Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trail de l'Ardéchois 2014

Publié le par yanshkov

 

plaquette2014b.jpg

 

7 ans que je pratique le trail et aucune participation au célèbre Ardéchois. Cette anomalie ne pouvant durer plus longtemps, c'est sans hésiter que je coche le rendez-vous sur mon calendrier au moment d'élaborer le planning 2014.

C'est avec beaucoup d'envie que je prends avec Murielle la route de l'Ardèche l'avant veille de l'épreuve. La météo n'est pas folichonne, un peu de pluie, de froid, de vent, mais on échappe au camping en prenant la place des frères Dilmi, blessés, dans le gîte du Team Isostar où nous retrouvons Juliette Blanchet et Cyril son compagnon, ainsi que Régis Durand et Pascal Gangloff.

 

Si l'envie est là, la forme est moins certaine. Malgré de bons résultats sur les dernières courses les sensations ne sont pas terribles et je sens que je commence à accuser le coup après 6 mois d'entraînement assidu et soutenu. J'ai levé un peu le pied ces dernières semaines en espérant une grosse surcompensation le jour J et crois quand même qu'une place dans le top 5 est jouable d'autant que pour cette 20ème édition aucune tête d'affiche n'est présente.

 

Samedi matin il ne pleut pas, le vent est frais mais les conditions sont bonnes pour courir. Le village médiéval de Désaignes (prononcez « Désagne ») s'anime et ce sont près de 1200 coureurs qui rejoignent la place centrale. Je retrouve avec plaisir Augustin Guibert, Agnès Hervé, Eric Jousselme ou encore Benoit De Preville sur la ligne de départ mais pas trop le temps de discuter car le départ est imminent. A 8h nous sommes lâchés sous le regard bienveillant de Dawa Sherpa et Loulou Chantre, le charismatique organisateur depuis 1995.

 

départII

 

Un petit tour rapide dans les ruelles de Désaignes, un passage devant le bœuf à la broche qui sera notre récompense dans quelques heures et c'est parti pour la première côte. Je ne suis pas très bien placé mais je ne m'affole pas, décidé à ne m'occuper que de moi durant cette ascension de presque 10km. La pente n'est pas très raide sur une large piste, je grignote des places puis me retrouve avec des coureurs ayant le même rythme que moi aux alentours de la 30ème position. Mais pas de souci car l'Ardéchois a la particularité de proposer 2 distances (36 et 57km) avec départ commun et séparation au 29ème km. Il doit y avoir une majorité de « 36 » devant moi (du moins je l'espère!).

 

J'ai du mal sur cette première partie montante et quelques coureurs me doublent sans que je puisse m'accrocher. Je m'étais préparé à de telles sensations et je sais que la suite du parcours est plus roulante et m'est plus favorable. Je profite d'une petite descente pour souffler un peu avant d'attaquer au rythme d'un joyeux petit orchestre la dernière partie de l'ascension vers le champ d'éoliennes. J'ai lu pas mal de récits et visionné des vidéos des éditions précédentes et c'est sympa de passer du virtuel au réel, notamment dans ce virage en épingle où Loulou encourage chaque année « ses » coureurs et où une batucada donne le rythme.

 

Je suis quand même bien content de retrouver un peu de plat à partir du 10ème km et de pouvoir augmenter un peu l'allure et remonter la moyenne horaire. Murielle ainsi que ma maman et André sont là mais pas le temps de m'arrêter j'ai encore du chemin !

 

Je gagne quelques places et rejoins assez vite les ruines du Château de Rochebonne. C'est la partie technique du parcours et je joue la prudence en ne prenant aucun risque et en essayant d'être le plus souple possible. Une fois le château derrière nous il faut encore crapahuter sur un étroit single plein de racines, traverser une cascade heureusement bien sécurisée et ma prudence me vaut le retour de quelques coureurs que j'avais lâché sur le plat. Malgré les sensations toujours pas top les kilomètres passent vite et je rejoins St Jean-Roure au kilomètre 23 après 2h18 de course. C'est le premier ravitaillement, j'y mange quelques morceaux de bananes et remplis mes bidons avec de l'eau après avoir bu jusque là 800ml de boisson Isostar Hydrate&Perform neutre. Il y a du monde, toujours de la musique mais je ne m'attarde que quelques secondes et reprends vite mon chemin.

