rando dans le Vercors

Publié le par yanshkov

Au programme du week-end une très belle randonnée , dans le Vercors , au départ d'Autrans . Nous nous élançons sur les coups de 8h45 , du camping "Le Vercors " ( on se demande pourquoi ce nom ? ) après une nuit bien fraîche sous la tente . Les sommets environnants sont dans la brume mais cela ne semble pas vouloir durer et le soleil généreux apparaît déjà . Nous quittons le village et marchons sur de petites routes goudronnées mais peu fréquentées , pendant environ 3 km . Au lieu-dit  Eybertière nous quittons la route pour nous enfoncer dans une fôret très dense et commencer une longue montée qui nous permet de rejoindre après 450m de dénivelé la route touristique de la Molière .  Au cours de l'ascension nous contemplons en contre-bas Autrans et ses prairies verdoyantes , de plus en plus petites au fil du temps .

Nous empruntons ensuite une route forestière pendant 1 km , jusqu'au Refuge des Feneys . Il y a pas mal de voitures qui montent par ici mais pas question de finir en stop ! Nous coupons à travers la forêt , pratiquement tout droit et rejoignons enfin le chemin des Crêtes de la Molière , au Pas du Tracollet ( 1648m ) . Et là , c'est l'extase totale ! Quel panorama ! Une vue à 180° sur toutes les Alpes , de la Chartreuse à l'Oisans en passant par le Massif de Belledonne . Même le Mont Blanc s'offre à nos yeux .

Nous cassons la croûte ici , juste au dessus des alpages. Il y a beaucoup de randonneurs , surtout des familles avec des enfants , qui passent et repassent près de nous mais le parking et la possibilité de faire des petites randos peu difficiles font de la Molière un endroit apparemment très prisé .

Après s'être bien restaurés , nous repartons direction nord , passons vers le parking , évidemment bien plein et nous engageons pour une boucle qui doit nous ramener ici même après presque 8 km . L'itinéraire n'est pas des plus faciles mais nous y rencontrons ainsi moins de monde ( non pas que nous sommes asociales mais aimons dans ces moments là nous sentir seuls au monde ! )  .  C'est assez plat au début , sur un petit sentier serpentant au milieu des vallons et des forêts d'épicéas puis franchement descendant vers le refuge de Sornin. De là nous avons droit devant nous le Moucherotte qui culmine à 1901m. C'est un des points culminants du Vercors . Le soleil tape et il fait presque 30° mais il faut faire attention nos réserves d'eau ne sont pas inépuisables ... De là nous descendons encore fortement direction la Croisette ( mais pas celle qui attire les foules en ce moment ! ) via le GR9 , où nous faisons une petite halte histoire de soulager nos jambes , un peu éprouvées par la descente .

Puis c'est la remontée vers la Molière , d'abord par un sentier bien raide puis au milieu de gros cailloux avant de déboucher sur une prairie en pente conduisant tout droit aux alpages hélas vides de tout mouton à cette époque de l'année .

 

Nous prenons le temps de jeter un oeil sur la table d'orientation installée à la Molière . Cela nous permet de mettre un nom sur les sommets comtemplés et de localiser des endroits bien connus , notamment le Grand Som dans la Chartreuse , escaladé l'été dernier ou encore le Grand Mont dans le Beaufortain , au programme de juillet quand j'irai rendre visite à Murielle pendant sa colo ...

Nous gagnons par les crêtes le point culminant de la rando , Charande et ses 1709 m avant de plonger en direction d'Autrans à travers sapins et épicéas . Nous retrouvons tout en bas la route goudronnée de ce matin qui nous ramène en centre-ville . Depuis un moment nous n'avons plus d'eau et c'est avec un grand soulagement que nous nous attablons à la terrasse d'un bistrot . Qu'il est bon ce demi-pêche après presque 7h de marche et plus de 1200m de dénivelé positif !

Du point de vue forme physique cette sortie ne s'est pas avérée trop dure, j'ai effectué les ascensions tranquillou en attendant régulièrement Murielle , moins aguerrie que moi à ce genre d'exercice . Par contre au niveau de mon genou , le bilan n'est pas top . J'ai ressenti une gêne par moment et un peu plus forte en fin de rando . Je ne sais pas trop ce que cela signifie mais j'ai préferé me reposer dimanche plutôt que de repartir en ballade . Je cours mardi avant de revoir ma podologue pour faire un peu le point sur mes semelles orthopédiques  . Sinon vendredi j'ai pulvérisé mon record pour rentrer du boulot en vélo, bouclant les 30,5 km en un peu moins de 51' soit 36km/h de moyenne . La preuve que la forme arrive petit à petit ...

 

Publié dans esprit-trail

Commenter cet article