Trail du Fût d'Avenas 2013

Publié le par yanshkov

 

logo-copie-1

 

En ce dimanche de Pentecôte, nous sommes  près de 450 coureurs à nous présenter au départ de ce nouveau trail organisé par l'association Week-End Beaujolais . La pluie de la veille n'a pas attiré beaucoup de cyclos samedi sur les pentes du col du Fût d'Avenas à l'occasion de la cyclo-sportive organisée en parallèle mais les traileurs savent braver les intempéries et sont au rendez-vous avec le beau temps (presque) revenu .

 

L'épreuve propose 3 distances, 36, 24 et 12 km et compte pour le Beaujolais Endurance Tour dont j'occupe la tête du classement après 2 épreuves . Ce trail a une saveur particulière aussi pour moi puisqu'il passe par Avenas où j'ai vécu les 6 premières années de ma vie et où mon père repose depuis 1994 ...  

 

depart-copie-1.JPG

 

depart--philippe-et-didier-.JPG

 

8h30 le départ est donné . Je me cale de suite derrière les "routiers" Philippe Barbet et Didier Girard qui sont inscrits sur le 24km (le départ est commun aux 2 distances) . Ca descend légèrement pour quitter le village et rejoindre les premières vignes . Éric Grandjean, organisateur de l'épreuve, nous ouvre la voie en VTT . Ca tournicote un peu entre les rangées de vignes et les flaques d'eau et Stéphane Vinot se fait une petite frayeur en chutant . Il se relève heureusement très vite .  Je suis concentré derrière mes 2 lièvres et leur allure soutenue me va bien . C'est ma stratégie du jour que de partir un peu vite et creuser rapidement l'écart sur les poursuivants . Les premières petites côtes se présentent et ça ne suit pas derrière et nous commençons à bien nous détacher avec Didier et Philippe . Un peu plus loin, je commence quand même à avoir du mal à tenir le rythme et les jambes un peu lourdes et mes compagnons se détachent lentement . Je ne m'affole pas et reste concentré sur mon effort même si les 30 secondes à peine d'avance que j'ai sur la meute lancée à mes trousses ne me satisfait pas . Il faut que je maintienne cet écart le plus longtemps possible, jusqu'à ce que ça craque derrière .

 

Le parcours alterne entre petites côtes très courtes au milieu des vignes et passages plus roulants où j'essaie de relancer . La végétation commence à changer et nous laissons les vignes pour nous retrouver dans la forêt . Je me retourne de temps en temps et constate qu'il y a 4 ou 5 gars pas très loin derrière qui ne lâchent pas l'affaire !! 

 

J'arrive au Col de Durbize (km 10) où une belle côte bien raide au milieu des genêts se présente . Bien que je continue de trottiner, sautillant de rochers en rochers, je vois fondre sur moi mes copains Philippe Lafay, Stef Vinot et Vincent Aujogues . Ils ont l'air pas mal et je me cale alors dans leur sillage . On monte vraiment à un bon rythme et j'ai les cuisses qui brûlent bien . J'alterne avec un peu de marche rapide pour ne pas exploser en vole . Un peu plus haut, c'est Jean-Luc Raset qui recolle, juste au moment d'arriver sur une partie plus vallonée . Dans la tête et les jambes, c'est un peu dur à ce moment là et je perds alors quelques centaines de mètres sur mes concurrents . Je commence à me dire qu'il va être très dur de monter sur le podium aujourd'hui et qu'avec Jean-Luc devant, je fais une mauvaise opération au BET . Je retrouve Murielle et ma maman qui m'encouragent puis j'arrive au col du Fût d'Avenas . Didier Girard et Philippe Barbet ont bifurqué à gauche sur le 24km, de même que Philippe qui doit rentrer vite pour un resto en famille (sans quoi je pense qu'il m'aurait donné du fil à retordre !!) . Je passe donc en 4ème position . 

 

4-en-tete-au-fut-d-Avenas.JPG

  Jean Luc Raset et Vincent Aujogues en tête, je m'accroche au loin ...

 

passage-au-fut.JPG

 

J'arrive à hausser un peu l'allure au moment d'aborder la descente et en quelques centaines de mètres sur route, je recolle à la tête de course . Ouf, j'ai bien cru que j'allais me taper les 20 kilomètres restant tout seul en chasse-patate !!

On entame une bonne descente sur un chemin bien boueux et plein de flaques . Je suis pas mal, je commence à prendre goût à ces conditions de course . Jean-Luc est décroché et navigue à une centaine de mètre derrière nous . 

 

Stef mène l'allure, je suis calé dans son sillage et Vincent reste juste derrière . Le parcours est plaisant, bien vallonné au milieu des prés et à travers la forêt . Nous remontons un chemin caillouteux transformé en ruisseau par les précipitations des dernières semaines . Le rythme moins soutenu qu'en début d'épreuve me convient bien et je sais que je dois m'accrocher jusqu'à la Croix de Rochefort, point culminant de la course, car après le profil me va bien . Bien que l'on soit entre potes, nous ne sommes pas trop bavard et chacun reste concentré .

 

trio-de-tete.jpg

dans le trio de tête

 

On retraverse la route d'Avenas et attaquons un bon kilomètre sur une large piste . Je remonte un moment à côté de Stef qui a l'air bien puis je me recale dans son sillage . On se retourne pour constater l'écart avec Jean-Luc . Le bougre n'est vraiment pas loin et fait de la résistance, va pas falloir mollir !

