Ultra Montée du Salève c'est dans 1 mois ...

Publié le par yanshkov

L'Ultra Montée du Salève, c'est le 10 avril, donc dans tout juste 1 mois ... Je me suis fait une reconnaissance de la grimpée hier en compagnie d'une grosse dizaine de kikoureurs . Le but était de faire une sortie en bonne compagnie, un bon entraînement et aussi de pouvoir estimer un peu les temps que je devrais pouvoir faire le jour J . 

reco saleve 1
Nous avons fait une première montée relativement cool pour bien repérer le parcours qui se perd parfois en hors-piste . La première impression c'est que ça va être dur !!!

reco saleve 2
Le pied de l'ascension n'est pas très raide mais très vite la pente s'accentue avant d'arriver à 2 séries de marches d'escaliers .

reco saleve 3
Hier certaines marches étaient gelées de chez gelé et il fallait obligatoirement se cramponner à la rembarde pour passer . Heureusement dans un mois ce ne devrait plus être le cas .

reco saleve 12
reco saleve 4
Au tiers du parcours, un petit replat  de quelques centaines de mètres permet de relancer avant d'attaquer une nouvelle côte . Au début ce n'est pas hyper raide mais cela va crescendo et arrivent des passages verticaux où il faut s'aider de ses mains et bien pousser sur les cuisses . 

reco saleve 5
Un nouveau replat permet de récupérer et/ou de relancer mais il est très court avant de se lancer dans les 200 derniers mètres positifs d'ascension . Ca se déroule toujours dans la forêt, pratiquement un tout droit dans la pente . Devant on aperçoit le soleil à travers les arbres et on devine l'arrivée au sommet . 

reco saleve 8
Il ne reste alors plus qu'à traverser une prairie en faux plat sur environ 400m pour rejoindre le téléphérique . 

reco saleve 10
Nous avons mis 44' pour effectuer les 663m+ ce qui d'après mes calculs doit permettre de faire 6 montées le jour J . C'est un rythme relativement cool, tout en marchant, que j'ai fait en endurance fondamentale (70% du max) . 

Nous sommes redescendus tranquillou par les chemins, en faisant gaffe aux passages encore gelés sur les hauteurs avant d'effectuer une nouvelle montée . 

Cette fois mon objectif est de monter vite pour avoir une idée réelle de ce qu'il est possible de faire le jour de l'épreuve . Suite à la première montée, je décide de ne pas prendre les bâtons . Il y a trop de passages où il faut mettre les mains et sur les replats où il faut relancer je les trouve inutiles  . Je pars donc sur un bon rythme et cours jusqu'à l'attaque des escaliers . Là les marches sont bien hautes et je les passe 2 par 2 en marchant et en m'aidant parfois de la rambarde métallique sur le côté . J'enchaine toutes les marches de cette façon et continue de marcher vite jusqu'au premier replat où je relance en trottinant . Ce n'est pas facile mais c'est à mon avis obligatoire car on peut gagner ou perdre pas mal de temps . Je passe pas trop mal les passages verticaux, en m'aidant des arbres et des rochers qui me servent de prise . Les cuisses et lombaires sont mises à rude épreuve et je commence à bien transpirer . Pour autant je ne suis pas en sur-régime et je reste au milieu de ma zone de seuil . Je relance en de très rares occasions en trottinant mais l'essentiel est fait en marchant, les mains posées sur les cuisses pour pousser . Je ne reprends le trot que dans la dernière partie en faux plat menant à l'arrivée . C'est dur de relancer mais on sait que c'est la fin et que l'on pourra récupérer quelques instants en haut et dans le téléphérique . J'arrête le chrono : 32 minutes soit une montée à presque 1300m+/h .  Ca se précise quand au nombre de montées qu'il sera possible de faire pendant 6 heures ...

reco saleve fransescamerci francesca pour cette très instructive reco ...

Tout le monde se regroupe au sommet et nous repartons pour une nouvelle descente . En bas, personne ne veut tenter une troisième fois l'aller-retour mais je ne suis pas venu pour rien et j'ai vraiment envie de voir si les 32 minutes sont réalisables plusieurs fois . Je repars donc seul, en courant . Les jambes commencent à accuser le coup et j'attaque la marche rapide un peu plus tôt que précédemment . Les sensations sont moins bonnes que tout à l'heure mais je reste concentré jusqu'au sommet malgré un petit mal au bas du dos . Je ne regarde ma montre qu'une fois en haut et surprise, je suis en moins de 33' (32'40") . Cool ! 

Cette fois je redescends par la route afin d'allonger la foulée et de finir un peu vite, ça pourrait servir dans une semaine au Ventoux !!

Le bilan de la journée est bon : un gros entraînement (21km 2085m+ environ 3h30) et pas mal d'enseignements . 

reco saleve9
Je suis donc capable de grimper en 32'  . Reste à savoir combien de fois je suis capable de le faire ... Je peux par contre gagner près de 3kg d'ici 1 mois . En effet j'ai grimpé avec mon sac camel-back ainsi que mes bâtons ce qui représente 2kg . Je compte aussi perdre 1 voir 1,5kg pour tomber à un poids de 62kg . Je serai aussi vêtu plus légèrement le jour J . Tout ça pour dire que je pense que les 32' sont réalisables sur les premières montées . Je pense aussi que la première grimpée sera un poil plus rapide en raison de l'euphorie du départ, de l'émulation d'être en groupe et de la fraîcheur physique . 

