Sur les routes et sentiers autour de Briançon ...

Publié le par yanshkov

... ou comment faire 260km et 9100m+ en 4 jours .

D'abord demander à sa maman si elle accepte d'emmener son fiston à Briançon où se tient le traditonnel rassemblement de son club cyclo du 14 juillet . Puis faire rentrer 3 vélos, 2 tentes et tous les bagages dans la voiture . Aucun problème avec André, tout rentre !



Après 4 petites heures de route, nous voilà au camping des Cinq Vallées . Repas, installation du campement et sur les coups de 14h l'appel des sommets environnants est trop fort, je pars en rando-course ...

Vendredi 10 Juillet : Lac du Plan Vallon (2315m)

Après 2 km de route en trottinant tranquillou je rejoins le petit village de Villar-St-Pancrace d'où partent quelques chemins . Je m'engage sur le sentier botanique qui sillone à travers la forêt, alternant secteur en balcon facile et partie très pentue où les batons ne sont pas de trop ! 

  

La première partie de la montée se fait dans la forêt mais je distingue à travers les sapins les montagnes alentours . C'est pas plus mal car le soleil cogne pas mal . 

Après le hameau du Mélézin (1879m) le décor commence à changer et les arbres se font de plus en plus rares .


Les marmottes annoncent mon arrivée en sifflant, j'adore !

Un dernier passage dans un pierrier et j'arrive à Plan Vallon (2315m) .

 
L'endroit est magnifique . Une verte prairie où gambadent quelques marmottes, dominée de part et d'autre par des crêtes et le sompteux Pic de Jean Rey . Par contre pas de lac . A sec ! Je me pose un moment au milieu de ce décor, grignotte des fruits secs, touche la neige et puis demi-tour, il est temps de redescendre .

 
Je suis content car je prends de plus en plus d'assurance dans les descentes . Je trottine pas trop vite mais tout en économie et la cheville ne bronche pas . 

Je retrouve le camping après 20km et 1155m+ en 2h50 de rando-course . 

Samedi 11 Juillet : Col de l'Izoard et Col Agnel

Samedi, c'est vélo . Les cyclos ont prévu le Col de l'Izoard et retour à Briançon en passant par Guillestre . En ce qui me concerne ce sera l'Izoard puis le Col Agnel et retour par l'autre versant de l'Izoard !

Je pars une grosse demi-heure après tout le monde ce qui me permet d'arriver au sommet (2361m) juste avant les premiers du groupe, après 20km de grimpée à 5,7% de moyenne .


Je fais la montée au cardio, en essayant de ne pas trop taper dedans car le programme est copieux aujourd'hui . Petite pause au sommet puis je bascule de l'autre côté direction Château Queras que je rejoins rapidement . De là, j'attaque le long col Agnel (20km) .  D'abord bien pentu (7-8%) jusqu'à Molines, la pente s'adoucit par la suite et je me régale à rouler au fond de la vallée, sur une belle route alternant faux plat montant et descendant .


Les 5 derniers kilomètres sont plus difficiles avec du vent et une pente frôlant parfois les 10% . J'en bave un peu avec mon 38x25 et c'est autour de 12km/h que j'arrive au col Agnel (2744m) où est installé un insolite étalage de bonbons !


Pour moi il est l'heure de casse-croûter, les pieds et le regard tournés vers l'Italie .

 
Ensuite, c'est pas compliqué, il ne me reste plus qu'à faire en sens inverse tout ce que je viens de parcourir ! Le paysage que j'ai eu le temps d'apprécier en montant défile à vitesse grand V dans l'autre sens . En 30' je suis à nouveau à Chateau Queyras et donc au pied de l'izoard . Je sens que ça ne va pas être de la tarte, j'ai déjà 85km et 2650m+ dans les jambes . Après 4km pas trop difficiles, je m'arrête à Arvieux pour y boire un Coca bien frais et qui devrait me permettre de finir le col sans hypo !!