 

On laisse la piste pour un petit single assez plat sur herbe . Vincent , en retrait depuis quelques temps prend la tête et accélère un peu . Il est facile et je n'arrive pas à garder le contact , tout comme Stef qui craque un peu . Je reste dans ma bulle en me répétant que la Croix de Rochefort n'est plus très loin et qu'après il ne reste pratiquement qu'à descendre . Vincent s'éloigne petit à petit et profite d'une côte bien raide pour faire le trou . Alors que nous marchons, il trottine jusqu'en haut et relance sans coup férir . Je serre les dents sur les dernières centaines de mètres moins durs qui mènent à la Croix et je sens le souffle de Raset dans mon dos .

 

Ouf, le sommet ! Je peux m'élancer dans la descente . C'est pas très raide, il faut courir mais j'apprécie ce genre de terrain d'autant que je suis réconcilié avec mes chevilles depuis quelques temps . Je reviens rapidement sur Stefqui m'avait légèrement décramponné et je ne sens plus Jean Luc derrière moi . Malheureusement, je ne peux pas aller plus vite, comme si j'étais bridé . Je n'ai pas beaucoup bu ni manger depuis le départ et peut être que j'en subi les conséquences . Dans une ligne droite, on aperçoit Vincent au loin et Stef me motive en me disant qu'on peut aller le chercher, qu'il faut accélérer . Lui le peut mais pas moi !  

   

Trail du Fût d'Avenas 2013 031

Vincent bien parti ... 

 

derriere-stef.JPG

Accélération de Stéphane

 

Stef hausse le ton et me laisse sur place alors que nous repassons au Col du Fût d'Avenas . Murielle me tend un bidon mais le mien est encore suffisamment plein pour le final . Je suis bien encouragé, notamment par les copains du club de triathlon de Villefranche .

 

Je garde Stef en point de mire et ne désespère pas de revenir dans la longue descente sur Chiroubles . Mais rien ni fait, je n'arrive pas à accélérer plus . Je négocie pourtant bien les derniers passages un peu techniques mais Stef est en forme et fonce . Plus qu'un objectif désormais, conserver ma 3ème place synonyme de podium et de points précieux pour le BET . 

 

Une longue portion sur route permet d'allonger la foulée et en me retournant je vois Jean Luc qui j'estime à une trentaine de secondes . Beaucoup et peu à la fois quand on sait qu'il reste 6 ou 7 kilomètres . Je commence à doubler quelques marcheurs mais aussi les derniers du 24km que j'encourage au passage . D'un coup je sens que l'un d'eux m'emboite le pas et me suit . J'ai du mal à le croire et en me retournant je reconnais Jean-Luc ! Il a fait une descente de fou et le voilà revenu sur moi . Nouveau petit coup au moral pour moi . Je reste devant imposant mon rythme et il se cale dans ma foulée, probablement pour récupérer un peu . Mais un peu plus loin, il attaque et je dois me faire violence pour rester dans son sillage . Une petite côte casse l'allure et Jean Luc ralenti nettement . J'en profite alors pour repasser devant et lui montrer que je ne baisse pas les bras .

 

On attaque les derniers kilomètres à découvert à travers les vignes . Devant je constate que Stef est en train de fondre sur Vincent ! Moi je maintiens la cadence pour éviter une nouvelle accélération de Raset . Ca marche un moment mais Jean Luc, plein de ressources et dans son syle bien tonique m'en remet une bonne . Cette fois je ne peux pas y aller et je dois le laisser partir ... Devant Stef a pris la tête et Vincent semble accuser le coup . Jean Luc revient sur lui assez vite, juste au moment d'attaquer la petite côte du Py . Rien de bien méchant, un simple mamelon surplombant le village mais après 32km à 13km/h de moyenne, on le sent passer !

 

Vincent est juste devant moi et se met à marcher . Je m'oblige à courir jusqu'à recoller à ses baskets et je le double alors que l'on est en haut . Je l'encourage à s'accrocher mais il est cuit et j'arrive à bien relancer . Il ne reste qu'une petite descente à travers les vignes à bien négocier et nous rejoignons les ruelles de Villié-Morgon . La voix du speaker annonçant l'arrivée de Stef puis de Jean Luc se fait entendre . J'arrive à mon tour dans la belle dernière ligne droite tracé dans le parc municipal, des mains se tendent et je me déporte pour les taper au passage . J'en termine après 34km et 2h39'30" de course .

 

arrivee.JPG

 

Je retrouve Stef que je félicite chaleureusement . Il est en grande forme depuis quelques temps et c'est un peu moi qui lui avait dit de venir me défier sur mes terres !! Vincent arrive juste après, le sourire aux lèvres malgré les derniers kilomètres difficiles .

 

avec-Vince-et-Stef.JPG

on s'est bien tiré la bourre !  

 

On se félicite aussi avec Jean Luc . Il ne lui a pas manqué grand chose pour venir coiffer Stef sur le fil . Et dire qu'il m'annonçait au départ que la course serait trop longue pour lui ..

 

avec-jean-luc.JPG

ça va être chaud en tête du maxi-bet ! 

 

A titre personnel je suis bien content d'avoir pu participer à la course en tête, c'est la première fois de l'année . Même si je ne suis pas au top, ça vient doucement ... Et puis courir avec les potes, c'est bien sympa aussi !

 

Au niveau du BET, le bilan est un peu plus mitigé . Je garde bien sûr la tête du classement mais Jean Luc me reprend encore des points et il va falloir le devancer sur les prochaines épreuves ... Ca va être chaud ! Rendez vous donc le 9 juin à Rivolet pour le Trail de la Fontaine des Anes . Et pour vous prouver comme je suis motivé, je suis allé reconnaître le parcours dès le lendemain en compagnie de François D'Haene !

 

Un grand bravo aux organisateurs de cette première édition pleinement réussi . Ne changez rien !

 

CLASSEMENT

Publié dans courses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Will 22/05/2013 13:08


Bien belle bataille entre vous, félicitation pour cette 3ème place !
Très rythmé ton récit, bravo.


A+
Will