 

C'est relativement roulant et je peux à nouveau gagner quelques places. On emprunte le même sentier en forêt que tout à l'heure mais en sens inverse. Cette fois je vois les éoliennes aux pieds desquelles nous passons et retrouve mon assistance au même endroit que tout à l'heure.

 

km26.jpg

 

La porte de séparation arrive enfin et c'est sans hésitation que je bifurque à gauche dans la descente et me lance à l'assaut des 28 derniers kilomètres. Car malgré les sensations, j'ai envie de courir, de faire des kilomètres, moi qui n'ai pas fait de course de plus de 70km depuis juillet dernier. Et puis pour l'UTMB ça serait pas mal de borner un peu non? Les signaleurs ne m'indiquent pas ma position mais je m'imagine autour de la 15ème place. Ce qu'il y a de sûr c'est qu'il n'y a plus personne en vue devant moi. Maintenant le but est de rejoindre l'arrivée en pensant à bien m'alimenter. Je prends un bon rythme de croisière, j'avance bien en descente et sur le plat et marche d'un bon pas dès que la pente s'élève. Je rattrape un coureur juste avant le ravitaillement de Sautereau au 36ème km (3h25 de course).

 

Mon assistance n'est pas là, elle n'a pas dû trouver le moyen d'y accéder. Tant pis je retrouverai la famille au prochain ravitaillement qui n'est qu'à 7 km. Rituel classique: remplissage des flasques avec de l'eau et quelques morceaux de banane. Là encore je ne prends que quelques secondes d'arrêt et repars en laissant derrière moi 1 ou 2 coureurs qui semblent bien fatigués!

 

Il commence à faire chaud et mon gilet coupe-vent pourtant grand ouvert est de trop. Je m'en débarrasserai au ravito suivant. Je continue mon petit bonhomme de chemin, rattrape Anthony Salomone qui ne peut s'accrocher et arrive assez vite (enfin si on peut dire ça à 10km/h de moyenne!) à Labatie d'Andaure, complètement désert... Le ravitaillement est en fait en bas le long de la rivière et j'y arrive accompagné d'André qui est venu à ma rencontre.

 

km45.jpg

 

Au moment où j'approche des tables, 2 coureurs en repartent. Murielle m'annonce que je suis 10ème et m'indique une chaise où elle a préparé mon ravito. J'engloutis de la St Yorre pendant qu'elle fait le plein de mes flasques et ajoute un gel Isostar liquide Energy Booster AOX dans ma poche. Je pensais traîner un peu plus mais le fait d'être dans le top 10 me remotive un peu et c'est bien décidé à rattraper les 2 gars juste devant que je repars.

 

glouglou.jpg

 

Le final est simple: montée jusqu'aux ruines de Rochebloine (500m+ en 3km) puis 8km de descente jusqu'à l'arrivée. Je reviens assez vite sur l'un des 2 fuyards qui semble accuser le coup (Denis Llorens). Pourtant je marche la majorité du temps mais ça semble efficace. Le second n'est pas très loin devant mais il résiste un peu. A un croisement un coureur surgit en face de moi et me dit qu'il s'est trompé de parcours. Pourtant même si le balisage est minimaliste il n'y a vraiment pas de raison de s'égarer. Il (Stéphane Carlier) reste avec moi quelques centaines de mètres avant que je ne le lâche, bien décidé à gagner encore quelques places d'ici l'arrivée

 

C'est enfin le fameux passage droit dans la pente au milieu des genêts qui se présente. Je m'attendais à plus dur mais finalement ça passe bien. Je me retourne 2 ou 3 fois pour regarder le magnifique panorama qui s'offre à moi puis je bascule derrière le sommet. Je reviens assez rapidement sur le gars devant moi (Sylvain Poligne) et je continue seul.

 

Le final est assez roulant, d'abord sur le plateau puis dans une belle descente plus prononcée. J'aimerai allonger un peu plus la foulée mais je suis gêné par une compression au niveau de la cage thoracique qui me bloque un peu. Ce doit être à cause des sangles du sac que j'ai resserrées au départ mais je ne ferai le rapprochement qu'une fois arrivé. Du coup il me tarde d'en finir et les kilomètres ne défilent pas assez vite à mon goût.

Enfin j'aperçois Désaignes au loin puis entends la voix du speaker. Des spectateurs m'annoncent 700m et me disent «bravo, 6ème». Un coup d'oeil à la montre et je vois que je vais faire moins de 5h30, objectif que je m'étais fixé au départ.

