Retour sur les Templiers et fin de saison ...

Publié le par yanshkov

Selon que je choisisse d'être positif ou alors négatif, ma course apparait comme presque réussie ou alors complètement ratée .


Commençons donc par le côté négatif : l'objectif était de faire autour de 7h30, je boucle les Templiers en 9h41 .... J'ai donc cherché à comprendre comment j'avais pu à tel point passer à côté de l'objectif et plusieurs points me viennent à l'esprit .

Je savais qu'un départ trop rapide me serait fatal et ça n'a pas loupé ... Me retrouver dans le peloton de tête après quelques kilomètres de course aurait dû m'alerter mais je crois que je me suis laissé emporter par la grosse ambiance du départ et l'envie de faire un truc ! Pourtant je m'étais répété qu'il fallait que je fasse très attention au départ, que le rythme des premiers kilomètres influençait le déroulement de la course quelqu'en soit sa longueur, qu'il fallait être facile le plus longtemps possible . Mais dès le passage sur la voie de chemin de fer, je me suis retrouvé seul, dans la nuit noire, abandonné par la meute des cadors que je ne pouvais suivre et à portée de fusil d'un peloton lâché à mes trousses ... Je savais qu'il fallait que je parte comme en 2008 et que je gagnerai du temps par la suite mais j'ai craqué, comme sur la Saintélyon ... J'ai couru comme si je faisais un 20 km . Je pense que cette fois je vais retenir la leçon !

En regardant la courbe des pulsations, on voit bien que très vite j'évolue au-dessus de 180 bpm ce qui correspond à plus de 90% de ma fréquence de réserve (150 bpm) auquel j'ajoute ma fréquence au repos (45 bpm) . Une allure à résistance dure que je vais payer cher !!!


La différence est flagrante avec ma courbe de l'année dernière !! Par contre on constate la même baisse des pulsations au fil des heures ce qui me semble normal étant donné la durée de l'epreuve .


J'ai voulu courir à la sensation mais j'aurais dû jeter un oeil au cardio !

Ensuite, lorsque j'ai constaté que les jambes ne répondaient pas et que je dégringolais dans le classement, j'ai très vite changé mon objectif : parti dans le but de faire 7h30, je n'avais plus en tête que de rallier l'arrivée ... Vous allez me dire que c'est une attitude positive mais je répondrai que j'aurai peut être pu d'abord me fixer de faire autour de 8h, en accrochant les concurrents qui me doublaient dans le Saint Guiral (et qui pour la plupart ont fait moins de 8h ...) . Mais j'ai très vite baissé les bras sans essayer de m'accrocher . Mon leitmotiv était de récupérer de mon départ trop rapide et de ......... finir la course, peu importe la place . Bien loin de mes remontées héroiques (j'abuse là non ?) de la Sainte Victoire et du Galibier cette année .

Pendant la course j'ai ressenti aussi quelques pépins physiques qui m'ont rendu la course encore un peu plus difficile . Ces petits tracas apparaissent souvent lorsque je suis mal : la cheville qui se raidit, mal sous la plante des pieds, oppression thoracique, mal à la nuque et mal au genou... Je m'écoute beaucoup lorsque je suis en difficulté et le moindre petit tracas est fortement ressenti . Depuis, je suis allé faire un p'tit tour chez Rémy mon ostéo préféré et il a eu un peu de boulot, au niveau du bassin notamment ...

Mais tout n'est pas noir dans cette édition 2009 des Templiers . Déjà, je suis à nouveau finisher, d'une course de 70km et 3000m+ . Ensuite, je finis relativement frais et sans crampes . Sur les dernières descentes techniques, je me sentais bien et capable d'aller plus vite . Dans le Roc Nantais, je pense aussi que j'étais capable de grimper en courant tout le long . C'est positif, ça veut dire que ma vitesse n'était pas adaptée pour finir en 7h30 mais qu'elle l'était pour finir "frais" les 70km . Intéressant dans la perspective des ultras ...

