Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

esprit-trail

rando en photos

Publié le par yanshkov

ane-albignolais.JPG
Un petit âne que je n'oublie jamais d'aller saluer lorsque je pars randonner ...

sentier-sur-lyon1-copie-2.JPG
Petit sentier surplombant St Didier au Mont d'Or , avec vue sur Lyon

vue-mt-thou-mt-verdun-copie-1.JPG
Le Mont Thou en premier plan et le Mont Verdun juste derrière

defense-de-photo.JPG
             "ZONE MILITAIRE DEFENSE DE PHOTOGRAPHIER" 

vue-sur-la-sa--ne.JPGLa Saône en contre-bas et de temps en temps la chaine des Alpes dans le fond ...  

sur-le-retour.JPG 
               De retour à Albigny et sa tour juste devant

 

 

Publié dans esprit-trail

Partager cet article
Repost0

rando dans le Vercors

Publié le par yanshkov

Au programme du week-end une très belle randonnée , dans le Vercors , au départ d'Autrans . Nous nous élançons sur les coups de 8h45 , du camping "Le Vercors " ( on se demande pourquoi ce nom ? ) après une nuit bien fraîche sous la tente . Les sommets environnants sont dans la brume mais cela ne semble pas vouloir durer et le soleil généreux apparaît déjà . Nous quittons le village et marchons sur de petites routes goudronnées mais peu fréquentées , pendant environ 3 km . Au lieu-dit  Eybertière nous quittons la route pour nous enfoncer dans une fôret très dense et commencer une longue montée qui nous permet de rejoindre après 450m de dénivelé la route touristique de la Molière .  Au cours de l'ascension nous contemplons en contre-bas Autrans et ses prairies verdoyantes , de plus en plus petites au fil du temps .

Nous empruntons ensuite une route forestière pendant 1 km , jusqu'au Refuge des Feneys . Il y a pas mal de voitures qui montent par ici mais pas question de finir en stop ! Nous coupons à travers la forêt , pratiquement tout droit et rejoignons enfin le chemin des Crêtes de la Molière , au Pas du Tracollet ( 1648m ) . Et là , c'est l'extase totale ! Quel panorama ! Une vue à 180° sur toutes les Alpes , de la Chartreuse à l'Oisans en passant par le Massif de Belledonne . Même le Mont Blanc s'offre à nos yeux .

Nous cassons la croûte ici , juste au dessus des alpages. Il y a beaucoup de randonneurs , surtout des familles avec des enfants , qui passent et repassent près de nous mais le parking et la possibilité de faire des petites randos peu difficiles font de la Molière un endroit apparemment très prisé .

Après s'être bien restaurés , nous repartons direction nord , passons vers le parking , évidemment bien plein et nous engageons pour une boucle qui doit nous ramener ici même après presque 8 km . L'itinéraire n'est pas des plus faciles mais nous y rencontrons ainsi moins de monde ( non pas que nous sommes asociales mais aimons dans ces moments là nous sentir seuls au monde ! )  .  C'est assez plat au début , sur un petit sentier serpentant au milieu des vallons et des forêts d'épicéas puis franchement descendant vers le refuge de Sornin. De là nous avons droit devant nous le Moucherotte qui culmine à 1901m. C'est un des points culminants du Vercors . Le soleil tape et il fait presque 30° mais il faut faire attention nos réserves d'eau ne sont pas inépuisables ... De là nous descendons encore fortement direction la Croisette ( mais pas celle qui attire les foules en ce moment ! ) via le GR9 , où nous faisons une petite halte histoire de soulager nos jambes , un peu éprouvées par la descente .

Puis c'est la remontée vers la Molière , d'abord par un sentier bien raide puis au milieu de gros cailloux avant de déboucher sur une prairie en pente conduisant tout droit aux alpages hélas vides de tout mouton à cette époque de l'année .

 

Nous prenons le temps de jeter un oeil sur la table d'orientation installée à la Molière . Cela nous permet de mettre un nom sur les sommets comtemplés et de localiser des endroits bien connus , notamment le Grand Som dans la Chartreuse , escaladé l'été dernier ou encore le Grand Mont dans le Beaufortain , au programme de juillet quand j'irai rendre visite à Murielle pendant sa colo ...

Nous gagnons par les crêtes le point culminant de la rando , Charande et ses 1709 m avant de plonger en direction d'Autrans à travers sapins et épicéas . Nous retrouvons tout en bas la route goudronnée de ce matin qui nous ramène en centre-ville . Depuis un moment nous n'avons plus d'eau et c'est avec un grand soulagement que nous nous attablons à la terrasse d'un bistrot . Qu'il est bon ce demi-pêche après presque 7h de marche et plus de 1200m de dénivelé positif !