 

arriveeII.jpg

 

Je franchis finalement la ligne d'arrivée en 5h27'56'' après 55km et 2400m+. Mes proches me confirment ma 6ème place. En fait je suis 7ème puisque Aurélien Collet a couru sans dossard mais à bien terminé largement devant moi. Mais le classement me place 8ème bizarrement devancé par Stéphane Carlier qui termine pourtant quelques minutes derrière moi...7ème ou 8ème, le top 5 n'est de toute façon pas atteint ! Un peu de déception donc mais finalement c'est pas si mal de terminer en moins de 5h30 et à tout juste 20' du vainqueur Nicolas Fruchart.

 

Place maintenant à une bonne période de repos de 10 jours sans sport afin de recharger les batteries. Puis il sera temps de penser au prochain objectif : l'UTMB !

 

pieds.jpg

Partager cet article
Repost0

7ème de l'Ardéchois

Publié le par yanshkov

7ème de l'Ardéchois (classement réel) . Content d'avoir participé (enfin) à cette belle épreuve qui mérite le détour et satisfait d'être allé au bout des 55km et 2400m+ sans bobo.

 

Un peu moins satisfait des sensations du jour qui m'ont empêché d'accrocher la tête et de me mêler à la bagarre pour le top 5 objectif initial.

 

Place maintenant à une bonne période de repos avant d'attaquer la préparation UTMB ...

 

arrivee-copie-1.jpg

 

CR d'ici quelques jours ...

Publié dans courses

Partager cet article
Repost0

Trail de la Vauxoise

Publié le par yanshkov

Séance d'entraînement du dimanche avec 45' allure rapide remplacée par une participation au 11km et 400m+ du Trail de Vaux en Bugey dans l'Ain : sensations encore pas top et toujours un peu de fatigue mais une 1ère place sympa et un sauc', du pinard et un lapin de Pâques dans la besace !


au-dessus-de-Vaux-en-Bugey.jpg

Publié dans courses

Partager cet article
Repost0

Trail de la Sainte Victoire 2014 (parcours Cézanne)

Publié le par yanshkov

Retrouvez en cliquant sur la photo le CR du Trail de la Sainte-Victoire . Un beau week-end pour le Team Trace de Trail !

 

le-team--.jpg

 

RESULTATS

Publié dans courses

Partager cet article
Repost0

Trail des 3 Châteaux 2014

Publié le par yanshkov

Le compte-rendu complet est en ligne sur le site du Team Trace de Trail.

 

Cliquez sur la photo pour le découvrir :

 

nocturne.JPG

 

 

 


 

   

Publié dans courses

Partager cet article
Repost0

Victoire au Trail des 3 Châteaux au Creusot !

Publié le par yanshkov

Carton plein sur le Trail des 3 Chateaux ! Victoire samedi sur le 20km nocturne et rebelote dimanche matin sur le 34km . Très heureux de mettre mon nom au palmarès d'une épreuve qui mérite le détour . Accueil incroyable et parcours magnifiques (si on apprécie le roulant) j'ai passé un excellent week-end en Saône et Loire !

CR complet à venir dans la semaine ...

 

podium-II.jpg

Publié dans courses

Partager cet article
Repost0

Trail Givré 2014

Publié le par yanshkov

8 ans après une première participation me voici de retour sur les chemins du Trail Givré de Montanay. En 2006, je commençais tout juste la course à pied et les 18km et 300m de dénivelé me convenaient bien. J'avais d'ailleurs pris une heureuse 4ème place après une moitié de course au côté du recordman de l'épreuve Eric Mercier !

 

traigivre2006.jpg

en 2006 avec Eric Mercier


En 8 ans de l'eau a coulé sous les ponts et sur les chemins de Montanay !! Je suis moins rapide et l'épreuve a pris une ampleur nationale en accueillant désormais une manche du Trail Tour National Court . Autant dire que je ne m'attends pas à jouer les premiers rôles d'autant que l'entraînement est costaud et pas de tout repos en ce moment ...

 

Il fait beau en ce dimanche matin et avec plus de 5°C le trail n'aura rien de givré. Par contre les 5 kms d'échauffement sur la petite boucle inédite du parcours me confirment que le terrain est très gras par endroits et que ça va glisser !

