20km Jogg'îles

Publié le par yanshkov

3 semaines avant la Saintélyon, le Jogg'îles tombe à point nommé cette année . Une multitude de distances est proposée aux plus de 3000 coureurs venus en découdre autour du Lac des Eaux Bleues à Miribel-Jonage . Après une bonne semaine d'entraînement j'ai décidé de m'aligner sur le parcours de 20km . Le 30 km aurait été un peu trop long et ne m'aurait pas apporté grand chose 3 semaines après les Templiers et le 15km un poil trop rapide . L'idée est de faire une bonne séance foncière d'1h30 maxi avec du seuil, histoire de rappeler à l'organisme qu'il ne va pas falloir traîner entre Saint Etienne et Lyon si je veux atteindre mon objectif ! 


Après un petit quart d'heure d'échauffement avec quelques lignes droites sur une pelouse bien souple, je m'installe dans les premières positions sur la ligne de départ . Ca part bien sûr assez vite et on passe au premier kilomètre en 3'13" . Je suis dans le groupe de tête avec 6 autres gars dont pas mal arborent le maillot du Team Spode . Je me sens assez bien, les pulsations sont autour de 180 bpm . Nous perdons rapidement 2 éléments pour nous retrouver alors 5 puis plus que 3 après une accélération de Laurent Chambron et Nicolas Béranger équipiers chez Spode . Je me demande si il est bien raisonnable de vouloir suivre mais je me fais plaisir un petit moment et c'est pas tous les jours que je peux admirer de si près la belle foulée de Béranger (les talons qui remontent presque jusqu'aux fesses, magnifique !) . Et puis c'est grisant de les voir se retourner de temps en temps, inquiets de voir un mec en combinaison Passe-montagnes les accompagner (enfin inquiets je n'en sais rien mais peut-être ...) . Bon, un oeil régulier au cardio et je m'aperçois qu'il est autour des 186 bpm, un peu trop à mon goût . Tant pis, je décide de lever un peu le pied, le but n'est pas de se cramer aujourd'hui et il reste encore 15 bornes . Je ralentis au passage près d'un ravito et j'en profite pour attraper un verre d'eau ........... bien fraîche !



Très vite un grand gaillard revient sur moi, son allure me va bien et nous gardons en point de mire les 2 compères du Team Spode . Je reste à côté du gars quelques kilomètres, les pulsations sont descendues quelque peu et je me sens pas trop mal . Un 5ème coureur court une dizaine de mètres après nous mais pas question de le laisser rentrer . De temps en temps je m'abrite derrière mon compagnon du moment . On n' est pas en vélo mais il fait 2 têtes de plus que moi alors autant en profiter ! Bon j'aime pas trop rester derrière et je remonte de temps en temps à ses côtés pour lui montrer que je suis encore là ! Devant, la tête de course disparaît petit à petit de notre vue car nous avons laissé les grandes lignes droites des chemins de halage pour serpenter au milieu d'un sous-bois . L'autre accélère un peu et le rythme devient un poil trop élevé pour moi . Je décide de tenter alors un coup d'intox . Je prends la tête et quelques mètres puis ralentis un petit peu pour adopter mon propre rythme . Ca marche un moment car l'autre reste derrière moi . Mais alors que l'on passe au 10km en 36'44", il me redouble à nouveau . Nouvelle stratégie, j'engage la conversation :


-" C'est quoi ton nom ?

-Moi c'est Julien et toi ?

-Yann 

-Ca va ? Tu cours beaucoup ? ... " 

Le rythme baisse un peu et puis finalement c'est sympa de faire connaissance . Et ironie du sort, mon compagnon m'informe qu'il se remet d'une tendinite du TFL au moment même où nous passons là où il y a deux ans j'étais passé en marchant victime moi aussi de cette fichue tendinite .

La scène dure 2 bons kilomètres mais à quelques encablures d'un ravito j'attrape un gel dans ma poche et chope un verre d'eau sur la table . L'opération me fait ralentir un peu et perdre une dizaine de mètres . Je comble quand même assez vite l'écart mais je sens que je commence à piocher un peu . L'idée d'essayer de faire un podium est tentante mais il y a aussi la Saintélyon qui se profile et le but n'est pas de se mettre minable aujourd'hui . Alors après avoir jeter un coup d'oeil à l'arrière et me rendre compte qu'il n'y a personne à l'horizon, je me laisse décrocher petit à petit . Il reste 7 ou 8 kilomètres et ma foulée reste efficace et les pulses redescendues à un niveau raisonnable . 


Les derniers kilomètres passent bien, je suis toujours à un peu plus de 15km/h, sur un large chemin longeant à nouveau les différents lacs du parc des Eaux Bleues . Il y a du brouillard qui donne une atmosphère particulière à l'épreuve mais j'aime bien . Et puis 2 ans après avoir tant souffert ici, je me régale . Une petite pause express pour réattacher la puce aux lacets de ma chaussure me permet de constater que personne ne va revenir me chiper ma 4ème place . Je profite alors des 2 derniers kilomètres pour finir à ma main et anticiper un peu la récupération . Je franchis la ligne en 1h13'50" soit une moyenne de 16km/h . Je suis presque frais, en tout cas plus que Julien Sein qui, fair-play, m'attend après l'arrivée pour me serrer la main . 

Tant pis pour le podium mais j'aurai le droit à une remise de prix en grande pompe le 11 décembre prochain à la Mairie du 8ème en tant que lauréat dans ma catégorie (29-38 ans) . Et 4 jours après la Saintélyon, je vais me lâcher sur le buffet !!!!

Classement :

En attendant, cette course est très encourageante, il me reste encore un bloc de travail d'une dizaine de jours puis 10 jours d'affûtage avant de me présenter au départ de ma première Saintélyon . Je suis confiant ...

Pour finir, un bravo à ma maman qui s'est alignée sur le 10 bornes qu'elle boucle en moins d'une heure . Pas mal pour une débutante !

Publié dans courses

Commenter cet article

Pauluxx_jog 10/04/2009 17:25

Erik 26/11/2008 09:35

Bravo pour tes Templiers, et bon courage pour la Saintélyon!
Peut être au Grand Raid 2009?
...et merci pour le vote!!! ;)
A bientot!
 

caro 21/11/2008 20:25

Bravo bravo! Rv a la saintélyon en grande forme alors!
(si jamais tu sais pas quoi faire demain, je cherche un coéquipier pour aller gambader...)
Biz

Oslo 19/11/2008 19:28

Hé hé le podium a eu chaud... Ce sera pour une autre fois ;)Finis bien ta prépa pour la Sainté Lyon et puis je constate en effet que c'est de famille chez vous d'être performants ! Ca me rassure, côté génétique j'ai pas été gâté niveau sport, j'ai compris pourquoi je me traine :)))

Taz le Diable 18/11/2008 07:46

Bravo à toi pour cette belle performance, ça me fait envie :)Bon courage pour la fin de  ta prépa et au plaisir ;)