Trail Le Grand Blanc à la Féclaz

Publié le par yanshkov

Quel succès cette seconde édition du Grand Blanc et de la Petite Trace samedi soir à la Féclaz (73) ! Plus de 300 coureurs sur les 2 distances, une température pas trop froide, un cadre sympathique dans le massif des Bauges, tout pour réussir une belle fête du trail . Mais à la fête tout le monde ne le fût pas ... 

 

Quand à quelques minutes du départ le speaker vous cite dans la liste des prétendants au top 10 au milieu des Julien Chorier, Thierry Lippi ou autres Franck Gorry et que 11,8km plus tard vous finissez à une lointaine 36ème place à près de 19 minutes (!!!) de l'impressionnant Sébastien Fayolle, pas besoin de vous faire un dessin, j'en ai bien chié !!

 

trail-blanc-la-feclaz-2011-021.jpg

 

Je me faisais une joie de participer à mon premier trail blanc, au côté de mon pote Fred que j'avais réussi à embringuer avec moi . Je me doutais bien que je n'allais pas être hyper à l'aise sur la neige mais les sensations pas trop mauvaises à l'entraînement des derniers jours me rendaient plutôt optimiste . Bon il y avait bien ce mal aux côtes à force de tousser depuis le début de la semaine mais il commençait à s'estomper et je n'avais pas envie de renoncer à ce Grand Blanc ...

 

Mais dès les premières foulées sur la neige plutôt molle de la station, je comprends que ça va être une belle galère !! Des appuis plus que fuyants, des pieds qui s'enfoncent parfois jusqu'aux genoux, j'ai pas trop l'habitude moi !! Je me rassure en me disant que c'est pour tout le monde pareil ... ce qui n'est pas faux en l'occurence !! Je sens quand même au fond de moi que ça va être dur et je préviens Murielle de ne pas s'inquiéter à l'arrivée, le top 10 je ne le sens pas ! L'échauffement est anarchique, un semblant de footing autour de l'aire de départ et à 17h30 je rejoins la ligne où je retrouve mon partenaire de chez Raidlight Cyril Cointre . Pas trop le temps de causer, le départ est imminent .

 

trail-blanc-la-feclaz-2011-051-copie-1.jpg

 

Et ça part à bloc !! Une petite bute au bout de 100m puis un long faux plat descendant sont avalés sur un rythme de cross-country . Pendant quelques instants je me prends au jeu et je joue des coudes dans les premières positions jusqu'au moment où .... je m'éclate de tout mon poids sur la neige . Je prie pour que l'on ne m'écrase pas puis repars illico mais ça y est, je n'y suis plus, j'ai l'impression que je ne sais plus courir ! Devant, les premiers s'échappent, mon copain Fred me double sans que j'arrive à m'accrocher, je suis complètement démobilisé . C'est l'horreur, à chaque pas je me demande de combien de centimètres je vais m'enfoncer et l'idée de faire demi-tour et de retourner au chaud dans la station me vient sérieusement en tête . Allez, il n'y a que 11,8km, je vais bien y arriver quand même !

 

La nuit s'est bien installée désormais et nous formons un joli serpentin lumineux sur les pistes à raquettes de la Féclaz . Tout le monde a pris son rythme et je reste dans le sillage de celui qui me précède, c'est plus sûr pour ne pas s'enfoncer . Mais un oeil au cardio et je constate que je suis à allure footing ... Je tente parfois de doubler mais c'est à chaque fois la même chose . De la neige jusqu'aux genoux et des appuis qui partent en vrille . Tant pis, je rentre dans le rang . 

 

Nous arrivons à la bifurcation des 2 parcours et bizarrement je ne suis pas tenté par l'option retour direct . Une longue côte nous conduit non loin de la Croix du Nivolet et je reconnais le parcours emprunté en sens inverse lors du Trail du Nivolet Revard en 2010 . J'étais bien plus à l'aise ce jour-là ... J'alterne course et marche et me fait doubler par les 2 premières féminines ... Au sommet,  une belle vue sur Chambéry toute illuminée nous attend, avant un petit single sympathique au coeur de la forêt . Je fais gaffe dans la descente qui suit, de nombreux concurrents chutent devant moi et je n'ai pas trop envie de me faire mal . En bas, nous retrouvons les pistes plates mais toujours aussi instables .  L'arrivée est proche et point positif, j'arrive à finir pas trop mal et à bien accélérer . Je suis assez frais contrairement à beaucoup et je gagne une dizaine de places dans les 2 derniers kilomètres .