 

A 9h15 le départ est donné à plus de 700 coureurs. Près de 2kms de route permettent au peloton de bien s'étirer. Les cadors ne partent pas très vite mais je ne cherche pas à suivre, bien décidé à ne m'occuper que de moi. Un premier kilomètre en 3'37", juste ce qu'il faut pour ne pas me mettre dans le rouge.

 

Nous nous engageons ensuite les uns derrière les autres dans le bois de Montanay sur un étroit chemin bien glissant et, assez à l'aise, je grignote quelques places. Je passe sans encombre la seule descente technique de cette première boucle. Nous retrouvons de longues lignes droites au milieu des champs en sortant du bois. Au loin je vois la tête de course et je commence à compter combien de coureurs me précèdent mais j'arrête rapidement en me disant que ce n'est pas très important pour le moment.

 

avec-Alain-Guimet.jpg

avec Alain Guimet

 

Nous retrouvons l'aire de départ au bout de 4,5km après un bon faux plat montant. Je suis dans le sillage du grand Alain Guimet aux environs de la 25ème place . Il y a pas mal de vent et cette position à l'abri du coureur savoyard me va bien car la suite sur le plateau est roulant et très exposé. Son allure autour de 16km/h me va bien aussi. D'ailleurs petit à petit nous revenons sur les coureurs qui nous précèdent pour former un groupe de 5 coureurs avec entre autres Alain mais aussi Baptiste Choutkoff (Ambérieu Marathon) et mon collègue d'Endurance Shop Villefranche Didier Girard qui mène la danse sur le single bien glissant le long du ruisseau des Echets. Ca tournicotte un peu et le moindre faux pas et c'est un plongeon dans l'eau!

 

Un peu plus loin je prends enfin la tête du groupe pour faire ma part de boulot. On recolle alors à José Michel (Terre de Running) avant une courte descente sur route. En 2006 nous faisions ce passage dans l'autre sens et je sais donc que la côte qui se présente est courte (comme toutes les bosses du coin) mais que le pourcentage augmente crescendo. Ca glisse un peu dans ce goulet et nous sommes obligés de marcher et de mettre les mains au sol pour arriver jusqu'en haut sans reculer !

 

La relance sur le plat est difficile pour moi, j'ai les "grosses" cuisses et il me faut quelques centaines de mètres pour retrouver une foulée efficace et sans douleur. Dans l'histoire nous avons distancé Didier et bientôt c'est José qui met le clignotant si bien que je me retrouve seul avec Alain et Baptiste. On passe au ravitaillement du 12ème km au bout de 47' et bien que je sois parti sans eau je ne m'y arrête pas...

 

On emprunte un nouveau goulet mais cette fois-ci dans le sens de la descente. Je m'y amuse bien au milieu de la boue et des gros galets qu'il faut esquiver. On retrouve plus bas le ruisseau des Echets que nous longeons sur un étroit single. C'est ludique, ça monte, ça descend et ça zigzag. Il y a même des petits troncs d'arbres à emjamber a priori sans difficulté. Néanmoins allez savoir pourquoi je rate le saut et me retrouve sans rien voir venir à plat ventre dans la boue !! Plus de peur que de mal, je me relève aussitôt et reprends ma place entre Alain qui mène et Baptiste qui ferme la marche.

 

Celui-ci relance l'allure qui avait un peu faibli au profit d'un enchaînement de deux nouveaux petits coups de cul. Je m'accroche mais une nouvelle fois j'ai les grosses cuisses au moment de relancer en haut. Malgré les encouragements de Jujutrail qui immortalise l'instant je perds mètre par mètre le contact avec mes compagnons.

 

mtd-or-au-fond.jpg

 

Dur dur cette impression de se traîner alors qu'il faudrait allonger la foulée. Je sens que la fin de course va être difficile (il reste 8km) d'autant qu'il reste encore 2 bonnes grimpées. Pour autant je reviens sur le duo après quelques centaines de mètres, juste avant de plonger une dernière fois le long du ruisseau et retrouve alors un peu d'espoir de bien finir et pourquoi pas d'aller chercher une bonne 20ème place.