Les 10 derniers kilomètres sont assez durs avec une pente régulièrement entre 8 et 10% . C'est vraiment limite avec mon petit plateau de 38, la prochaine fois j'installe un 36 (et oui j'ai plus mes jambes de 20 ans !!) . J'avance quand même, autour des 13km/h . La très brève descente vers la célèbre Casse Déserte permet de récupérer un peu avant les derniers kilomètres .


A noter en grimpant que j'ai doublé quelques cyclos à pied et un italien, au bout du rouleau qui m'a demandé le nombre de kilomètres restants . Je lui est bien sûr répondu dans sa langue : " due o tre chilometri ! "  .

Et voilà, après 4h45 et 99km de vélo je suis à nouveau au sommet de l'Izoard, un col que je n'avais jamais fait auparavant . J'enfile rapidement le coupe-vent et je me lance dans la descente pour retrouver rapidement la camping .

Un petit saut dans la piscine, ça fait du bien après 120km et 3700m+ pour 5h20 de vélo . La séance de Compex sur les cuisses aussi ...

 

Dimanche 12 Juillet : Mont Thabor (3178m) depuis Névache

Je gare la voiture au dessus du village de Névache, dans la très belle vallée de la Clarée et c'est à 8h20 que je m'élance en trottinant à l'assaut du Mont Thabor . Un petit kilomètre descendant permet une bonne mise en jambe avant d'attaquer le GR de Pays du Tour du Mont Thabor . Le single longe un torrent et c'est assez plaisant car je peux trottiner régulièrement, tout en prenant de l'altitude progressivement . En ce début de matinée, la vallée est encore à l'ombre .


Niveau sensation, le vélo d'hier pèse un peu dans les jambes mais ce n'est pas bien grave, j'en prends plein les yeux . Un peu plus haut, je retrouve le soleil et le col du Vallon (2645m) droit devant .


J'atteins le col après 1h30 de rando-course . J'en profite pour manger une banane avant de m'élancer dans la descente . De ce côté-ci, c'est pierriers et névés à volonté ! Je fais gaffe aux appuis mais je prends de plus en plus d'assurance malgré la caillasse .


550m de dénivelé négatif plus bas, je retrouve une forêt et un sentier bien marqué qui m'amène à proximité du refuge des Chamois juste au dessus de la Vallée Etroite .


De là, c'est parti pour l'ascension du Mont Thabor . Encore une fois ça commence tout doux, le long d'un ruisseau où je bois de temps en temps . Je double régulièrement des randonneurs et ça me booste un peu . Je continue toujours sur le même rythme, en trottinant dès que possible et en me servant des batons dans les côtes .



Au col des Méandes (2727m), le sentier rejoint le GR57 . Beaucoup de randonneurs y pique-niquent tandis que d'autres sont déja partis à l'assaut de la Chapelle du Mont Thabor .


Je m'éclate dans cette partie finale, en doublant régulièrement les randonneurs aux sacs bien remplis ! Certes les 3700m+ de vélo d'hier se font ressentir mais je me régale quand même . La végétation a disparu, il n'y a plus que de la pierre et de la neige . Et tout là haut, presque inaccessible la petite chapelle ...


Encore quelques mètres et je la rejoins . 


C'est la première fois de ma vie que je suis au dessus des 3000m et je dois dire que la vue y est splendide . J'enfile le coupe-vent car un vent froid souffle assez fort .


Je casse la croûte avec chips, saladière, fromage et compote en me régalant de la vue qui m'est offerte .

 
J'avais ensuite prévu de descendre côté ouest mais alors qu'il y a bien une trace sur la carte IGN, j'ai de la peine à la trouver sur le terrain et je ne veux pas prendre de risque sur les arêtes et les névés . Sagement, mais en courant, je redescends sur le col des Méandes . De là, je pars sur le GR57, direction le Col de la Vallée Etroite . 

Dans l'ensemble c'est descendant, sur un sympathique single bien balisé . Je trottine toujours, m'imaginant par moment sur les sentiers de l'UTMB ou autres ultras ... Je me sens bien, je savoure ma chance d'être là, après ma grosse blessure à la cheville .

