péripétie au trail de st marcel l'éclairé

Publié le par yanshkov

Je souffre ( le mot est peut être un peu fort ) de myopie depuis ma plus tendre enfance et cela me joue parfois des tours . Début octobre je participais au trail de St Marcel l'Eclairé . Il avait plu toute la nuit , jusqu'à quelques minutes du départ  et le soleil avait du mal à percer . Je mettais donc mes lunettes équipées de doubles verres ( cf ci-contre ) . Les premiers , des verres blancs pour me protéger de la pluie , de la boue , des branches d'arbres, etc... les seconds , que je fixe dessous pour corriger mon handicap et y voir clair ! 

 

 

Mais après quelques minutes de course , la buée commence à recouvrir mes lunettes et me gêner drôlement . Je suis obligé de les mettre sur le front et de ne pas me faire trop distancer par le coureur qui me précède , celui ci agissant un peu comme un labrador auprès de son maître aveugle ...  Heureusement ma chérie et un copain m'attendent sur le parcours , à un point où je dois passer deux fois . Là,  nouvelle erreur , au lieu de m'arrêter à la voiture pour changer de monture et mettre mes lunettes classiques , je leur crie de me les préparer et de me les donner au prochain passage . Si j'avais su ... Je fais tous le parcours au " radar " , obligé de descendre très prudemment , je manque de me tromper à une intersection , heureusement alerté par les sifflets des deux coureurs derrière moi.

 

 

 

 

Finalement, je retrouve mes lunettes à quelques kilomètres de l'arrivée , au moment où mes jambes commencent à être des bouts de bois et m'empêchent de me lâcher dans les descentes ...

La conclusion est que le temps perdu pour le changement de lunettes aurait largement été rattrapé par la suite . C'est l'habitude des courses sur route ou chaque seconde compte . Je le saurai la prochaine fois ! 

Au fait merci  JV  de m'avoir couru après pour me donner les lunettes mais je crois que tu manquais un peu d'entraînement ...  

Publié dans anecdotes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article