Ainsi d'après mes prévisions les plus optimistes il m'est possible de réaliser 8 montées (5300m+ quand même !!!) .

NOMBRE DE
MONTEES

TEMPS DE MONTEE

HORAIRE AU
DEPART

1

31'

10h42

2

32'

11h25

3

32'

12h08

4

33'

12h52

5

34'

13h37

6

35'

14h23

7

36'

15h10

8

?

 

 

Dans cette prévision je tiens compte des 800m de plat entre la sortie du téléphérique et le début de l'ascension et que j'estime possible de faire autour de 3 minutes (j'ai mis 3'18" lors de la reco mais tranquillou) et le temps d'attente et de descente du téléphérique soit a priori 8 minutes maxi .

Un aspect très important du règlement est qu'il faut arriver à la sortie du téléphérique avant 15h15 pour pouvoir faire une dernière montée . Il s'agit donc de bien gérer son affaire car ce serait rageant d'être arrêté à 15h16 !!! Dans mes prévisions j'ai une marge de 5', ce n'est pas énorme mais le but sera d'augmenter ce laps de temps en essayant de faiblir le moins possible et de faire la 7ème ascension comme si c'était la dernière . Il doit être possible de gagner du temps au niveau de l'attente du téléphérique et de gagner suivant comment ça se goupille jusqu'à 2 minutes par ascension .

Ensuite en ce qui concerne l'ultime montée le but sera d'arriver au sommet avant 16h car après la montée ne sera pas comptabilisée . Et oui c'est cruel !! Mais bon, y'aura un peu de marge, car au plus vite il faudra grimper en 43 minutes et à moins d'être complètement cuit c'est réalisable . 
 
Voilà, tout ça sera réajusté en temps réel lors de l'épreuve mais il faudra tout faire pour arriver avant 15h15 au pied afin de pouvoir tenter la 8ème ascension et dépasser les 5000m+ . Il faudra donc ne s'occuper que de soi pour réaliser cet objectif . En ce qui concerne les meilleurs, y'aura-t-il quelqu'un capable d'enchaîner 9 montées donc de faire l'ascension en 28' à chaque fois ???

Reste à mettre en place une bonne gestion alimentaire le jour J afin d'éviter les coups de mou . Je ne suis pas encore fixé sur ce que je vais faire mais j'y réfléchi sérieusement ...

reco saleve 11
     Place au Ventoux à la fin de la semaine et je croise les doigts afin que l'on puisse grimper jusqu'en haut . Je vais ajouter aussi quelques séances de gainage à mon programme et tout faire pour arriver à 62kg d'ici 1 mois . J'suis motivé !!!!

Publié dans esprit-trail

Commenter cet article

Olivier 23/03/2010 16:58


Belle analyse du parcours, splendides photos et ... belle perf ! 32min c'est du solide.
Je fais partie du staff organisateur et on s'interroge sur le nb de montées possibles... Les pronostics sont ouverts ;-) Dans ton analyse, faut également penser à la relative étroitesse du parcours
(sauf au début). Dans la première montée, il sera pas facile de se doubler... Autre point : Celui qui saute dans le téléphérique au moment où les portes se ferment met 4 min pour la descente. Celui
qui le rate de justesse devra attendre 4 min (le temps de montée de l'autre cabine) + environ 3-4 min pour l'embarquement + 4 min de descente. Soit 13 à 14 min pour être de nouveau au départ. Soit
environ 10 minutes de différence (qu'on peut d'ailleur apprécier pour réccupérer  ...)

A propos de tes photos, serais-tu ok pour en passer 3 pour un article sur l'UMS à paraître dans le prochain N° de "Courir passion"? On a une demande urgente de l'éditeur et de notre côté,
pas beaucoup de photos sympa du parcours...
Les photos idéales sont la 3e, 6e et celle du téléphérique à l'arrivée. Si ok, je demande à l'éditeur de mettre ton nom au crédit des images.
Merci.


Hervé 20/03/2010 10:19


plutôt tactique comme montée!! Bon Ventoux puis bonne récup avant d'enchainer!


Oslo 19/03/2010 10:31


Eh bé purée, pas de la tarte cette montée de Salève. 5000m de D+ quand même, ça cause sur 6h ! Cela ne doit pas être facile du tout, surtout après 2 ou 3 grimpettes, de relancer la machine pour s'y
recoller. Si tu as un remède pour perdre 2 kg en un mois, je suis preneur en vue de la 6666 car j'ai encore des restes de l'hiver :o)))


Arthurbaldur 18/03/2010 19:36


Vu les photos, je n'aimerai pas être tes cuisses ... Ca m'a l'air vraiment costaud ce truc !


francesca 18/03/2010 19:08


Hello,
Bravo pour ton reportage! Et mention spéciale pour les photos: magnifiques!!!
Bonnes courses et bonne prépa pour l'UMS
tschüssli, comme on dit dans la Suisse profonde
francesca