Du point de vue forme physique cette sortie ne s'est pas avérée trop dure, j'ai effectué les ascensions tranquillou en attendant régulièrement Murielle , moins aguerrie que moi à ce genre d'exercice . Par contre au niveau de mon genou , le bilan n'est pas top . J'ai ressenti une gêne par moment et un peu plus forte en fin de rando . Je ne sais pas trop ce que cela signifie mais j'ai préferé me reposer dimanche plutôt que de repartir en ballade . Je cours mardi avant de revoir ma podologue pour faire un peu le point sur mes semelles orthopédiques  . Sinon vendredi j'ai pulvérisé mon record pour rentrer du boulot en vélo, bouclant les 30,5 km en un peu moins de 51' soit 36km/h de moyenne . La preuve que la forme arrive petit à petit ...

 

Publié dans esprit-trail

Partager cet article
Repost0

les milmil's

Publié le par yanshkov

Une petite virée nocturne dans Lyon , ça vous tente ? Attention , je ne vous parle pas d'aller vous enivrer dans je ne sais quel bistrot pour oublier vos soucis  ou d'aller bouger votre corps sous les sunlights d'une discothèque ....

Non , là je vous parle d'une vraie sortie sportive . Une trentaine de kilomètres en plein coeur de Lyon  , un peu plus de 1000m de dénivelé positif  , 7000 marches à gravir , entre 3 et 4 heures d'effort  ... Mais rassuré vous il ne s'agit pas d'une compétiton , il n'y a pas de classement le but étant d'amener tout le monde au bout du périple .Il faut juste un minimum de préparation physique .

Pendant un temps j'envisageais de participer à ce  trail urbain. Malheureusement c'est le 9 février et sauf miracle je ne serai pas en mesure de courir . Je pensais alors le faire en marchant mais les organisateurs me l'ont déconseillé.  Ce n'est que partie remise , je compte bien y participer en 2008 !  

Pour ceux que cela intéresse allez jeter un oeil sur le site internet :

http://milmils.free.fr

 

 

Publié dans esprit-trail

Partager cet article
Repost0

Bienvenue

Publié le par yanshkov

 

Bonjour à tous !

J'aimerais à travers ce blog vous faire partager mes aventures , celles d'un ancien cycliste reconverti depuis peu dans la course à pied .

A l'age de 13 ans , alors que je suis plus mélomane que sportif , je découvre le vélo en assistant au départ du Tour à Lyon . Juillet 92 est pour moi une révélation . Mes parents m'inscrivent dans le club de cyclotourisme local et pendant deux ans je gravis à de nombreuses reprises tous les cols du Beaujolais et j'effectue des sejours dans les Alpes , le Massif Central ou les Vosges , dormant sous la tente ou dans des gîtes . Mais avec mes copains du club on aime aussi se tirer la bourre , faire les sprints aux pancartes d'entrée de village et aller rouler avec les minimes du club de compétition et les lâcher dans les bosses !

C'est ainsi presque naturellement que je prends ma première licence à la FFC en 1994 . 3 victoires en cadet , une première année de junior difficile , une seconde bien commencée mais stoppée par un stupide accident domestique ( section du tendon d'achille par du verre )  la veille de disputer la classique des alpes . Une première année en espoir avec de nombreuses places d'honneur qui me vaut d'accéder à la catégorie nationale et d'intégrer le Pôle Espoir de St Etienne . Là- bas j'y passe 3 magnifiques années , découvre un entraînement difficile , participe à de grandes courses , parfois bien galère et m'y fait une belle bande de copains . J'y ai mes plus beaux souvenirs de course de vélo , et plus particulièrement lors des Portes du Var 2000 où nous avions gagné le chrono par équipe et défendu becs et ongles le maillot jaune de notre pote Max . Et  je me souviens aussi de belles soirées bien arrosées ...

Les études terminées je quitte la loire et signe pour le VCBressan club de DN3 à l'époque . Mais je commence aussi à travailller , dans la grande distribution , donc tous les samedi . Et j'ai aussi quelques problèmes de carence en fer qui me mettent à plat . De nombreux examens , divers avis pour au bout de deux ans enfin trouver la bactérie responsable . Je réalise cependant quelques beaux résultats . Mais il est difficile de concilier boulot et sport  et j'arrive un peu à saturation au niveau vélo .

