La grimpée Led Lenser

Publié le par yanshkov

Un an et une semaine après ma dernière compétition me voilà enfin au départ d'une épreuve avec un dossard : grimp--e-led-lenser-dossard.JPG . Je ressens une certaine émotion sur la ligne de départ, avant de m'élancer à l'assaut de l'ascension du Mont Thou en nocturne . Certes l'épreuve est courte mais pour y avoir participé il y a 2 ans ( mais avec un lieu de départ différent ) je sais que les 3km et 400m de dénivelé ne sont pas évidents à négocier, d'autant qu'il pleut presque sans discontinuité depuis 3 jours . Mon échauffement est très sommaire et consiste à trottiner dans les faubourgs du vieux St Romain au Mont d'OR . Mais quel plaisir de recroiser des coureurs , maillots flashy, frontale sur la tête et camel-back pour certains . Je ne boude pas mon plaisir . En ce qui me concerne j'opte pour un short et maillot court (il fait 8°) ainsi qu'une paire de manchons de contention dont je suis adepte depuis ma première utilisation et mes toutes nouvelles Salomon XA Pro 3D .

Il y a un petit quart d'heure de retard au niveau des départs et je m'en rends compte au moment de rejoindre l'arche de départ . Alors je profite du quart d'heure restant pour regarder les premiers coureurs à s'élancer . C'est à 20h09 que je m'élance enfin, beaucoup plus doucement que la plupart des concurrents avant moi . Je profite des premiers 500m tout plat pour faire monter tout doux les pulsations .grimp--e-led-lenser-d--part.JPG On entre ensuite très vite dans le vif du sujet et je me rends compte que le terrain est hyper glissant, je glisse sur les premières pentes et me retrouve devant une butte de 3 mètres de haut . Impossible de passer !!! Je me demande comment les autres ont bien pu faire !!! J'entends une voix juste au-dessus me dire : "Attrape la corde !! " . Je l'avais même pas vu et effectivement cette corde est bien pratique pour franchir cet obstacle . Au-dessus c'est plus plat et le single-track serpente à travers la végétation . Le balisage est extraordinaire, des petits lumignons posés au sol de tel sorte que dès que l'un d'eux est atteint, on distingue tout de suite  le suivant . On ne perd pas de temps à chercher son chemin malgré la nuit noire . Après avoir sauté du haut d'un petit muret de pierres je rejoins un chemin plus large où alternent passages secs et endroits ultra glissants, passages raides ou alors plus plats . Mes jambes ne vont pas trop mals, je fais des petites foulées et ne marche, les mains posées sur les cuisses, qu'en de très rares endroits . Le cardio affiche 180 bpm, tout va bien, mon max étant de 197 bpm . Je commence à doubler des concurrents, c'est assez motivant . Contrairement à il y a 2 ans où j'étais sans doute parti un peu vite et un peu dans l'inconnu, cette fois-ci je prend beaucoup de plaisir, je ne suis pas à fond mais ai quand même l'impression de bien avancer . J'aperçois les gars devant grâce aux bandes réfléchissantes sur leurs vêtements . Ces points de mire sont bien pratiques et permettent de tenir la cadence . J'ai un petit mot sympa pour tous ceux que je passe et la plupart me remercie . 
Le sommet est proche et on commence à s'enfoncer dans le brouillardgrimp--e-led-lenser-arriv--e-copie-2.JPG . J'ai dû accélerer un peu car les pulsations sont montées à 186 bpm . Je connais les chemins pour y être passé en VTT ou à pied et je sais que le final n'est pas hyper raide sauf les 2 derniers cents mètres . Un dernier single track au milieu de massifs de ronces ( ma cuisse droite en garde une trace !!! ) et je débouche sur la clairière du Mont Thou . Un passage plat et j'essaie d'allonger ma foulée mais avec ce brouillard on ne distingue pas plus loin que le bout de son nez . J'aperçois cependant au dessus la lumière du groupe électrogène signalant l'arrivée . Plus que 200 mètres, je double un gars en train de marcher et l'encourage à courir à côté de moi . Mais j'accélère encore un peu car j'ai de la réserve . Ca y est, je suis au sommet, complètement satisfait par ma performance . J'ignore alors quel sera mon classement mais j'ai pris énormément de plaisir dans cette montée et le principal est que je ne suis pas trop fatigué . J'aurai pu encore continuer s'il l'avait fallu .  
Contrairement à beaucoup de coureurs qui redescendent en courant, je m'engouffre rapidement dans la voiture, après avoir échangé deux trois mots avec d'autres gars . Je suis ainsi un des premiers au vin chaud qui attend à St Romain sur la ligne de départ ! 

Les résultats nous sont envoyés par mail le lendemain . Je finis 14ème en 22'57" . Mon GPS indiquant 2,8km et 385m+ .

Publié dans courses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gil Besseyre 01/12/2007 17:17

Salut yanshokv, Merci pour ton commentaire sur mon blog, je constate que tu as participé à l'ascension du Mont Thou que j'ai eu aussi l'occasion de gravir à plusieurs reprise durant l'année 1990, à vélo ou en courant, puisque j'ai effectué mon service militaire la haut à la B.A.942...Pour répondre à ta question, au sujet de la plume avec laquelle j'écris, c'est en fait l'une de cet aigle dont j'ai rêvé une nuit de juillet 1991, veille de ma premiere victoire d'étape et premier maillot de grimpeur sur la tour du Béarn...Au plaisir de te rencontrer sur les sentiers...Gil

fred 27/11/2007 19:52

trop fort mon gars!

juju lantuéjoul 25/11/2007 21:09

je découvre ton blog grace a runirinaet je suis de lyon nordj' étais aussi à la grimpée avec un temps de 20'35 à ma montreje ne connais pas encore ma placeil faudrait qu'on s'entraine de temps en temps ensemble. c'est plus sympa.