 

Je ne sais pas si c'est cette pensée qui me déconcentre mais une nouvelle fois je me retrouve au sol en un magnifique roulé-boulé sorti de je ne sais où moi qui n'ai jamais fait de judo ! Heureusement la boue est là pour amortir la chute. A peine le temps de me relever qu'il faut déjà se lancer à l'assaut de la côte la plus longue de la course. Alain attaque fort au pied et s'envole avec Baptiste. Au vu des sensations je décide de laisser passer l'orage et je monte en alternant marche rapide et course. Mais je ne suis plus très efficace et un coureur me double puis un autre, et à nouveau un autre et encore un autre si bien que je perds 4 places en quelques instants... Et bien que très vite nous retrouvions un profil sur route moins pentu je suis définitivement décroché, incapable d'accélérer. Désormais c'est sauve qui peut ! Didier Girard me rejoint un peu plus loin et malgré ses encouragements je ne peux m'accrocher à ses basques (dommage car il fera une énorme fin de course et ira chercher la 19ème place).

 

Je me motive en me disant qu'il ne reste "que" 5km et qu'une seule véritable côte. Je prends quelques secondes pour boire un verre de coca au ravitaillement du 18ème km (1h15) car je sens qu'il va me falloir un peu de sucre pour ne pas sombrer et je m'engage dans la dernière descente. La boue y est épaisse et amortit bien les chocs et la seule difficulté est de bien baisser la tête pour ne pas se cogner aux lourds troncs d'arbres obstruant le passage. Je m'en sors bien et le "jamais 2 sans 3" ne sera pas pour moi aujourd'hui.

 

Allez, une dernière côte pas trop raide et il n'y aura pratiquement que du plat pour rejoindre l'arrivée. Les autres ne sont pas si loin devant mais hélas je ne suis vraiment pas efficace et ils s'éloignent inexorablement. Derrière 2 coureurs me talonnent mais ils ne sont a priori pas plus fringuants que moi car bien que je marche à plusieurs reprises ils ne reviennent pas sur moi.

 

a-1-5km-de-l-arrivee.jpg

 

Enfin j'arrive sur le plateau de Montanay et retrouve avec plaisir la large route en terre et je peux alors relancer l'allure autour de 14-15km/h. Malgré tout Bruno Rey, le vainqueur de la Saintexpress 2013 me rejoint . Je pense que j'aurais pu suivre mais je ne suis plus très motivé et je le laisse partir sans m'accrocher. Je finis sans trop taper dans les réserves et retrouve enfin l'arrivée après 1h37'04" et 22,8km 430m+ de course en 27ème position, à des années lumières de mon copain d'Endurance Shop Villefranche Renaud Jaillardon qui s'impose une nouvelle fois devant Manu Meyssat ! 

 

avec-Renaud-et-Didier.jpg

avec Renaud et Didier (Endurance Shop Villefranche)

 

Sur le coup je suis un peu déçu, car une place dans le top 20 était envisageable mais finalement le résultat est presque logique et comme dit mon entraîneur le Trail Givré n'était pas un objectif et c'est vrai que je ne l'ai pas abordé dans les meilleurs conditions. Je devrais être beaucoup mieux dans un mois pour le Trail des 3 Châteaux au Creusot, épreuve en 2 étapes, une nocturne de 20km le samedi et un 35km le dimanche matin.

 

RESULTATS

 

 

TRACE DU PARCOURS SUR

 


Logo de TraceDeTrail.fr

Publié dans courses

Partager cet article
Repost0

Où j'irai (avec un dossard) en 2014 ...

Publié le par yanshkov

Pour commencer du rapide avec une manche du TTN court pas très loin de la maison le 9 février . Le Trail Givré de Montanay et ses 23km seront l'occasion de faire une belle séance sur un parcours roulant mais avec de belles côtes dans le final .

 

trail givré 

 

Le 8 et 9 mars j'irai faire un tour au Creusot pour participer à une épreuve qui me tente depuis quelques années . 21km en nocturne le samedi et 35km dimanche matin, de quoi passer un bon week-end !

 

trail3chateaux.jpg 

 

Le 6 avril quelques jours de vacances dans le sud et le parcours Cézanne de 37km pour finir en beauté !

 

sainte-victoire.jpg

 

Celle-ci aussi ça fait un moment que je veux la faire . Ce sera la 20ème édition et a priori la dernière alors sans hésiter le 2 mai ce sera les 57km de l'Ardéchois .

 

ardechois.jpg

 

Après une bonne coupure début mai en route pour l'objectif 2014 ... Ca passera par le Tour du Lac d'Annecy sur 2 jours le 31 mai et 1er juin ...