 

yann.jpg

 

A l'arrivée, mon pote Fred, qui finit à une très belle 19ème place trouve les mots qui réconfortent : " Mais tu t'es perdu ou quoi ?? " Merci Fred !

 

La suite ce sont de méchantes quintes de toux qui me font l'effet d'un coup de poignard à l'intérieur des côtes . Mais finalement rien de trop grave, j'ai passé des radios rassurantes aujourd'hui . Il faut juste du repos pendant quelques jours le temps que ça passe ...

 

Bien qu'ayant galéré dans la neige et bien que me posant pas mal de questions sur mes capacités sur la neige et à courir en hiver, je maintiens mon programme de janvier-février avec le Winter Pilat Raidlight Trail et le Trail de Belledonne . J'ai envie de voir si le Grand Blanc est un accident ou si véritablement je ne suis pas un coureur de l'hiver . Et puis pas sûr qu'il y ait de la neige dans 2 semaines du côté de Marlhes et pour le trail de Belledonne je compte bien m'affûter un peu ! Je tirerai les conclusions fin février . Affaire à suivre ...

 

CLASSEMENT DU GRAND BLANC

Publié dans récits 2011

Commenter cet article

Guy Farget 24/06/2011 18:55



On peut encore dire que ‘’ les absents ont eu tort’’.


bon temps pour courir, parcours attrayant, pas de très grosses difficultés, mais tout de même… pas facile .Ce sont 131 athlètes,
répartis sur les trois distances et une quarantaine d’enfants accompagnés par une douzaine de résidants du Collège, (Centre handicapés) qui ont animés le village ce dimanche matin 19
juin..


 Que se soit pour le 13km, monté jusqu’à presque 15 suite à différents petits
aménagements de dernière minute, pour peaufiner ce parcours destiné à la découverte de la course nature ;


le 23 km…un concentré de successions de petites difficultés agrémentées de la traversée du très beau village médiéval de Cervières, et
du passage à la Pierre Branlante, avant un passage de palettes pour passer par dessus les clôtures et un cheminement à travers hautes herbes, fougères et ronces….sympa !.


le 43…ou la difficulté de certains passages du terrain s’ajoute à la longueur du parcours mais de belles vues sur les alentours, les
Monts du Forez, du Roannais, du Lyonnais et une modification du tracé supprimant la lancinante descente du château des Cornes d’Urfé à Corbillon (6km) et la remplaçant par de la descente plus
‘’trail’’ et beaucoup plus agréable.


Au dire de nombreux participants, jolis parcours, belle ambiance, agréable repas d’après course et lots artisanaux sympathiques et
originaux.


La vedette du jour, Widy Grego, venu de Guadeloupe à causé la déception de ses supporters…..égaré par deux fois,(ce fut le seul) il se
trouve distancé au classement, déçu…mais heureux .


Et cela n’enlève rien à la beauté du résultat du vainqueur, un valeureux vainqueur


Philippe PROST de l’ATHLE 43 en un temps 3h41’12’’ pour un dénivelé de 1585m sur les 43km500….bravo …ses assesseurs étant :
Paul-Henri ROMESTIN en 3h56’29’’de La Foulée Forézienne puis Frédéric MASSACRIER, NL, en 4h00’01’’du beau monde


Chez les féminines  Sophie BRUAT, 4h51’50’’, Sophie BONNOT, 4h58’36’’ et Maryse
DONDAINAS  5h39’08’’composent le podium.


Une belle journée, une belle fête, cela ravi les organisateurs, Claire, Guy, Julien, des coureurs au service des
coureurs…et  qui remercient de tout cœur tous les bénévoles du jour et tous les participants venus courir …pour le plaisir .


Résultats complets et photos gratuites sur : www.lessallestrailenhaut-forez.com






mika 16/01/2011 14:33



c'est le début de saison, allez je ne m'en fait pas



Arthurbaldur 11/01/2011 15:42



Bah, on peut bien avoir un jour sans, tu vas te refaire la cerise à Marlhes. Je te le souhaite en tout cas. J'en profite pour te souhaiter mes meilleurs voeux pour 2011. :)



Gilles - Fysiki 11/01/2011 14:40



Superbe réçit de course, on s'y croirait presque !


 


Bonne continuation et bonne année sportive :)



david 10/01/2011 11:37



Vive les YAKTRAX !!!!! a tester tu verras un vraie bonheur ! sauf pour la neige fraiche ça ne change rien.


A+


David