La Bisou

Publié le par yanshkov

Retour aux sources en ce premier week-end du mois d'avril . Un peu moins de 3 ans après avoir couru ma dernière course cycliste (lamentablement terminée le nez sur le bitume...), j'ai repris place dans un peloton à l'occasion de la cyclosportive La Bisou . De nombreuses raisons à cela . La première, tout simplement parce que depuis un bail, nous souhaitions avec mes potes stéphanois se retrouver sur une telle épreuve et cela depuis nos années au pôle espoir . La deuxième parce que c'est une épreuve que j'affectionne particulièrement : vainqueur en 2004 et artisan de la victoire de Romain en 2005 , le parcours me convient assez bien avec des bosses de 2 à 4 km . De plus, l'équipe organisatrice est une bande de jeunes qui se démène depuis la première édition en 2003, en souvenir de leur ami Bisou décédé tragiquement, renversé par un chauffard alors qu'il partait bosser en vélo ... Et la troisième parce que j'avais envie de me lancer un petit défi sportif, moi qui ne fais plus exclusivement du vélo .


Au départ, pas de stress particulier . Avec mes potes, venus coucher à Albigny la veille, nous sommes venus en toute décontraction . En témoignent les quelques Leffe "tombées" la veille ... Nous nous présentons sur la ligne de départ à seulement 2 minutes du coup d'envoi, en toute dernière position d'un imposant peloton de 500 unités . Avec Max et Bibi, nous ne nous quittons pratiquement pas et c'est presque tranquillement que nous remontons vers l'avant pour retrouver la tête de course après une bonne dizaine de kilomètres . Nous avons perdu Matthieu dès le début mais avons une pensée pour lui durant toute la course, lui qui ne roule pratiquement plus .... Je salue quelques vieilles connaissances cotoyées durant mes années vélo et rencontre même un ancien membre des Passe-montagnes qui a reconnu mon maillot .

La première difficulté arrive assez rapidement, au bout de 25km . J'appréhende un petit peu même si je suis assez confiant . Je passe assez bien les Esses de Treffort et leurs 3 km d'ascension . Je ne suis pas trop haut dans les pulses même si les jambes brûlent légèrement sur le sommet . L'écrèmage s'est fait par l'arrière et après la descente qui suit nous restons une petite centaine dans le peloton de tête . La bosse suivante arrive là encore très vite . 4km d'ascension vers Arnans . Comme à Treffort, c'est le maillot jaune, vainqueur de l'édition 2007, qui fait le tempo en tête . Et là encore ça saute par l'arrière si bien que nous ne sommes plus qu'une trentaine devant . Le rythme n'est pas trop élevé, autour de 21 km/h, ce qui permet de mettre le petit plateau (38 pour moi) et de ne pas trop s'entamer les jambes . Je serre un peu les dents sur le haut mais je bascule sans problème . J'attrape une bouteille au ravito, une boisson énergétique à l'orange, qui complètera bien les 1,5L de Maxim réparti dans mes 2 bidons . Les portions de plat et les descentes qui suivent permettent à quelques groupes de rentrer et de reformer un peloton d'une soixantaine de mecs . Moi je commence à prendre bien confiance puisque je monte les côtes dans les 15-20 premiers et je m'applique à bien m'alimenter .

La troisième difficulté se présente au kilomètre 66 après un peu moins de 2h et une petite incursion dans le Jura . Je l'aborde très bien placé, dans la roue du maillot jaune Denis Courthaliac, toujours aussi impressionnant . Ca monte pendant 5km jusqu'au dessus de Corveissiat, avec pas mal de replat . Cette fois il y a quelques attaques qui font que la côte est montée par à-coup . Je ne suis pas vraiment capable moi aussi de placer des mines mais au métier je ne m'affole pas et je reste au contact .
Maxime Bouet, le néo-pro d'Agritubel récent vainqueur du prologue du Tour de Normandie, resté en retrait jusque là accélère un peu sur la fin si bien que je passe le plateau (51 dents) pour basculer, les mains en bas du guidon, presqu'au sprint . Et de 3 !!! Je me retourne dans la descente pour constater les dégats et oh! surprise nous ne sommes plus qu'une petite vingtaine, les autres étant assez loin derrière . C'est très bien pour la confiance avant la montée au Grand-Corent, par une interminable ligne droite de 3km .