 

maxi-race.jpg

 

... puis enchaînera le 22 juin avec le technique trail de Samoëns, 60km et 4800m+ !


samoens-trail-tour.jpg

 

Un tour aux 2 Alpes le 13 juillet pour les 6h du Diable, histoire d'emmagasiner du dénivelé positif et me rappeler au bon souvenir de l'UMS 2010 !

 

6h du diable

 

Et enfin le 26 juillet direction Aime et la célèbre 6000D pour une dernière longue sortie de 60km avant ...

 

6000D.jpg

 

... l'Ultra-Trail du Mont-Blanc et ses mythiques 168km le 29 et 30 août !

 

utmb.jpg

 

Et après on verra ...

Publié dans programme

Partager cet article
Repost0

Hivernale des Coursières 2014

Publié le par yanshkov

trail_des_coursieres.jpg

 

Bien que St Martin en Haut se situe à une petite heure de route de chez moi, c'est bien la première fois que je m'y rends afin de participer à une des épreuves organisées par la sérieuse et passionnée association Trail Organisation Solidarité (ATOS) . Après la coupure forcée en septembre-octobre je m'étais dit qu'il serait bien de me trouver un objectif pour le début 2014 afin de m'entraîner sérieusement pendant les dernières semaines de l'année pendant lesquelles je fais habituellement relâche . L'Hivernale des Coursières et ses 30 km sera donc le premier objectif de ma saison.

 

Pendant 8 semaines je suis le plan de mon entraîneur Denis Fritsch . Une énorme nouveauté pour moi qui faisais beaucoup au feeling et à ma sauce et qui pensais que j'aurais du mal à respecter les consignes . Mais finalement je prends beaucoup de plaisir à enchaîner les séances . Le volume à pied augmente mais le travail varié (différentes allures/différents terrains) et l'ajout de séances de vélo en plein air ou sur home-trainer me permettent de franchir le cap sans blessure . Le suivi du pouls au repos et de la variation de la fréquence cardiaque (VFC) nous permet à Denis et moi de faire attention à ne pas tomber dans le sur entraînement.

 

Ainsi c'est plein d'ambition que je me présente dimanche matin au départ de l'épreuve . J'ai bien senti un peu de fatigue sur les derniers entraînements mais le volume a bien baissé durant l'ultime semaine et les données cardiaques me rassurent sur mon état. Je me sens donc prêt et ai hâte de découvrir mes réelles sensations durant l'épreuve . Mais il y a quand même un peu de stress avant le départ que je parviens à oublier en croisant ça et là de nombreux copains et connaissances .

 

Le départ a lieu à 9h en plein centre du village de Saint Martin en Haut . Il faut jouer un peu des coudes pour se placer devant le long cortège de plus de 1000 participants . Sur la ligne je retrouve Sebastien Cornette, le tenant du titre, qui m'avait devancé en 2011 sur le Sacré Trail des Collines . La configuration de course était ce jour un peu la même qu'aujourd'hui avec un départ commun aux 2 distances. Et Sebastien avait pris un départ canon en compagnie des coureurs de la petite distance et je ne l'avais jamais revu malgré son hypo dans le final et une belle fin de course de ma part . Alors cette fois même si je sais que ce ne sera sans doute pas évident de le devancer, je compte bien ne pas le laisser partir !

 

depart.jpg

 

A 9h02 nous sommes lâchés dans l'artère principale de St Martin en Haut en faux plat descendant . Je viens rapidement me positionner à l'avant du peloton au côté de Fabien Tanguy avec qui j'ai le temps d'échanger quelques mots et qui me dit qu'il fait le 15km . On attaque très vite les premiers sentiers tout en descente à vive allure. Je suis dans les 5 premiers en compagnie de Fabien et Sebastien . Je me sens assez bien même si j'ai un peu de mal à me lâcher totalement . Un oeil au cardio m'indique que je suis assez haut mais je décide de rester au contact .

 

derriere-Seb-Cornette.jpg

derrière Sébastien Cornette

 

Au 3ème kilomètre nous attaquons une première côte en forêt . Je suis dans le sillage de Sebastien, pas très loin de Fabien et d'un autre coureur qui d'après moi est aussi sur le petit parcours car il n'a pas de ceinture porte-bidon . Les cuisses chauffent quand même un peu et je perds quelques mètres sur eux malgré les encouragements de Pierrick de Beaujol'AventureTrail et alors que l'on bascule dans une nouvelle descente . Traversée d'une ferme puis passage le long d'un étang le tout sur un parcours très casse pattes, on n'a pas le temps de s'ennuyer ! Mais très vite je me rends compte que je ne suis pas super quand ça monte, j'ai ce qu'on appelle les "grosses" cuisses ... Serai-je parti trop vite ? Je n'en avais pas l'impression mais c'est vrai que le cardio m'indique que je suis bien haut dans les tours ... Quoi qu'il en soit le mal est fait et il faut faire avec !