 
Passage au lac du Peyron puis j'arrive au col de la Vallée Etroite (2434m) . C'est le début d'une longue descente via le GR5 jusqu'à au Refuge de la Vallée Etroite . J'avance bien, sans douleur musculaire et je suis d'ailleurs assez surpris vu ce que je viens de me farcir depuis ce matin .


Il fait bien chaud et je viens de finir l'eau du camel-back . Heureusement je trouve une source au niveau du Refuge Tre Alpini et je fais le plein avant de partir à l'assaut d'une nouvelle ascension jusqu'au Col des Thures (2194m) . Je croise beaucoup de randonneurs, le refuge étant accessible par la route et beaucoup me saluent en italien . En haut je découvre le lac Chavillon où certains font bronzette .


Ca fait plus de 6 heures que je suis parti et pourtant aucune lassitude ne se fait ressentir . C'est alors que me traverse l'idée de m'engager au Tour du Beaufortain qui a lieu dans 6 jours . Ben oui, j'ai prévu d'être à Arêches le week-end prochain pour aller rentre visite à Murielle pendant son jour de repos alors pourquoi ne pas tenter ce pari ? J'en ai envie et je m'en sens capable, si je gère bien mon effort .... 

Après les Chalets des Thures, je plonge sur la droite, direction Névache . 


Pour autant ce n'est pas fini car j'ai décidé de retrouver la voiture en empruntant une variante dans la forêt qui ajoute un peu de dénivelé . Je passe alors au dessus de Névache, sur un sentier en balcon, parfois en pierrier . J'ai 40km et 2600m+ dans les jambes mais j'arrive à bien trottiner même dès que ça monte un peu . Alors je m'inscris au Beaufortain ou pas ???


En tout cas, de retour à la voiture après 43km pour 2765m+ en 7h de rando-course, c'est tentant ...

Lundi 13 Juillet : Col du Galibier (2642m)

Pas de courbatures au réveil, c'est incroyable ! Le programme du jour, c'est vélo, jusqu'au Galibier, en passant par le Lautaret . Ce n'est pas très dur, juste un peu longuet jusqu'au Monetier-les-Bains . La route est hyper fréquentée par les voitures mais c'est comme ça ... Heureusement la vue est belle sur le massif du Galibier juste en face . La pente est douce et je monte tranquillou sans trop forcer . Comme l'autre fois, je suis parti 45' après tout le monde histoire d'arriver presque en même temps au sommet du Galibier . Je rattrape ma mère, André et Jean Robert à 3-4 kilomètres du sommet et je finis tout doux à leur côté en prenant quelques photos . 


Au sommet  je mange une banane et un muffin aux fruits rouges puis je m'élance dans la descente, en sens inverse . 


Une heure après je suis de nouveau au camping, 78km 1500m+ en 2h50 au compteur, pas trop fatigué malgré la chaleur étouffante et surtout un joli programme durant ces 4 jours .

ps : pour l'Ultra du Beaufortain j'ai renoncé . Je pensais qu'il n'y avait que 80km (!!!) mais en fait c'est 98km . Mais je serai quand même du côté de Beaufort ce week-end, avec encore une belle rando ...

Publié dans OFF

Commenter cet article

tachorun 01/08/2009 14:58

beau séjour choc c'est bien tu es en forme c'est quoi la prochaine échéance?Il faut concrétiser.ALLEZ.

the way of my life 20/07/2009 09:04

Sublime séjour comme on les aime !!!Les photos sont magnifiques!Je t'appel très vite!  

juju 18/07/2009 23:10

Le col agnel est le plus beau que j'ai fait surtout coté italien.J'ai vadrouillé en ski de rando du côté du mont thabor, c'est également magnifique !Jolie promenade en perspectiv et belles photos

Rémy 18/07/2009 14:10

Un bon gros weekend ! Avec une météo parfaite. On n'était pas bien loin le dimanche, puisque j'étais aussi au dessus de Névage pour voir le passage de la Merrel Sky Race.Un joli coin que je ne connaissais pas. A coup sûr, j'y retournerai.A+

fred 16/07/2009 21:36

petit veinard!