Lors d'une énième tentative, le dossard n°1 arrive à s'extraire du groupe, flanqué d'un Suisse à 500m du pied de la côte . On ne le reverra plus ! Moi, avec Max à mes côtés, je monte au métier mais aussi au courage . L'échappée se scinde en plusieurs petits groupes dans l'ascension et je ne peux pas rester avec les premiers . Mais pas d'affolement, je gère bien, pas dans le rouge malgré des cuisses en feu et tout rentre dans l'ordre dans la descente . Les 2 hommes de tête ont déjà plus d'une minute d'avance alors que derrière, sur des routes vallonées, mon groupe ne s'est pas relevé . J'essaie de récupérer, de me relaxer un peu, dans les dernières positions . Je suis hyper content, d'être dans une telle position, après déjà 100 bornes au compteur . Et ça fait aussi énormément plaisir de partager ce moment avec mes potes .

Mais il reste une dernière difficulté, la côte de St Martin du Mont et j'ai le souvenir d'une longue rampe assez raide . En fait il y a bien du pourcentage mais seulement 300 ou 400 mètres au pied et la même chose sur le sommet . Entre les deux, du plat et même un peu de descente . Apparemment dans le groupe tout le monde sait qu'après il y a une grosse vingtaine de kilomètres de plat avec pas mal de vent . Ainsi nous montons sans attaque si bien que je bascule en tête au GPM . Enfin derrière les 2 hommes de tête et un troisième parti en chasse-patate un peu auparavant . Quoiqu'il en soit, ma matinée est réussie .

Dans le final, nous nous organisons pas trop mal même si les relais ne sont pas toujours bien réguliers et du bon côté par rapport au vent . J'ai encore un peu de force et pas question pour moi de rester derrière . Je commence à penser à une belle place à l'arrivée et tout le monde commence à s'observer à partir des derniers kilomètres . Ca flingue et je filoche en me disant que je vais essayer de refaire le même coup qu'il y a 4 ans lorsque j'avais démarré à 500m de la ligne . Bibi tente sa chance à la flamme rouge et lorsqu'il se fait reprendre aux ............................ 500m, je contre . Mais je n'ai plus les mêmes cannes que lorsque je courais en Nationale si bien que je dois rapidement me rasseoir et suis dépassé de tous les côtés . Pas grave, ma 14ème place mais surtout mes sensations me satisfont complètement . Max règle le sprint et prend donc la 4ème place .

Bilan très positif, j'ai vécu une bien belle cyclosportive et ressenti des sensations assez bonnes alors que je n'avais pas spécialement préparé mon affaire . 130km en 3h45 soit presque 35km/h de moyenne, pas mal pour un traileur !!! Et puis j'ai adoré rouler au côté de mes potes, ça faisait bien longtemps ....

Coup de chapeau au vainqueur, Denis Courthaliac, ex-champion de kayak, reconverti avec succès dans le cyclisme depuis peu . Bravo aussi à Maxime Bouet pour son comportement exemplaire durant toute la course . Il n'est pas venu interférer dans le déroulement de l'épreuve lui qui avait logiquement les jambes pour l'emporter . Je l'ai même vu pousser des mecs dans les Esses de Treffort ! Et puis félicitations Matthieu, t'es allé au bout ...

Place maintenant aux entraînements trail , les 3 Dents c'est dans 8 semaines ...



Publié dans courses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gaucher 12/04/2008 15:55

grosse perf comme quoi l'entrainement paye j'espere pouvoir echanger quelques mots avec toi à veranne.@+ et encore bravo!!!!

Legendre julien 09/04/2008 21:28

merci de ta visite, ainsi que du comentairetrés bon résumé, un maillot moin connu dans le monde du cyclisme sur route mais une belle équipe.de nombreux souvenir sur un vtt avec eux.merci de me transmétre la foto de nous deux ( pour mn Blog )a bientot sur les routes ;-)

PH 08/04/2008 13:53

Bien joué..t'as pas l'ait d'avoir perdu tes cannes tant que ça au final!!Les couleurs passent bien parmi tous ces stéphanois!!Let's go trail!

Arthurbaldur 08/04/2008 10:24

Merci pour ce très agréable CR. 35km/h de moyenne ... faut avoir de bons restes !!!

fxd 07/04/2008 21:53

Bravo l'ami, beau maillot que tu avais la :)