En conclusion, je pense avoir manqué d'humilité pour aborder les Templiers . J'ai sous-estimé la tâche après une première participation réussie . Dommage, je pense que j'étais prêt physiquement malgré un volume d'entraînement un peu plus faible qu'en 2008 sur les 9 dernières semaines (383km 12100m+ 38h de cap et 1900km 65h de vélo en 2008 contre 313km 9100m+ 34h en cap et 1590 55h de vélo en 2009) . Mais c'était volontaire, après un été bien plus volumineux que l'année dernière . Pendant la course, j'ai aussi très vite mis mes mauvaises sensations sur le compte du gros week-end basque, seulement 2 semaines avant l'épreuve  (la vidéo en témoigne !!!) 

 


Mais réflexion faite, je ne crois pas qu'il soit bien responsable de tout ça . Pilou, Jean Marc, Rémi et Jean Pierre ont fait une très belle course aux Templiers, de même que Sébastien (Lefebvre) à la Réunion . Les seuls qui aient râté leur objectif sont Niko sur la Diagonale des Fous et Romain et moi dans l'Aveyron . Et a priori tous les 3 sommes partis bien vite ... (lire le CR de Niko ici : GRR 2009)

Je m'étais dit dans les jours précédant la course que si je ratais mon objectif cette année, ça ne pourrait être que de ma faute . Je pense que j'avais bien raison ... J'étais prêt mais j'ai fauté (pardonnez moi Seigneur ....!) .

Cependant je dois dire que je suis vraiment heureux d'être finisher de cette 15ème édition des Templiers et d'avoir emmener mon pote Romain jusqu'à l'arrivée, tout simplement parce qu'il n'y aura plus d'arrivée dans le petit parc de Nant . Les Templiers déménagent du côté de Millau . La nouvelle m'a bien sûr fait quelque chose : sans le passage à Sauclières, le lever du jour sur le St Guiral, l'ambiance du ravito à Dourbies, les descentes sur Cantobre et le fameux Roc Nantais, les Templiers ne perdent-ils pas un peu de leur âme ? Mais je n'ai pas envie de polémiquer sur les raisons d'un tel bouleversement et j'ai envie de faire confiance aux organisateurs . Découvrir de nouveaux chemins, de nouveaux villages, c'est pas mal aussi ... Peut-être l'année prochaine ...

En attendant, c'est repos complet, pendant 3 semaines, visite chez le dentiste, petit tour chez l'ostéo, prise d'un peu de poids . Et c'est aussi la mise en place du planning 2010 et ce n'est pas facile ! Il y a tellement d'épreuves et de régions à découvrir . Je me laisse encore un peu le temps de la réflexion avant de mettre en ligne le planning . Quelques infos quand même : il y aura une montagne mythique au mois de Mars, un défi hors norme mi-avril et de l'ultra par la suite, en course et en OFF ...

Publié dans esprit-trail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

titi 30/11/2009 19:47



Salut Yann


D'abord félicitations pour ton blog et toutes tes performances !


Ensuite je voudrais savoir quel montre tu utilises pour avoir un graphique comme ceux de l'article, tu peux me répondre par mail si tu veux, merci, Théophile



yanshkov 04/12/2009 13:04


Salut

J'utilise une montre Polar avec son logiciel, très simple d'utilisation .

a+


jujutrail 20/11/2009 19:28



Une analyse scientifique  et un échec qui alimente ma théorie

- une première fois, bonne perf
- la deuxième, on veut trop bien faire , on se latte
- la troisème est la bonne



Niko Darmaillacq - Le lémurien ! 14/11/2009 07:54


Bravo a vous !!
et promis, on arrête avec les pottoks !!!
rdv en 2010 pour de nouvelles aventures !

bye
niko


Alexis bedel 12/11/2009 13:50


Bonjour Yann et bon repos

je vois que tu prépares ta saison 2010, est ce que je peux te suggérer de jeter un oeil sur la première édition du trail de belledonne en pays d'Allevard qui se déroulera le 10 juillet.

Au menu le GR du tour du pays d'Allevard, du sauvage et encore du sauvage avec du D+/- à profusion.....

Voila pour le coup de pub et reviens nous en forme pour de nouvelles avnetures qui nous font toujours autant
vibrer.....

Sportivement


Rémi 11/11/2009 22:58


Terrible la vidéo, quelle replongée dans l'ambiance de Trèves.... Et dans la surprise de vous avoir trouvé là!!!
Récupère bien, et 2010 sera riche pour toi, c'est sur! Mais bon, le problème de 2010, c'est comment on va faire pour choisir les courses!!!!!