 

Un coureur de Terre de Running me double puis c'est au tour du stéphanois Cédric Bonnefoy de me rejoindre . Ils sont plus essoufflés que moi mais sont malgré tout plus efficaces . Pas grave ils courent tous deux la petite distance et si je ne me suis pas trompé je navigue en 2ème position sur le 30km . Je reçois encore des encouragements d'un BAT en la personne de Vincent Aujogues . Merci les gars ! 

 

Bien que mon allure ait bien diminué personne ne me revient dessus et je cours seul pendant plusieurs minutes . Je raccourcis la foulée dans les côtes afin de m'économiser et de tenter de retrouver de bonnes sensations . Le ravitaillement du 9ème kilomètre qui est aussi la séparation des 2 parcours approche . Mais une côte bien raide sur la route le précède et j'entends un bénévole lancer un "Allez Pierre !!" alors que je commence tout juste à l'attaquer . Je comprends que c'est Pierre Chalandon, un habitué du coin avec plusieurs victoires sur les Coursières version printemps qui revient à toute vitesse . Il me passe juste avant le haut de la côte et m'encourage amicalement . Mais Pierre n'est pas seul et emmène avec lui Rémy Coquard, un autre sérieux client ! J'accroche les 2 compères car il me semble que la suite est plutôt une longue descente vers Sainte Catherine située au 17ème kilomètre .

 

9eme-km.jpg

avec Rémy Coquard

 

On chope à la volée quelques morceaux de bananes sur les tables et continuons sur la lancée . Murielle et ma maman sont là et m'informent qu'ils sont 2 en tête et que nous sommes donc en 3ème position . Pierre imprime un rythme soutenu que je suis bien content déjà de pouvoir suivre ... Malheureusement j'avais probablement mal regardé le profil et une nouvelle côte se présente . Encore une fois je fais l'effort pour rester au contact de mes 2 compagnons mais rien à faire, je "toxine" rapidement et suis incapable de les accompagner .

 

photogone.jpg

 

Je prends un petit coup au moral de les voir s'éloigner ainsi et une baisse de régime s'en suit . Je suis même obligé de finir en marchant malgré les virulents encouragements d'un gars de l'organisation . Nous sommes au lieu-dit Accole et replongeons dans le brouillard .

 

Heureusement pour moi la suite est plus "roulante" , sur le GR7 qui nous emmène jusqu'à Riverie . Un coureur me rejoint et nous faisons un court instant ensemble avant qu'il ne me distance un petit peu . C'est pas que ça va trop vite mais je suis un peu perdu dans mes pensées et je ne m'aperçois même pas que je ralentis ... Je me "réveille" quand un nouveau gars me rattrape et me demande si la bifurcation a déjà eu lieu . Heureusement pour lui il est engagé sur le 30km donc pas de souci ! Je me remobilise un peu et me dis que si les jambes reviennent il y a quand même moyen d'aller chercher au moins la 5ème place d'autant que nous voyons pas très loin devant le coureur qui m'a doublé dernièrement .Petit problème c'est que tout ce que nous descendons depuis 5 ou 6 km il va bien falloir le remonter !

 

Et ça remonte bien pour aller chercher le village de Sainte Catherine, haut lieu de la Saintélyon . Je me résous à marcher dans les forts pourcentages et à laisser partir mon compagnon (Maxime Besacier) qui revient assez rapidement sur le 5ème (Albert Herrero) . Décidément c'est pas mon jour . Je relance enfin une fois dans le village où je retrouve ma mère et ma chérie qui m'accompagne quelques mètres .

 

La suite du parcours est un peu moins difficile même si c'est profil plutôt montant . Le soleil est de retour et un magnifique ciel bleu s'offre à nous . Les paysages aussi sont remarquables et offrent de beaux panoramas . Je reprends un peu de plaisir dans cette partie et relance un peu l'allure . Malgré cela je ne peux empêcher Pierre-Loic Deragne de revenir et de me déposer . J'ai vraiment l'impression de me traîner et à environ 8km de l'arrivée je me dis que ma dégringolade au classement n'est peut-être pas terminée ... L'essentiel désormais est de rentrer à bon port sans blessure .

