le 22km dans un excellent temps  ( le Trail Givré est oublié ! ) .

Les résultats complets sur le site du Defi Vellave : cliquer ici

Publié dans courses

Partager cet article

Repost 0