Analyses post Templiers

Publié le par yanshkov


la veille de la course avec Nant en toile de fond ...

Ma course

Une des premières choses que je retiens c'est le fait que ce soit passé vraiment vite !! Pourtant un peu moins de 8h à courir ça peut paraître long mais je n'ai ressenti aucune lassitude durant toute l'épreuve . Pratiquement que du plaisir, cependant un peu gâché par la douleur au genou sur la fin . 

Le fait d'être largement en avance sur les temps intermédiaires que je m'étais fixés a fait que j'ai pu courir très serein, sans pression pratiquement toute l'épreuve . Ca peut paraitre bizarre mais j'ai senti dès la mi-course que je serai autour des 8h si il ne m'arrivait pas de pépins physiques . J'ai ainsi pu savourer au maximum ce que j'étais en train de réaliser . C'est Jérome Trottet, ancien vainqueur, qui disait que le premier kilomètre des Templiers était un point très important dans le résultat final . Partir sur de bonnes bases, c'est déjà faire une bonne partie du travail . J'ai aussi pensé à Gilles Guichard qui lui préconisait d'être facile le plus longtemps possible . Je crois que c'est ce que j'ai réussi à faire puisqu'à mi-course j'étais relativement frais, après 37km à plus de 10km/h quand même !

D'être presque à l'avant de la course a fait que finalement je n'ai pas vu tant de coureurs que ça . Jusqu'au Saint Guiral, j'ai doublé régulièrement puis après c'était plutôt au compte gouttes . Bien loin des images où l'on voit de longues files de traileurs serpentant sur les singles ou à travers le causse . Mais à la limite je préfère mes petits moments de solitude .


 
Ma performance

Très honnêtement je ne pensais pas à ce résultat là au départ . J'annonçais moins de 9h pour ne pas me mettre de pression mais j'espérais être au mieux autour de 8h30 . Alors 7h48 et un top 50, que du bonheur !

Certes je suis à plus d'une heure et demi du vainqueur (merci de me le rappeler!) alors pourquoi être satisfait ? Déjà parce que j'ai atteint mon objectif qui n'était pas celui de gagner mais aussi parce que la Grande Course des Templiers est l'épreuve référence en trail . C'est le Tour de France des cyclistes, l'Iroman d'Embrun des triathlètes ... La course regroupait pratiquement tous les meilleurs traileurs (d'hier et d'aujourd'hui) à l'exception de ceux partis faire le Grand Raid de la Réunion . Certains parlent même de véritable championnat de France alors ... 
  
Mais ce qui me fait dire aussi que j'ai fait une belle performance, c'est le nombre de commentaires et de félicitations que j'ai pu recevoir, sur le blog et ailleurs . Merci tout le monde, c'est motivant ! 

En lisant les classements je vois qu'il y a derrière moi de très très bons coureurs au palmarès déjà bien fournis . Je pense à L.Micollet, E Jousselme, M Verhaeghe, JP Pepey ,etc ... Peut-être n'étaient-ils pas au top mais en tout cas je suis devant et c'est une satisfaction ...

Au niveau de mon temps j'ai vu avec plaisir que j'étais plus vite que certains traileurs, que je tiens pour référence, par rapport à leur temps des précédentes éditions qui comportaient un peu moins de kilomètres . Je pense à David Uliana, Rémy Viala, Patrick Boinon ou encore mon copain Hervé Giraud Sauveur (qui vient de finir 13ème à la Réunion, énorme !) . Du beau monde quand même !

Et puis je dois dire que ça m'a fait plaisir aussi de lire dans le Progrès un tout petit encart sur les Templiers et qui signalait le classement des premiers rhodaniens . A ce petit jeu je finis 2ème, derrière le vétéran Jean Claude Mathieu de Lyon et devant Pascal Lillaz . Encore beau monde !  

Enfin mon classement final et les sensations le jour J me permettent de valider la préparation suivie . Et ce n'était pas gagné au départ . Le test est concluant et j'ai pour les prochaines échéances un bon fil conducteur à suivre . En améliorant bien sûr ce qui peut l'être ...

Côté points négatifs il y en a quelques uns . La douleur au genou droit qui apparaît vers le 50ème kilomètre et s'avère être bien handicapante dans les descentes . Et les crampes aux adducteurs que j'arrive heureusement à bien faire passer .

content !!!

 Ma préparation :

J'ai envie de dire que ma préparation a commencé lors du Trail de la Grande Casse le 24 Août soit 9 semaines avant le jour J, après un début de mois très light . Commencer par une épreuve si longue (63km et 3900m+) ce n'est pas banal mais pourtant j'ai l'impression que cela m'a permis de partir sur de très bonnes bases par la suite . Ce jour là j'ai couru 9h30 et j'ai acquis la certitude que je pouvais aller au bout des Templiers sans problème . Derrière j'ai observé une période de récup de 8 jours sans courir et à la reprise les sensations étaient de suites bonnes et bien meilleures qu'avant la Grande Casse .