 

2eme-passage.jpg

 

Je retrouve mon staff un peu avant l'ultime ravitaillement, au moment où nous retrouvons un sentier déjà emprunté tout à l'heure . J'ai une fois de plus été rattrapé par un concurrent mais cette fois je parviens à garder le contact et même mieux, à le lâcher sans trop le vouloir dans la côté goudronnée menant au ravito . Je m'y arrête pour y boire quelques gorgées de coca avant de repartir avec mon nouveau compagnon (Richard Bruyas) .

 

On reste ensemble dans la côte qui suit, les sensations s'améliorent un peu et le fait d'apercevoir pas très loin devant le maillot blanc de Herrero et le jaune de Deragne me rebooste un peu . Il reste environ 5km et ça serait bien de finir sur une bonne note . Mais au sommet j'ai la mauvaise surprise de constater à nouveau le retour d'un concurrent dans notre sillage . Par contre je l'ai déjà vu quelque part celui là ! C'est Maxime Besacier qui m'accompagnait tout à l'heure avant de me lâcher . Il m'explique rapidement qu'il s'est trompé de parcours et qu'il a fait un peu de rab ! Bon cette fois je suis décidé à ne pas me faire distancer et je lui emboîte le pas . Le rythme accélère un peu et Bruyas est lâché .

 

A l'entame de la dernière descente je passe devant bien décidé à finir vite et surprise Maxime ne peut suivre . J'ai en point de mire Pierre-Loic Deragne et je grignote mètre par mètre mon retard sur lui . Mais trop tard l'arrivée est en vue et je ne reviendrai pas .

 

arrivee-de-dos.jpg

 

Je termine à la 7ème place après 2h22'47" et 30,5km de course, très loin du joli podium (bravo à Pierre Chalandon, Rémy Coquard et David Bidoli) mais finalement pas si loin de la 4ème place .

 

 RESULTATS

 

avec-Pierre-copie-1.jpg

avec l'homme du jour Pierre Chalandon

 

Je dois bien avouer que je suis déçu du résultat et des sensations du jour . Mais après réflexion et étude de ma courbe cardiaque c'est sûr que je suis sans doute parti un peu vite et que je ne m'en suis jamais vraiment remis . Avec l'entraînement sérieux des 2 derniers mois j'étais un peu trop en confiance mais comme le dit le coach faut pas oublier que je reviens de blessure et que je n'ai quasiment rien fait en septembre et octobre . C'est pas grave ça ne remet pas en cause tout ce que j'ai fait jusqu'à présent et je vais me concentrer désormais sur le prochain objectif : le  Trail des 3 Châteaux au Creusot le 8 et 9 mars .

 

Un grand bravo pour finir aux organisateurs des Coursières des Hauts du Lyonnais . Très beau parcours, bénévoles très sympathiques et impliqués . Alors si vous cherchez un ultra dans la région au mois de mai n'hésitez pas à venir faire un tour à l'Ultra des Coursières .

Publié dans courses

Partager cet article
Repost0

Hivernale des Coursières 2014 à chaud

Publié le par yanshkov

Gros succès ce dimanche matin du côté de St Martin en Haut et l'Hivernale des Coursières qui portait bien mal son nom avec une température quasi printanière ! Plus de 1000 coureurs sur les 2 distances, 15 et 30km et des organisateurs aux petits oignons .

 

arrivee.jpg

 

J'ai bien souffert sur le grand parcours malgré un bon départ et de bonnes sensations jusqu'au 10ème kilomètre . Mais la suite fut difficile avec des sensations très moyennes.

 

7ème (30,5km 1100m+ 2h22'47") à plus de 7' de l'excellent Pierre Chalandon, l'homme en forme du moment après sa victoire à la Saintexpress début décembre, j'espérais un peu mieux au départ après 8 semaines de préparation sérieuse sous la houlette de mon entraîneur Denis Fritsh . Mais pas d'inquiétude, on va faire le point cette semaine et la saison ne fait que commencer!

 

 RESULTAT DU 30KM

 

Compte-rendu complet à venir dans la semaine ...

 

Et au passage je vous souhaite fidèles lecteurs une belle et heureuse année 2014 !!!

Publié dans courses

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>