J'ai un copain duathlète et l'idée me vient alors de me mettre à cette disipline où l'on doit alterner course à pied et vélo . En plus tous les hivers depuis des années je fais quelques footings et c'est vrai que j'aime bien ça . Je prends alors une licence au TMC à Macon . On m'accueille à bras ouvert , tout heureux  d'avoir " embauché " un cycliste . Mais le changement de discipline est difficile , j'ai constamment mal au tibia , aux genoux , à la cheville ... Je ne participe à ma première épreuve qu'au mois de Mai 2004 lors du Championnat de Bourgogne . J'y réalise une belle course ( 5ème ) mais dès le lendemain encore obligé de m'arrêter , handicapé par de nombreuses douleurs . Obligé de renoncer aux manches de coupe de france si importantes pour le club . Je continue le vélo en parallèle pour ne pas perdre la forme . J'arrive à me refaire une santé pour la fin de saison , gagne 3 courses à pied , participe à la coupe de france des clubs et à la dernière manche de coupe de france de DN1 . Mais le niveau est énorme et ma performance peu glorieuse . Mais je cours à pied et je suis déjà bien content .  Le moral est là et à l'intersaison je signe pour un club de Clermont Ferrand évoluant en DN2 et visant la monté . Mais là encore le sort s'acharne . Dès le mois de janvier de nouvelles douleurs apparaissent ça et là , m'obligeant à tout stopper . En plus je change de boulot , je dois me lever à 4h30 6 jours sur 7 et effectuer des tâches bien pénibles , réellement incompatibles avec une bonne récupération . Au printemps 2005 après de nombreuses tentatives de reprise je décide de dire stop . La course à pied c'est pas pour moi ! Tant pis , j'ai d'autres projets , envie de me remettre à la musique ... Je décide aussi d'arrêter le vélo en compétition et me fixe un ultime objectif , la course de Beaujeu fin juin . Course terminée par une méchante chute alors que je suis échappé avec trois autres gars , qu'il reste trente bornes et que je me sens très fort ....     

Au bout de deux mois d'inactivité et quelques kilos en plus le sport me manque cependant . Pas le vélo non mais cette foutue course à pied . J'ai envie d'essayer une dernière fois . Au cours de l'été j'ai déménagé pour m'installer à Albigny , au pied des Monts d'Or . L'occasion est toute trouvée , je me lance sur les chemins et sentiers environnants , découvrant des magnifiques paysages , là à quelques kilomètres de lyon . Je participe à quelques 10 km notamment à Paris (33'58") lors d'un séjour mais surtout à des courses natures où les chocs sont moins traumatisants pour mes petites jambes . Je découvre la Saintélyon que je cours en relais avec des collègues de boulot .

Début 2006 je décide que je vais faire un semi-marathon au printemps . Je ne travaille que le matin ( levé 4h30 certes mais je finis souvent  avant midi ) donc je consacre l' après-midi à l'entraînement . Mais mine de rien j'accumule de la fatigue et mi-mars c'est la tuile , tendinite du TFL ( tendon du facia lata )  . Malgré un moral en berne , je ne baisse pas les bras . Ca fait parti de la course à pied les blessures , y'a cas lire des interviews de grandes stars de l'athlé  ... Je me soigne , me fait confectionner des semelles orthopédiques et le 1er mai je suis de retour lors d'un dix bornes nature où je finis à quelques secondes du vainqueur .Depuis, j'arrive a bien enchaîner les courses ( je reviendrai dessus dans un prochain article ) , toujours en étant prudent , en évitant de trop courir sur le macadam .

Et puis un gros changement dans ma vie professionelle , je quitte la grande distribution et ses cadences infernales pour le milieu moins contraignant de la vente à distance  . Des nuits plus longues , des week-ends et un boulot beaucoup moins physique . Tout pour envisager de participer à de belles épreuves de trail  dans les années qui viennent .

C'est ça que je veux vous faire partager à travers ce blog . Les aventures d' un jeune trailer , néophyte et peut être un peu naîf qui rêve de participer à de belles épreuves comme le Marathon de l'Aubrac ,  les Templiers , la 6000D , la Diagonale des Fous ... Des épreuves où le résultat brut n'a pas vraiment d'importance mais où le principal est d'aller au bout de soi même , de repousser ses limites le plus loin possible , toujours dans le respect des autres et de la nature . C'est ça l'esprit trail et j'ai envie de mieux le découvrir , de le vivre au quotidien et de le partager avec vous ...

Publié dans esprit-trail

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5