Je ne vais pas rentrer dans les détails de mes séances (pour ceux que çela intéressent c'est
ici et )  mais juste revenir sur le fait que certains ont pu croire que j'en faisais trop et que j'allais arriver "cramé" au départ à Nant . En terme de kilomètres et d'heures d'entraînements j'ai fait pendant ces 9 semaines 383km  et 12100m+ à pied (38h) et 1900km (65h) en vélo . Je pense que c'est à cause du vélo que certains trouvent que j'en fait beaucoup . Mais il faut savoir que c'est mon sport d'origine et que mon corps est habitué à encaisser ce volume . Quant au kilométrage à pied je pense être un de ceux qui a le moins de kilomètres dans les jambes dans le top 50 des Templiers . Ma plus grosse semaine à pied ne totalise que 59km !!

Un des points clés de ma prépa est donc cette alternance vélo-cap . Mes séances de rythmes à pied ne dépassent que rarement 1h et sont souvent précédées de 45' à 1h de vélo . J'ai fait quelques "gros" week-end avec longues sorties vélo le premier jour et rando/course le second, un bon enchaînement vélo/trail (6h/2h15) et aussi un bi-entraînement trail avec 2 fois 21km . Si bien que finalement je n'ai couru entre 2h et 2h30 qu'à 4 reprises . Idéal pour se préserver des blessures et arriver frais le jour J .

Un peu d'entraînement sur circuit, permettant de travail avec des temps de référence et juger ainsi de la forme .

J'ai fait quelques courses mais uniquement du court : 2 trails de 20 bornes, un raid multisport et une course cycliste sur 2h . Je préfère accrocher un dossard et rencontrer les copains sur une compétition plutôt que de faire une séance d'entraînement en solo ...  

J'ai toujours pris le soin d'espacer les "grosses" séances et ainsi je n'ai à aucun moment ressenti de fatigue, ni physiquement et ni moralement .

Les améliorations

Sur les ravitaillements, je perds beaucoup de temps . A remplir le camel-back, à regarder la table de victuaille sans savoir quoi prendre et aussi à .......... prendre mon temps ! J'estime à un peu moins de 10' le temps perdu sur les ravitos . Quand on sait que les premiers ne s'arrêtent pas ...

à gauche Thomas Saint Girons, à droite moi ...

Dans les descentes, là aussi beaucoup trop de temps perdu . Je ne suis pas à l'aise c'est clair, je n'arrive pas à me lâcher . Un gros travail à faire pour gommer presque 15' bêtement perdues .

Enfin je peux améliorer ma vitesse de base, pour aller plus vite dans la première partie roulante . Pour cela il va falloir travailler sérieusement ma VMA . Et gagner 10' sur la première partie ...

Allez je peux gagner 35' si je suis sérieux . Et si je regarde bien le classement de cette année, ça fait un Top 20 !!


La suite

A court terme c'est la Saintélyon . Les footings de reprise ont été bons, il me reste 4 semaines afin de me préparer à affronter la nuit la plus longue de la saison . Je compte bien y réaliser une nouvelle gross perf . Mais entre récupération et entraînement il va falloir jongler . J'ai eu la chance et l'honneur de recevoir les conseils de Gilles Guichard (vainqueur Saintélyon 2004 et Templiers 2006) alors ...Evidemment à la moindre petite alerte physique, je renonce ...

Après une période de repos en décembre il sera tant de songer à 2009 . Deux possibilités s'offrent à moi . Soi continuer ma progression d'un point de vue kilométrique et donc m'engager pour un trail de 100 bornes style CCC (c'était la tendance fin Août !) où alors rester sur un format "court" de 70 bornes et gagner en vitesse ... Allez, réponse à la fin de l'année (mais la décision est déjà prise !!) .

Publié dans entraînement

Commenter cet article

letaille 11/04/2009 20:13

bonjourFélicitation pour la course des templiers Je participe cette année pour la première fois à cette épreuve j'aimerais avoir quelque petits conseilS J ais fais la ccc en 2008 (finicher)Je n'es pas beaucoup d idée pour le plan d'entrainement je viens vers vous pour se petit conseil merci a vous et bon couirage pour les prochaines CEDRIC
 

djadjej 24/11/2008 14:10

j avais pas vu 49eme aux templiers ca cause dans le post
bravo
 

edouard 16/11/2008 09:59

Bonjour.Félicitations pour (toutes) tes perfs. Le travail paie, tu en es un bon exemple. Savoir s'écouter, rester logique et patient. Voila quelques clés je crois...Une question me "turlupine", cours tu avec la peau de chamois dans ton cuissard ou bien? Il ressemble à s'y méprendre à un cuissard typiquement cycliste, mais en regardant de près ton fessier (désolé), on distingue mal la peau...Eclaircissements?

agnès94 15/11/2008 12:42

sympa de nous faire partager les grandes lignes de ta prépa... Bonne prépa pour la stl

Oslo 13/11/2008 09:49

Sympa, comme d'habitude, tes analyses d'après course. Celle ci me paraît une nouvelle fois pertinente, en particulier ton analyse sur le volume de ton entrainement. Le vélo permet de faire du volume sans traumatiser ton organisme comme le fait la CàP. Tu as vraiment bien préparé tes Templiers, bien géré et bien analysé, tu me sembles bien parti pour grimper encore d'un échelon en 2009 avec une telle rigueur. Bravo encore et au plaisir de te rencontrer avant le départ de la SaintéLyon (pour la course je me fais pas de souci, quand j'arriverai à Lyon tu seras déjà rentré et douché :)))